Le manteau bleu marine

Pour rebondir sur l’article d’il y a quinze jours, j’ai réalisé ce jour deux illustrations avec des manteaux. Il me semble que c’est un choix un peu moins classique ou britannique de faire faire un manteau bleu. Pour autant, c’est un choix d’esthète de nos jours, le bleu était une très belle couleur, avec une immense profondeur. L’avantage du bleu marine : il est toujours plus lumineux que l’anthracite à nuance égale.

manteaux bleu marine

Deux modèles passent très bien en bleu. Le premier est le Rain-coat, raglan ou à manches montées, sur le modèle du Macintosh. En lourde toile de coton ou alors en fin whipcord, c’est peut-être l’un des pardessus les plus versatiles qui soient, à la fois urbain et sport. Il peut être cintré ou non comme sur mon illustration. Ses deux poches raglans permettent de tenir chaud aux mains si l’on a pas de gants.

Le deuxième modèle représenté est un type chesterfield (donc sans les coutures parallèles en bas et des manches, comme sur le covert coat). En bleu marine, il passe immédiatement pour quelque chose d’assez habillé, mais que vous n’aurez pas de mal à accorder à des mises plus sport, dans un esprit franchement italien. Et en effet, comme soulevé par un lecteur la dernière fois, avec un pantalon – ou un costume – gris, cela passe bien. Les souliers noirs ne gênent pas trop la lecture. En revanche, les gants noirs jurent un peu. J’ai été obligé de redessiner des gants bleus. On trouve des nuances de la sorte chez les gantiers. Qu’en pensez-vous ?

J’espère avoir rassuré certains lecteurs décontenancés. La semaine prochaine, nous étudierons le covert coat gris, un classique parmi les classiques. Bonne semaine, Julien Scavini.

11 Réponses to “Le manteau bleu marine”

  1. IrohG Says:

    J’espère ne pas aller plus vite que la musique, mais quid des manteaux croisés ? Les manteaux droits me font toujours l’impression d’une ligne verticale interminable sans dynamisme (sans doute l’une des raisons pour lesquelles les politiciens préfèrent geler ou porter des parkas informes que de se faire photographier en manteau). Dans cette perspective, pourquoi pas un « Guards coat » (http://www.gentlemansgazette.com/guardscoat/) ?

    • Julien Scavini Says:

      Ah oui tout à fait, le manteau croisé à beaucoup beaucoup d’allure. Très urbain la encore, quoique les italiens mixent ça très bien avec du veaux-velours des gants en pécari.

      • 2M Says:

        Magnifique image qui me vient en tête à la lecture de cette réponse… manteau croisé camel, gants en pécari patinés par le temps, un costume gris en dessous et des doubles boucles vv…hum il nous manque plus que la météo napolitaine et nous voila partis en voyage…

      • IrohG Says:

        @2M: j’ai vu un manteau de ce genre, en cachemire. Tentant, mais comme j’ai une peau claire et des cheveux sombres, j’ai toujours l’impression que les beiges et camel ne me vont pas (peut-être bien parce que c’est vrai, mais si quelqu’un peut nuancer, je suis preneur).

        Par contre, il a un détail que je trouve curieux : des poches plaquées. Sur un manteaux cintré ainsi, je trouve ce détail sport est un peu exotique.

  2. Ramius Says:

    J’en ai presque honte mais je n’avais jamais pensé au Mac bleu! C’est pourtant d’une simplicité géniale!
    Il est vrai qu’on délaisse souvent cette couleur pourtant si répandue en costume dès qu’il s’agit de manteaux. Le seul manteaux bleu que je dispose mérite à peine ce nom. C’est un manteaux très léger en coton-cachemire avec emmanchure napolitaine et martingale. Heureusement que j’habite dans le sud où l’hiver est très (trop?) doux.

  3. Romain Says:

    « le soulevé »?

  4. A M Says:

    J’ai cru comprendre dans un post précédent que l’on pouvait aisément porter le bleu avec du marron. Pourquoi pas dans ce cas porter des gants marrons ? Ils sont, me semble-t-il plus simples a trouver que des gants bleus

  5. Jean P Says:

    IrohG : dans ce cas le teint clair renforce le contraste avec la chevelure ; une solution, à mon sens : faire une transition au moyen d’un foulard ou d’une chemise/(cravatte) d’une tonlité (densité) intermédiaire entre le manteau et le teint de peau ; l’idée : produire une moyenne visuellement ; ce qui a pour effet égelement de valoriser les contrastes au lieu de les disqualifiers.

    Dans cette optique, de nombreuse teintes peuvent être envisagées, selon moi

  6. mag Says:

    Bonjour,

    Pensez-vous qu’on puisse porter un manteau bleu (comme l’illustration de droite) sur un smoking ? (ne me tapez pas)
    Je me sais bien qu’il n’y a qu’une option possible, un manteau long noir.
    Serait-ce aussi ridicule que de porter des chaussures marron avec un smoking, si c’est le cas, je casserai ma tirelire.

    Merci

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 515 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :