Archive for the ‘Général’ Category

C’est l’été

14 juillet 2014

C’est l’été, et donc les vacances. Si mon activité professionnelle continue encore quelques temps, le blog lui se met au repos après une année bien chargée ! Je vous dis donc à tous et à chacun : bel été, bon repos ! Je vous laisse en compagnie de l’orchestre du Titanic, qui interprétera pour vous quelques rag time pour faire passer le temps …

TITANIC

http://stiffcollar.files.wordpress.com/2009/12/separateur-texte.gif?w=153&h=12&h=12

La laine solaire

30 juin 2014

L’été, lorsqu’il fait chaud – ce qui est assez loin d’être atteint cette année – la question vestimentaire devient cruciale, surtout si vous devez être habillé classiquement, j’entends par là le contraire de la combinaison t-shirt et pantacourt. Le port du costume peut même devenir une vraie plaie si les températures grimpent trop. Je me souviens à ce titre d’un agent revenant du Pitti Uomo l’année dernière à Florence qui m’avait amusé en parlant de, je cite, tous ces gugusses sappés en croisé sous 35°c à l’ombre. Le-dit agent vendait du sportswear, ceci expliquant peut-être cela.

Et en parlant de Pitti, l’une des grandes trouvailles depuis deux ans maintenant dont on parle partout est le Solaro. A ne pas confondre avec le Solano, un étoffe britannique ressemblant en texture à du lin mais composé de 50% de laine, de 25% de coton et de 25% de lin, très frais et peu froissable, à l’aspect assez brut.

ILLUS53

Bref, le solaro, vous connaissez tous je pense. Il s’agit d’une étoffe de laine. Mais pas d’une étoffe de laine froide. C’est d’ailleurs la grande incongruité de ce tissu. Réalisé en serge simple ou en chevrons, il n’est pas particulièrement respirant. En revanche, il renvoie bien la lumière grâce à son tissage mêlant deux fils de couleurs différentes. Le solaro est une matière dite changeante. Sa couleur et ses nuances varient suivant l’angle du regard. Cela en fait une étoffe rare et amusante.

La plupart d’entre vous connaissent le solaro dans sa version ‘tumblr et autres blogs’, c’est à dire rouille, un mélange de rouge et de vert. Mais je pense que peu savent en revanche que le solaro existe dans toutes les couleurs. En voici quelques exemples, à carreaux et chevrons, à chevrons et en serge simple.

Cette matière assez solide du fait qu’elle n’est pas une toile permet de réaliser des veste et des pantalons, et donc des costumes. Les costumes sont toujours les plus simples, limitant l’accord de couleur à la cravate et à la chemise. Mais une belle veste en solaro peut constituer une alternative intéressante à la veste sport en tweed de l’hiver. Car l’été, il est assez difficile de trouver des étoffes pour réaliser des vestes seules. Trop unie, trop fade, trop épaisse, le choix de l’étoffe sport de l’été se réduit souvent au natté bleu ou au lin beige. Et bien maintenant, vous avez la laine solaire !

Bonne semaine, Julien Scavini

Aux couleurs de l’Union Jack !

23 juin 2014

Récemment, je faisais une recherche sur Albert Golberg, créateur de Façonnable et qui se consacre maintenant à sa nouvelle danseuse, Albert Arts, une marque implantée à Nice, sur la côte d’Azur. Albert Arts propose comme j’ai déjà pu l’évoquer ici et là, des articles de grande qualité. Mais surtout des articles hyper brandés et reconnaissables par l’utilisation d’une palette de couleur extrêmement restreinte : les couleurs de l’Union Jack, qui sont déclinées à l’envi. Ces couleurs sont au nombre de trois : rouge, blanc, bleu.

Vous connaissez depuis longtemps ma passion pour les harmonies de couleur. Le bleu reste la couleur la plus masculine qui soit. A partir d’un bleu de prusse ou d’un bleu marine, par adjonction de blanc, il est possible d’obtenir des nuances plus claires, pétrole ou azur par exemple. Tous ces bleus s’associent entre eux à merveille, chinos marine avec chemise ciel, complétés parfois par des souliers en veau-velours cobalt ou une veste en seersucker rayée barbeau.

