Du côté d’Arnys

Loin des disputes entre les traditions britanniques et italiennes sur l’art de vêtir un homme, il est un style, que dis-je, une essence française, dont le travail est rare : Arnys.

L’historique maison fondé par le père Grimbert sur la rive gauche de la Seine à Paris (un fait finalement assez rare pour être souligné) distille depuis 1933 une idée du vêtement à la française. Les deux fils Michel et Jean (de vrais dandys, il faut les voir pour le croire, jetez un coup d’oeil à la page du sartorialist qui les aime bien: http://thesartorialist.blogspot.com/2006_07_01_archive.html) dirigent maintenant la maison, secondés par l’un des petits-fils.

Julien Arnys

Avec un goût complaisant pour les matières luxueuses, ils ont réinterprété l’héritage des costumes classiques de la grande époque, pour en tirer une essence de coloris et de coupes. La passion qu’avaient nos rois pour la chasse transparait également dans les coupes et les modèles, conférant à l’ensemble une touche d’aristocratie libre.

Cachemires matelassés et flanelles doublées de soie sont des incontournables de l’univers vestimentaire dessiné par Arnys. Les forestières, si légères qu’on ne croirait pas les toucher, deviennent très vite un classique après leur lancement! Rien de moins pour cette maison de prestige, à l’ambiance si feutrée. Certes les prix sont en rapports avec les matières, mais là réside la véritable élégance, nonchalante et silencieuse, bien loin des méga-brand ostentatoires.

La gamme de prêt-à-porté est très étendue et permettra au gentilhomme de trouver à se vêtir, de la tête aux pieds. Les costumes sont aux alentours de 3000€. Pour un service plus exclusif encore, vous pourrez, à l’instar de notre premier ministre François Fillon, passer entre les mains de l’équipe de la grande mesure, et choisir les tissus parmi un large choix d’environ  10 000 références, dont certaines exclusives, comme cette flanelle grise fenêtrée vert en cachemire super 180 tissée dans l’Himalaya, exclusivement pour Arnys, à Paris.

Avec Charvet, l’adresse des connaisseurs!

Une réflexion sur “Du côté d’Arnys

  1. Leica 4 octobre 2009 / 18:43

    Bonjour,
    C’est agréable de lire une note positive et presque enthousiaste sur Arnys tant cette maison est parfois décriée ou simplement ignorée en vertu de son style « ringard » pour certains. Pour avoir essayé quelques vêtements de cette honorable maison, j’en ai trouvé le travail remarquable et dans le très haut du panier qu’il m’ait été donné de voir et de porter.
    De plus, certains couleurs sont à mes yeux, et je sais que cela reste très subjectif, infiniment exquises.
    Cordialement,
    Leica.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s