L’accord des chaussettes

Voici une question qui m’a toujours semblé assez logique mais qui revient assez souvent chez mes interlocuteurs : comment accorde-t-on ses chaussettes. Cela ne doit donc être pas si évident que cela. Essayons de dresser un inventaire des possibles et une règle d’usage.

Il existe deux cas de figure : vous êtes en costume ou alors tenue dépareillée. Étudions la première.

Je postule de mon côté que le port du costume signifie usage de souliers noirs. C’est le plus formel en ville. J’ai recours à deux types de chaussettes alors : noir le plus souvent ou marine si le costume est bleu. C’est très simple.

 Il m’arrive aussi de mettre des souliers marron, en veau-velours avec certains costumes, bleus en particulier. Alors, j’ai recours à des chaussettes marine, rarement marron. Ma tenue est un peu décontractée certes, mais ce serait bien trop osé pour moi de mettre des chaussettes marron là, trop sport.

Vous me direz, si le costume est gris et que les souliers sont marrons. Vous me mettez dans l’embarra. (!) Je ne sais que penser des souliers marron avec un costume gris, mais je m’adapte. Des chaussettes grises me semblent le plus logique (*1).

Tirons une première règle simple : en costume, la chaussette peut être noire ou de la couleur du costume avec des souliers noirs et simplement de la couleur du costume avec des souliers marrons. Car la chaussette marron sous un costume est trop sport. Cela sous-entend que je fais référence à un costume dans un coloris urbain, c’est à dire un costume soit bleu soit gris. Un costume marron dans le goût de Berluti appelle des chaussettes marron. Si les nuances de marron sont fortes, un modèle irisé du genre de ce que fait Gallo est idéal.

Passons au dépareillé.

Avec une tenue sport dépareillée, le problème peut être résolu simplement. Car qui dit ‘dépareillé’ dit… souliers marron. Il y a des règles absolues ! La chaussette peut alors être marron. Simple et efficace.

Mais la tenue dépareillée fait cohabiter assez souvent le pantalon gris (de laine froide l’été ou de flanelle l’hiver) avec une paire de chaussures marron. La chaussette grise pourrait alors apparaître comme une possibilité. Sauf qu’à la différence d’un costume gris sur des souliers marron (voir *1 ci dessus), je trouve maintenant la chaussette grise trop habillée.

Si votre pantalon est beige, une chaussette beige est idéale et est complémentaire de la chaussure marron. Si votre pantalon est vert, une belle chaussette verte est idéale aussi. Bref, les couleurs des feuilles vont bien.

Si la tenue dépareillée est un blazer associé à un pantalon gris et souliers marrons, une chaussette marron ou bleu semble bien. Mais vous pouvez être tenté d’associer le blazer à des souliers noirs pour une occasion qui le réclame. Dès lors, la chaussette grise re-paraît une option plus envisageable. Vous voyez la hiérarchie ?

Deuxième règle simple : en tenue sport, avec des souliers marrons, les couleurs de feuilles dont le marron sont idéales pour les chaussettes, y compris si le pantalon est gris.

Vous me direz, avec ces règles, difficile de se faire plaisir. Et c’est très vrai. Le répertoire des chaussettes depuis quelques années s’est étoffé. Et aux religieux nous avons piqué leurs chaussettes. Le rouge et le pourpre sont superbes. Avec une mise urbaine sombre et classique, cette petite touche de couleur est de bon aloi. Attention toutefois, elle ne doit jamais – ô jamais – être un alibi de style. Avoir des chaussettes colorées à 20€ la paire et présenter un vieux costume affaissé et des godillots avachis est le pire qu’il soit possible de faire. On pourrait croire que vous sortez du XVIème … Non, si vous avez de l’argent, c’est votre costume qui doit présenter bien. Si vous n’avez pas trop de moyen, inutile de flamber alors avec des chaussettes de couleur. Car les chaussettes de couleur sont un signe extérieur fort. Je ne dirais pas un signe extérieur de richesse, mais c’est ostentatoire, tout simplement. Restez raisonnable, l’élégance est le raffinement dans la discrétion. Pas le raffinement dans l’étalement.