Bref, Albert Arts use et abuse du drapeau anglais qu’il plaque sur beaucoup de ses créations. Par là, le ‘petit’ façonnier de Nice se rappelle l’âge d’or de la promenade des Anglais. L’Union Jack fait symbole et il n’est pas le seul à l’avoir compris : Hackett et Barbour au Royaume-Uni utilisent la même tactique, de même qu’un nombre très impressionnant de couturiers. Certains utilisent l’emblème par attachement conservateur, pour véhiculer un idéal de qualité et de respectabilité, distillant par là même un esprit tailleur, celui de Savile Row et Jermyn Street. D’autres en revanche le dérobent dans un esprit pop, libéral et novateur, détracteur ou rebelle aussi. C’est l’Union Jack de l’esprit rock, des Beatles et du renouveau post-industriel.

gilet rouge

La maison de Nice se situe certainement plus dans la première catégorie. Et à partir de ces trois couleurs tisse un véritable dialogue de nuances. Les cravates, la plupart du temps magnifiques alternent marine et rouge avec marine et blanc. Les tonalités se croisent et se conjuguent donnant à l’ensemble des produits proposés une véritable homogénéité. Qui plus est dans une gamme masculine. Je loue cet effort qui est fait. Au fond, pourrait-on dire qu’en dehors du bleu et du blanc, point de salut ?

Ceci étant dit, il convient de remarquer le rôle pivot du rouge dans cette dialectique. Une couleur pas évidente car parfois criarde, en tous cas toujours forte. Une cravate rouge ou une paire de chaussette rouge, cela réveille et parfois choque. Tout autant qu’un pantalon rouge, sans parler d’une veste rouge ! Une couleur à laquelle beaucoup d’hommes préfèrent le violet, plus discret.

Je voulais vous faire part de ce court sentiment après avoir vu la photo d’une mise avec un gilet rouge, superbe ! Cette touche de couleur rehaussait toute la mise, sport d’ailleurs. Elle l’égayait et lui donnait une vraie personnalité. Sans être de trop, l’ensemble parait à la fois classique et légèrement désinvolte.  Enfin, je souhaitais parler de l’Union Jack pour faire remarquer et pour s’amuser du fait que les couleurs de notre drapeau – étant l’exact inverse, bleu, blanc, rouge - sont bien moins souvent placardées sur les vestes que le drapeau de l’Union !

Bonne semaine, Julien Scavini.

LE CONCOURS – LE RESULTAT EN IMAGE !

16 juin 2014

Bien ! A l’issue de cet important concours par son nombre de participant et de votants, les résultats ont clairement départagé les vainqueurs, qui sont :

  • 1er – ALEXANDRE K, qui gagne une cravate 7 plis, de la collection actuelle ou à venir, ainsi qu’une bouteille de Crozes-Hermitages E. Guigal 2010 rouge.
  • 2ème – ADes, qui gagne une cravate 7 plis, de la collection actuelle ou à venir.
  • 3ème – RoSaCe, qui gagne une pochette roulottée main de la collection ou à venir.

J’en suis heureux pour eux et les recevrai à la boutique dès qu’ils m’en feront la demande. Voici donc un dessin reprenant les tenues.

Alexandre K a écrit une veste, sorte de Norfolk d’été en coton beige, une sorte de mélange de saharienne et de blazer.  Une veste ceinturée, à poches plaquées à soufflets et rabats (poche poitrine également), une extension de la contre anglaise pour fermer le col si relevé. Bref, une belle veste de voyage. Avec une chemise blanche, col cutaway, poignets simples. Pantalon et gilet de fine laine à motif vichy beige et marron. Le pantalon repose sur le haut des hanches, sans pinces, avec side adjusters et revers relativement large. Une paire de boots, assez solide, en cuir grainé marron. Cap Toe à l’avant. Le pantalon est taillé un poil court pour mettre en valeur les boots. On ne vois pas les mi-bas. Cravate en maille d’un vert foret ainsi qu’une casquette 8 Cotes en lin beige. Enfin un sac de voyages en cuir.

