Laisser la veste croisée ouverte

J’entends dire et je lis ça et là que la veste croisée est à la mode. Le fait est que d’élégants jeunes hommes en commandent, parfois pour leurs mariages. Cette forme un peu désuète attire et fascine. On me pose des questions dessus. On prend des renseignements. Cela dit, dans le volume général, c’est très embryonnaire. Et dans les cabinets d’avocats ou les tours de la Défense, la veste croisée ne doit pas être à tous les coins de couloirs je pense ! Il me semble qu’il y a là d’abord et avant tout, un effet de mode … de papier. Nous ne sommes plus dans les années 80 où le croisé était presque l’unique forme de rigueur.

Parmi la foule des questions sur le croisé, une en particulier revient souvent, sur la nécessité de garder le veston fermé. Et que par extension, le croisé est peut-être plus indiqué l’hiver que l’été. Boutonné comme une armure, il donne chaud à son porteur. En revanche l’été, il devient un carcan un peu étouffant. Généralement, je suis assez d’accord avec cette hypothèse et souvent, c’est même moi qui l’a donne. Je pense que l’été, un bon costume trois pièces, en particulier pour une cérémonie, est plus indiqué. Car la possibilité de rester en gilet la veste posée quelque part est plus rafraichissante que la veste croisée toujours vissée au corps. Mais ce n’est qu’une idée.

Il est admis dans les cercles les plus érudits que la veste croisée doit rester boutonnée. Le Chouan des Villes dans son dernier ouvrage enfonce le clou d’ailleurs. Une veste croisée doit toujours restée croisée. De manière un peu basique, j’ai tendance à être d’accord. C’est le meilleur moyen de ne pas lancer un débat sans fin. Les axiomes ne se discutent pas. Ils sont ainsi.

Toutefois, pour moi-même, je suis assez partisan de la possibilité de laisser la veste croisée ouverte. Je revendique même ce droit, ce plaisir.

Dans les années 30 et 40, lorsque le gilet droit se portait sous la veste croisée, en intérieur, la veste était allègrement laissée ouverte. J’ai déjà vu plusieurs fois cela dans de vieux films en noir et blanc. Évidemment, il suffit que je cherche maintenant pour ne pas trouver d’illustration.

Plus proche de nous, il y a le Prince Charles. Pour les anglophiles élégants, il est une sorte de phare au milieu de l’océan commun. Une référence sur le sujet sartorial. Et le Prince Charles qui porte beaucoup de vestes croisées (de costumes par extension), ne rechigne pas à laisser sa veste ouverte comme ci-dessus.

Si la veste croisée est bien coupée, eh bien, elle drape et tombe parfaitement. Une veste croisée laissée ouverte a beaucoup de classe. Je dirais même que c’est l’apothéose d’une certaine allure détachée, plus que décontractée. Lorsque l’on est très sûr de son allure et de son tailleur, il n’existe aucun inconvénient à ce que la veste reste ouverte. Les pans s’évasent avec une exquise distinction. La tenue alors ne parait que plus opulente.

D’ailleurs entre nous, le manteau croisé est exactement sur la même longueur d’onde. Porté ouvert, comme Carry Grant sur cette photo, il est d’une classe inégalable. Tout ce tissu qui bouge et s’agite sur et autour du porteur impressionne l’œil qui regarde. Et renvoie une impression d’aise et de plaisir.

C’est pourquoi, si vous possédez une veste croisée, il faut essayer de la porter déboutonnée parfois en intérieur. Vous y prendrez goût. Cela enlève au croisé son aspect un peu raide. Et relativise aussi ces règles classiques, qui sont souvent empilées comme des médailles de vertu. Le croisé n’est pas obligatoirement boutonné. Pour les néophytes oui. Mais pour ceux qui ont un peu de « level » comme disent les jeunes, c’est une liberté qu’il est heureux de prendre.

Pour avoir le plus grand plaisir d’avoir l’air d’une vieille baderne !

  Bonne semaine, Julien Scavini

11 réflexions sur “Laisser la veste croisée ouverte

  1. maximebarre 8 février 2021 / 19:15

    Cher Julien,

    Un exemple de veste croisé assorti d’un gilet !

    Extrait de l’excellent « Asphalt Jungle » le film noir par excellence.

    [image1.png]

    Amitiés

    Maxime

    Envoyé de mon iPhone

    • Julien Scavini 8 février 2021 / 21:02

      Flûte la photo n’apparait pas.

  2. jjdandrault 8 février 2021 / 19:25

    C’est également le parti qu’a pris notre ministre de la Justice. Mais lorsque c’est systématique et non plus un plaisir occasionnel, n’est-ce pas à nouveau de mauvais goût ?

    • Julien Scavini 8 février 2021 / 20:59

      Tout à fait. Cela ne doit pas être une posture permanente. Mais une possibilité !

  3. Olivier Cesar Evrard 8 février 2021 / 20:01

    Merci pour ce bel article , une fois de plus.
    J’ajouterais cependant que la veste croisée , notamment le blazer et ses boutons dorés, de part son côté plus lourd (armure pour reprendre votre expression) sied mieux aux hommes de grandes tailles. Sinon il a tendance à tasser la silhouette , ce que doivent éviter les hommes déjà un peu rabelais…..

  4. Enguerrand R. 8 février 2021 / 23:00

    Cher Monsieur, merci pour cet article très intéressant.
    Pour une belle illustration ancienne, ce soir sur Arte, Jean Gabin, dans Le cas du Docteur Laurent, portait tout au long du film une veste croisée ouverte avec un gilet. Et cela ne choque pas, bien au contraire !
    Bien à vous
    E.R.

  5. VincentL 9 février 2021 / 12:03

    Selon moi, la veste croisée ne se porte que si elle est déjà bien taillée, chez des individus qui ont de l’embonpoint ou un physique de mannequin (long, plutôt fin).

    Et je ne la laisserai ouverte que chez ces derniers. Montrer son gros vente, ce n’est pas terrible ! Et la veste croisée la cache très bien.

    Rares sont ceux que j’ai croisés avec ce genre de veste et souvent ces personnes se faisaient rapidement remarquer avec un glaçage et des chemises col américain. Mais je ne les ai jamais vus laisser la veste croisée ouverte.

  6. Francoise W. 14 février 2021 / 08:54

    Le fait est que dans les tours de La Défense, le costume croisé n’est plus visible, sauf chez quelques consultants de haute volée qui furent jeunes dans les années 80. Les patrons du CAC40 ont même délaissé la cravate sauf pour les interviews ou les comités exécutifs, et encore. La tendance est au cool pas trop formel et la veste croisée n’y a plus vraiment sa place. Dommage, c’était très élégant.

  7. Thierry SAINT JEAN 16 février 2021 / 10:23

    Pour moi la veste croisée se porte fermée… même si un écart occasionnel ne nuit pas à la santé ! 😉

    • Julien Scavini 16 février 2021 / 19:19

      Tout à fait !

  8. Jean-Pierre Ouvrard 24 février 2021 / 19:27

    Hello Julien. En lecture du dernier Chouan des villes, en effet catégorique. Grand et mince, très souvent porté blazer croisé ouvert, effet de nonchalance qui va contraster avec des richelieu glacées et une cravate en soie lourde.
    Il y a une vague contradiction dans « l’Homme classique »: le confort, critère de référence à l’intérieur, devient source des pires dérives à l’extérieur. Plaisant de lire que James Holden Taylor, pourfendeur du style Charlie et troggie, reste toujours la référence.

Répondre à Olivier Cesar Evrard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s