La chaussette de couleur peut donc compléter un costume. L’anthracite s’accorde à merveille du rouge pontifical quand la chaussette pourpre fait merveille associée à du marine.

Troisième règle plus élaborée : la chaussette rouge ou pourpre va avec tout mais pas avec n’importe qui.

Au delà ces règles qui tournent autour du triptyque chaussure, chaussette et pantalon, il peut être intéressant d’utiliser cette discrète cheville couverte pour rappeler une couleur de la tenue.

La chaussette peut ainsi faire un rappel de la cravate ou de la pochette, sans jamais être tout à fait sur le même ton. Le camaïeu oui, mais juste un peu ! Cela égaye le costume sans faire trop. Cette chaussette peut aussi rappeler un motif de la veste sport, comme un discret carreau coloré ou une coudière. La chaussette peut enfin apporter une couleur complémentaire ou un motif sous-jacent, comme c’est souvent le cas des tenues sport aux coloris de feuilles mortes et aux motifs élaborés (carreaux, vichy, pieds de poule, paisley etc.) On rejoint alors les règles d’usage pour la pochette. Il faut relire Parisian Gentleman à ce sujet.

Quatrième règle élaborée donc : avec les chaussettes colorées ou à motif, on fait ce qu’on veut ! Mais attention, seul des années d’expérience vous feront toucher du doigt les usages et les limites d’un tel exercice. Vous êtes alors le peintre de votre tenue ! C’est à vous de jouer.

Belle semaine, Julien Scavini

19 réflexions sur “L’accord des chaussettes

  1. Samuel 28 septembre 2015 / 16:39

    Je désapprouve le port de souliers noirs avec un pantalon ou un costume gris car l’association du noir et du gris fait « premier communiant  » et donne une allure generale « engoncée »…Un marron plus ou moins soutenu selon les matières et la météo me paraît mieux adapté. Je n’imagine pas par ailleurs que l’on puisse porter un costume marron ailleurs que dans le Middle west ou dans les faubourgs d’Atlantic City…

    • Julien Scavini 28 septembre 2015 / 22:00

      Faites un blog pour soutenir votre point de vue sur les souliers marrons avec un costume gris, je le lierai avec intérêt, sûr !

      • Samuel 28 septembre 2015 / 23:18

        Mon point de vue n’est qu’un point de vue, (même s’il est largement partagé par les plus grandes maisons de Savile Row) et il ne mérite certes pas un blog…Mais ne vous fâchez pas car je lis le vôtre avec beaucoup d’intérêt …

      • Julien Scavini 30 septembre 2015 / 22:15

        Je m’amuse, je m’amuse, rassurez vous 🙂

    • Jacques 30 septembre 2015 / 15:34

      Ce sont plutôt les Italiens qui accordent des chaussures marrons avec les costumes gris. Les Anglais, en particulier ceux qui fréquentent Savile Row, sont plus conservateurs et préfèrent les noires.

      • Samuel 30 septembre 2015 / 15:57

        Ben…non justement, j’en ai interrogé deux, Henry Poole and Co et Huntsman ans Sons (qui a son propre chausseur au sous-sol) : ils sont de mon avis ; du reste je n’imagine pas que l’on puisse porter un pantalon de flanelle grise avec autre chose que des brogues : or les vraies brogues sont de couleur marron…Mais je suis sans doute un peu trop académique !

  2. Samuel 28 septembre 2015 / 16:44

    J’ajoute enfin que le port de chaussettes rouges, fussent elles de provenance vaticane, avec un costume, est d’un mauvais goût très sûr…

  3. benoit 28 septembre 2015 / 16:44

    juste parfait!