ADes avait stipulé une veste de weed irlandais uni olive clair (lumineux pour le printemps) ; deux boutons ; trois poches à rabat ; deux fentes d’aisance. Une chemise à col italien ; vichy bleu ciel pour célébrer le printemps encore une fois. Un pantalon chino avec ceinture beige clair avec ourlets ; ceinture marron à boucle argent. Des derbies marron simples ; mi-bas bleus marine. Et autour du cou, une cravate bleue marine en tricot (fin "plate") complété d’une pochette blanche à liseré bleu ciel portée en "double triangle".

RoSaCe m’avait en plus fait un croquis explicatif très réussi.  D’abord une veste croisée dépareillée 4X2 transformable. Le tissu est un prince de galles caramel avec des grandes fenêtres bleu ciel. L’épaule est romaine et les poches sont plaquées (sauf la poche poitrine, qui elle est "barchetta". La chemise a un col boutonné, à l’italienne, peut-être déboutonnée? Le tissu est léger, et elle est bleu ciel. Le pantalon est en laine froide ivoire, avec une ceinture en cuir tressé dans les caramel. Le pantalon a un revers de 4 cm. Le veau velours se prête assez bien aux voyages, et aux climats méditerranéens. Sans doute une paire de chukkas, couleur moutarde. Les mi-bas sont des Mazarin en fil d’écosse bleu ciel, mais on ne les voit pas. Dans la poche de la veste: une pochette exquisite trimming rouge et jaune, rappelant une vieille réclame de la ville de Lyon. Sur l’épaule enfin, un sac de weekend en cuir grainé.

Voici donc l’illustration, dans laquelle j’ai ajouté mon grain de sel, un costume, pour changer. J’ai pensé pour ma part à une veste souple, un bouton et poches plaquées accompagnée d’un pantalon à revers, réalisés dans un prince de galles brun fenêtré bleu en fine flanelle, avec chemise bleu et cravate ancient madder et chaussé de doubles boucles en veau-velours.

ORIENT EXPRESS 3

Cette petite assemblée à fière allure n’est-il pas? Un petit côté Pitti Uomo ;)

Après, j’avais envie de commenter les tenues une à une mais je vais me retenir, car cela donnerait une désagréable impression de maître d’école à élèves. Par contre, je peux donner quelques accessits du point de vue de Stiff Collar, blog ô combien classique. Ainsi, je tiens à concéder une première distinction pour le port du costume, à Matthieu, le Chiffre et Adrien, pour lequel j’aurais voté, malgré les souliers mal choisis (j’aurais mis des bucks blanches avec ce bleu ciel). Je tiens également à honorer les solutions simples (et que j’adopterai certainement si je prenais l’Orient Express demain matin) de Guillaume hautcoeur ou Alexandre C. Je tiens aussi à lever mon chapeau à 2M et le bibliothécaire pour l’ajout d’un cardigan sous la veste. Enfin, Loic, Etienne L et Arthur mérite une remarque dans la catégorie couleur !

Merci à tous pour votre participation. Le vote fut certes un peu déséquilibré par les appels au vote ici et là, mais l’essentiel n’était là. A le semaine prochaine, et d’ici là, habillez vous (bien). Julien Scavini

LE CONCOURS – LES RESULTATS !

9 juin 2014

Mesdames (il y en a, oui oui!) et messieurs, ce concours fut très amusant et a donné à chacun le moyen de laisser libre court à son imagination. La planche est très belle. Peut-être qu’un jour elle sera éditée avec l’intitulé , prouvant à quel point les réponses peuvent être multiples et la plupart du temps de bon goût.

