Les vitrines d’Arnys (MàJ)

Même si je profite des vacances au pays Basque, je sais que certains de mes lecteurs sont au travail. Et j’imagine que vous avez besoin d’un peu de distraction, Le Chouan des Villes et Le Paradigme de l’Élégance étant fermés pour congés. Certes, Parisian Gentleman et For The Discerning Few continuent de publier. J’ajoute ma petite pierre estivale moi aussi en vous postant les vitrines d’Arnys, que j’ai prises en photo un soir il y a quelques semaines. J’ai en effet pris la résolution d’archiver tous les documents que je peux trouver sur cette maison qui va hélas bientôt fermer. Donc, dans les vitrines, la collection printemps/été 2012. Les images sont cliquables :

Et les prix  qui donnent le tournis :

MàJ. Le local commercial d’Arnys a été vendu (le bail, le fonds de commerce, les deux ; ou les murs?) pour, parait-il 15 millions d’euros à LVMH pour y mettre Berluti, prêt-à-porter et souliers. Jean Grimbert, l’un des deux frères ‘Arnys’ doit conserver l’atelier de grande mesure de la maison, qui serait renommé Berluti by Arnys. Soit. Mais qu’en est-il du prêt-à-porter de cette maison connue pour sa forestière ? Personne ne sait. Toutefois, je viens de tomber par hasard sur une photo d’une maquette de boutique, ne ressemblant pas à l’actuelle. Projet d’une nouvelle future boutique ? On semble lire 14 rue de Sèvres sur le tapis de sol de l’entrée… Toutes les suppositions vont bon train.

Julien Scavini

10 réflexions sur “Les vitrines d’Arnys (MàJ)

  1. Julien F 23 août 2012 / 10:49

    « [..] qui va hélas bientôt #fermer » comment votre main de velours a pu laisser filer sur la quenouille de l’orthographe un accent d’erreur ?

    • Julien Scavini 23 août 2012 / 12:21

      Ahlala l’orthographe! Enfin c’est que j’avais modifié la syntaxe de la phrase d’où une modification de la conjugaison… Bref.

  2. Émil Karénine 23 août 2012 / 11:11

    Je sais de source sûre que l’actuel personnel tailleur de la maison Arnys ne sera pas mis à la porte et travaillera donc pour la collection de vêtement Berluti, puisque c’est de ça qu’il s’agit.

    Ayant longtemps été un riverain de la maison, j’ai toujours beaucoup apprécié la mise en scène et le contenu des vitrines. Quelle déception lorsque j’y suis entré ! Quel personnel hautain, sûr de son élégance et pourtant engoncé dans des costumes qui sentent le neuf et l’argent, qui vous aborde le nez en l’air en comettant la grotesque erreur de juger de vos fonds sur vos vêtements du moment.
    Je suis bien nostalgique de la vieille anglaise, où même lorsque j’étais étudiant j’étais acceuilli avec du thé, un historique de la maison par la gérante, et surtout de beaux et simples sourires !

    Et la marchandise ! Je ne suis pas un expert, vous pourrez peut-être me détromper, mais j’ai eu l’impression très nette qu’on vendait plutôt de la couleur que du tissu dans la maison ! Pour ce prix, c’est effarant.

    Tout ça me donne envie de faire mes propres vêtements, mais mon Dieu je ne saurais même pas par où commencer ! Et que de travail !

    J’en profite puisque c’est je crois la première fois que je post ici pour vous dire mon admiration pour vos dessins et vos articles. Bonne fin de vacances !

    • Julien Scavini 23 août 2012 / 12:32

      Bonjour et merci pour vos encouragements à propos du blog.

      Pour la qualité, en effet ce n’est pas l’idéal. Certains costumes sont de bonne confection italienne. La plupart du prêt-à-porter est confectionné en France, et de manière thermocollée. Ceci dit, pour les foretières notamment, je ne suis pas sûr qu’il faille un entoilé. Mais à ce prix, c’est cher pour du thermocollé… Le reste est légèrement sur-vendu, mais après tout, entre le lieu, le personnel, les frais de communication, les défilés, il faut une certaine marge…

      Vous parlez de vieille anglaise, c’était chez Arnys? Je n’ai pas hélas beaucoup de connaissances sur cette maison d’histoire dont l’histoire est introuvable… Le personnel n’est pas désagréable en fait, plutôt serviable. Ceux qui sont hautains, ce sont les patrons et un autre monsieur que je prends pour un fils ..?

  3. christophe 23 août 2012 / 14:24

    Bonjour,
    Chapeau bas pour les non reflets dans les vitrines !
    Sinon, d’où provient cette maquette ?
    Cordialement.

    • Julien Scavini 24 août 2012 / 17:03

      De la page facebook d’Arnys au japon 🙂

  4. moka 23 août 2012 / 22:50

    vielle anglaise=old england?

  5. D 26 août 2012 / 07:32

    Julien, lors de votre passage au pays basque je vous recommande chaudement un passage chez Lafargue, un maroquinier de St Jean de Luz. Leurs ceintures cloutées sont un must. Bonne vacances.

  6. Emil Karénine 31 août 2012 / 18:36

    Haha pardon d’avoir usé d’un surnom peu répandu pour désigner la boutique Old England, qui a hélas été vendue -et incendiée- il y à peu.

    Mes excuses si j’ai été injuste envers le personnel, ce n’est après tout qu’une expérience intime : la fatigue, l’humeur du jour, et ma tenue particulièrement laxiste de ce jour là sont autant d’explications plausibles de l’accueil qui m’a été fait.

    • Julien Scavini 3 septembre 2012 / 19:55

      Vous avez eu la même expérience que beaucoup d’autres lecteurs et amis 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s