A l’issu des votes par commentaires, rehaussés pour chaque participants d’un point (le sien), VOICI LE GRAPHIQUE TANT ATTENDU !  Ah je suis content. J’ai senti dans les dernières minutes de ce concours une réelle excitation des participants. Les votes se sont enchainés à un rythme très soutenu. Ce fut très amusant à suivre derrière ma console. Nous y sommes :

1er – ALEXANDRE K, gagne une cravate 7 plis, de la collection actuelle ou à venir, ainsi qu’une bouteille de Crozes-Hermitages E. Guigal 2010 rouge.

2ème – ADes, gagne une cravate 7 plis, de la collection actuelle ou à venir.

3ème – RoSaCe, gagne une pochette roulottée main de la collection ou à venir.

vote-finalePour ma part – je suis sûr que vous vous en fichez – mais j’aurais voté pour …

… vous le saurez au prochain épisode ! Lundi. Je finis le dessin tranquillement et vous livre une conclusion complète, avec mes coups de cœurs et mes remarques diverses. Et merci pour votre franche camaraderie durant cet exercice. J’ai été un peu dépassé par l’ampleur de l’événement, mais je crois que chacun en sortira diverti ;)

Julien Scavini

LE CONCOURS – DESSINS !

2 juin 2014

Messieurs, et mesdames, l’épreuve fut rude ! J’ai eu toutes les peines du monde à finir le dessin en temps et en heure. Plus de 40 figurines à dessiner ! Un véritable travail d’Hercule, mené à bien en passant mes dimanches devant mon ordinateur ! Merci à ceux qui ont fait preuve de concision, pour faciliter ma lecture. Pardon par ailleurs pour ceux dont le dessin n’est pas l’exacte représentation de leur idée, mais parfois, les descriptions étaient vagues et sujettes à interprétations (poches notamment).

Je tiens malgré tout à vous remercier pour l’intérêt que vous avez porté à ce jeu amusant. Les réponses sont très différentes, très panachées et c’est tant mieux. Cela donne des visuels très différents. Nous pouvons alors nous apercevoir de l’extraordinaire diversité des propositions possibles, à partir de bases pourtant classiques et normées. Toutes les réponses ne sont pas canoniques du point de vue du style, mais toutes sont passionnantes ! Le choix va être dur. Je vous soumets les figurines.

N’hésitez pas à prendre votre temps avant de voter (dans l’article en dessous ou ICI), car vous ne pourrez le faire qu’une fois, votre IP étant conservée par le système de vote. Vous avez une semaine pour faire votre choix. Le scrutin se fait en cachant les résultats. Ainsi vous ne serrez pas influencés. Les trois premiers remporteront donc de petits lots. Je me joindrais (en figurine) au gagnant pour monter à bord du train dans une tenue que je choisirais aussi !

LES TERMES DU CONCOURS SONT RAPPELÉS ICI POUR LES RETARDATAIRES.

Si vous souhaitez les visualiser toutes sur un même support, la planche est disponible ici.

Lundi Dandy

30 mai 2014

Les plus parisiens d’entre vous pourront se rendre lundi à une soirée organisée pour Massimiliano Mocchia di Coggiola, qui une fois par mois, réunit des dandys et des gentlemen autour d’un verre et d’un thème dans un lieu convivial.

Capture d’écran 2014-05-30 à 13.17.51

Concours en cours !

25 mai 2014

Messieurs, bonsoir,

le concours a enregistré un nombre record de participants ! Diantre que de travail ai-je devant moi ! J’ai enregistré tous les commentaires, en m’arrêtant au dernier de ce dimanche, LM. J’ai passé ce jour quelques heures à pondre une bonne partie des figurines, non colorées pour le moment. J’avancerai un peu dans la semaine et dimanche prochain. En attendant, pas de nouveaux articles. Dès que j’achève cette tâche herculéenne, je publie, et nous vôterons.

En attendant, encore bravo pour votre réactivité et inventivité ! Je n’ai pour le moment ressenti aucun doublon, ce qui est assez impressionnant mais prouve aussi l’extraordinaire adaptabilité des petites règles que l’on évoque semaine après semaine ! Il y a même une figurine en t-shirt !

CONCOURS

Lancement du concours !

19 mai 2014

Chers amis et amies s’il y en a, permettez moi d’abord de vous remercier pour votre lecture assidue, vos commentaires toujours constructifs et votre bonne humeur, malgré parfois mon orthographe fantaisiste ! Je tiens le blog depuis un certain temps déjà, toujours avec envie, même si avec le temps les sujets paraissent plus difficile à trouver. Paraissent seulement, car le sujet est sans fin et les redites ne sont jamais un mal. Il faut rabâcher pour faire entrer des idées dans les têtes, surtout pour les nouvelles recrues !

Bref, cet humble blog, toujours droit dans ses bottes, raide comme le Stiff Collar, m’a permis de me développer, personnellement et professionnellement ! Je n’ai jamais voulu en faire la vitrine directe de mon activité de tailleur, sauf lorsque je suis assez fier d’une création ou de telles ou telles pochettes roulottées main.

Ce blog est lu uniquement par des gens influents ! Entre autres, je me souviens d’un charmant industriel-businessman qui m’a tourné autour quelques temps… Parmi eux, je retiens un autre Julien, maquettiste chez Hachette Presse, qui eut l’excellente idée de montrer mon travail à son éditrice. C’était il y a deux ans, et depuis je lutte chaque semaine à mettre des petites pierres les unes sur les autres, pour constituer une compilation complète – et presque nouvelle – de mon blog. Si j’y arrive, ce livre sortira bientôt, normalement. Je pense que cela vous ravira au plus haut point ! Je vous en dirai plus en temps et en heure.

Seconde personne, M. Alexis Brézet du Figaro qui fut emballé par cette tribune m’a-t-on rapporté. Tellement emballé qu’aussitôt je fus contacté pour y écrire une chronique hebdomadaire ! Depuis samedi donc, vous pouvez retrouver un feuillet de mon cru dans le cahier Art De Vivre en fin du Figaro Magazine. Quel avancement ! Je souhaite que vous y trouviez autant de plaisir que sur le blog. Le ton est le même, et en plus une correctrice passe derrière moi ;)

Entre temps, et cela certains l’ont déjà découvert, j’ai eu la chance d’être trouvé par M6 et la BBC pour l’adaptation de l’émission britannique English Sewing Bee. Dans ce programme, dix couturiers amateurs s’affrontent sur différentes épreuves techniques ou inventives, jupe, chemise, salopette d’enfant etc… Leurs travaux sont examinés par un jury composé d’un homme et d’une femme. Au Royaume-Uni, M. Patrick Grant est jury, et en France, ce sera moi ! Quelle aventure. Rarement vu tant d’engouement et d’envie de la part des candidats ; rarement vu tant de dévotion et d’effort de la part des équipes de télévision durant un tournage, disons le, éreintant ! Le programme est présenté par ma chérie, Chritina Cordula et sera diffusé à la rentrée.

Voici pour l’actualité, un peu chargée. Pour autant je ne délaisse pas du tout mon petit commerce, et serais bientôt épaulé par mon premier salarié !

http://stiffcollar.files.wordpress.com/2009/12/separateur-texte.gif?w=153&h=12&h=12

Passons enfin au concours du début juin. Comme l’année dernière, je vais vous soumettre un thème. Vous allez me proposer en retour une description précise. De cette description, je pourrais tirer de multiples figurines, et nous voterons pour la meilleure, les meilleures.

Cette année, il y a des prix :

  • PREMIER PRIX : une des mes cravates 7 plis, de la collection actuelle ou à venir, ainsi qu’une bouteille de Crozes-Hermitages E. Guigal 2010 rouge.
  • SECOND PRIX : une des mes cravates 7 plis, de la collection actuelle ou à venir.
  • TROISIÈME PRIX : une pochette roulottée main de la collection.

(Les frais de port pour les gagnants en province seront à discuter).

Mais allons-y. Le thème est EMBARQUEMENT A BORD DE L’ORIENT-EXPRESS.

En marge de la fabuleuse exposition Orient-Express à l’Institut du Monde Arabe à Paris, où les wagons ainsi que la locomotive vapeur de la SNCF sont présentés (et visitables, ce qui constitue vraiment le clou de l’exposition!), imaginez une tenue, costume ou dépareillée, pour vous présenter à l’enregistrement à la Gare de l’Est. Mettons que vous arrivez un matin, au printemps, pour un départ suivi d’une collation le midi. Au champagne bien sûr ! Le groom en livrée bleue vous tend une contremarque et prend vos valises. Montez !

orient-express dessin

La description des tenues d’aujourd’hui, à écrire dans la page commentaire, doit être formulée de la manière suivante pour être recevable :

  • VESTE : forme, couleur, matière etc…
  • CHEMISE OU AUTRE :
  • PANTALON (AVEC OU SANS CEINTURE) :
  • SOULIERS (ET CHAUSSETTE) : forme, couleur etc…
  • AUTOUR DU COU :
  • AUTRE (optionnel) :

Suivant le nombre de tenues proposées, je ne pourrais toutes les dessiner. Je ferais alors un choix – le mien – souverain. Je me laisse éventuellement une semaine sans publication pour bien dessiner toutes les idées. Nous nous retrouverons alors et jugerons ! A vos marques…

Le petit maillot de corps

12 mai 2014

Je voyais cette semaine dans le métro un homme plutôt élégant, portant un chino à pinces et une jolie chemise. Son col de chemise était ouvert ! Et laissait entrevoir un maillot de corps blanc à col rond. J’ai immédiatement tilté : il doit être américain, c’est typique. Evidemment, il se mit à parler à la femme à côté, avec un fort accent… américain !

Le maillot de corps est-il un signe de propreté corporelle ? Un signe extérieur envoyé aux autres pour évoquer son hygiène et ses mœurs bonnes sous tous rapports ? Seul un américain pourrait répondre sur ce trait si typique de la culture US, qui transparait même à la télévision et au cinéma.

Je vais confesser en porter également, à col V, pour ne rien laisser deviner ! J’aime cette cotonnade car son touché est plus doux que celui des chemises, surtout moins froid le matin. Quand ce petit jersey blanc s’enfile sans y penser, la chemise bien repassée, apparait cassante, froide, même dans les plus fines étoffes.

Cela me permet également de ne pas abimer trop mes chemises, car les traces de transpiration attaquent fort le coton, et les déodorants modernes n’aident pas.

ILLUS50

Je sais que cette idée ne fait pas du tout l’unanimité, et je pense que vous serez nombreux à réagir à ce propos. Pourtant, il n’est pas si loin le temps où chacun portait un débardeur, le bien nommé Marcel d’après une société française qui le commercialisa sous ce nom ! C’était un signe de propreté, un sous-vêtement que l’on aurait oublié pour rien le matin. Le cadre le portait autant que le travailleur de force, mais pas pour les mêmes raisons. Symbole de la classe ouvrière, le Marcel permettait de protéger le torse des courants d’air tout en étant libre de ses mouvements au niveau des bras. Et ce coton se lave facilement.

Je crois avoir lu quelque part que cette invention – le maillot de corps en coton – est une invention européenne, que les soldats américains se sont appropriées durant la première guerre mondiale. Car lorsqu’ils sont arrivés pour nous aider, ils en ont découvert le confort par rapport aux maillots de corps en laine…

Et ce sont ces maillots de corps, le A-shirt (pour Athletic shirt) en anglais et marcel en français ainsi que le T-shirt (en forme de T), qui sont devenus de nos jours des vêtements à part entière et non plus des sous-vêtements. Il faut cependant éviter de porter le T-shirt avec un veste comme Ardisson ou Don Johnson dans Deux Flics à Miami ! Ce n’est pas élégant !

Bonne semaine, Julien Scavini

PS :La semaine prochaine, je ferai quelques annonces : un peu de mon actualité et aussi le lancement d’un nouveau concours, comme l’année dernière, avec quelques prix à gagner cette fois-ci. Je vous donnerai le thème complet, puis je dessinerai vos idées. Nous élirons les trois premiers, qui recevront cravates, pochettes, entre autres. Préparez-vous…


Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 411 autres abonnés