  4. NicK 29 septembre 2015 / 14:25

    Mon cher Julien,
    c’est tristounet vos chaussettes sombres.
    Du parme, du fushia, du jaune canari, du bleu turquoise …
    Un peu d’audace que diable ! 😀
    De toute façon les chaussettes ne doivent pas se remarquer en dessous du pantalon.
    J’aime bien mettre des chaussettes parme avec mes chemises parme et mon costume gris souris. Classique et efficace. 😛

    NicK.

  5. Emmanuel 30 septembre 2015 / 21:15

    Bonjour,

    C’est une question peu consensuelle. Je suggère une autre grille de lecture que pour ma part je privilégie. Soit le mi-bas de la couleur du pantalon ce qui allonge la jambe, soit de la couleur de la chaussure ce qui tend à la raccourcir visuellement. Pour ma part, j’alterne l’un et l’autre selon mon humeur. Mais, il me semble qu’on évite ainsi les travers les plus important. Pour contre, à titre personnel, j’évite une troisième couleur, trouvant que c’est rarement heureux.

  6. Nicolas 2 octobre 2015 / 10:09

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour cet article très instructif et qui touche un sujet qui m’intéresse beaucoup.

    Plus bas quelques ajouts que je vous propose pour élargir les options en termes de chaussettes:
    – Plutôt que du noir avec un costume gris, j’opte pour une chaussette grise, soit plus claire (pour un côté sport) soit franchement anthracite pour un côté plus ville
    – Et quand vous êtes fatigués du sempiternel chaussettes grises + costume gris (et chaussettes bleu + costume bleu), pourquoi ne pas simplement échanger: chaussette gris foncé avec costume bleu, et chaussettes bleu foncé avec costume gris – on reste dans des tons très ville
    – Enfin un mot sur la chaussette de couleur et/ ou à rayures: j’en suis un grand fan, et la considère comme une pochette: à ne pas assortir strictement à la cravate par exemple, mais plutôt à l’allure générale

    Vaste sujet cher Julien, n’hésitez pas à écrire davantage dessus! Je vous lirai avec grand intérêt.

    • Julien Scavini 5 octobre 2015 / 09:33

      Merci bien pour votre retour !

  7. Bob 5 octobre 2015 / 17:05

    Nouvel article intéressant qui montre les grandes possibilités d’utilisation de la couleur des chaussettes. Je note cependant que vous n’abordez jamais le cas de la tenue réellement décontractée (Chemise, pull-over, chino, mocassins…). Dans ce cas là, n’est-il pas légitime d’utiliser plus franchement la couleur ? Enfin, sauf erreur de ma part, si vous songez à coordonner chaussettes et pantalons, chaussettes et chaussures, chaussettes et cravate, chaussette et pochette, vous ne semblez pas envisager de coordonner la couleur de la chaussette à la couleur de la chemise. Est-ce voulu ?

  8. Leturcq 12 octobre 2015 / 04:49

    Et les pieds nus dans les mocassins, crime? 😉
    (pour le soulier, sûrement)

  9. Charles 18 novembre 2015 / 01:09

    Encore un article de qualité, mais est-il encore besoin de le préciser sur ce blog dont le contenu est aussi vaste que bien documenté ? A la lecture de celui-ci, il me vient à l’esprit que les couleurs des chaussures de la garde-robe classique masculine sont principalement le noir et le marron, et pourtant j’ai récemment remarqué de nombreux élégants portant des chaussures de couleurs moins classiques ( je pense notamment à de beaux souliers verts aperçus sur PG ), je m’interroge donc sur le sort réservé à ces souliers qui sont des choix moins « faciles ». Quand et où les porter ? Quelles règles régissent donc l’usage de ces pièces ? Les lumières de Stiff Collar à ce sujet me seraient précieuses 😉. (L’article de Parisian Gentleman dans lequel j’ai pu apercevoir ces fameuses chaussures est « conseils pour construire sa garde-robe », si ma mémoire ne me fait pas défaut ).

    • Julien Scavini 22 novembre 2015 / 15:51

      Les chaussettes de la couleur des chaussures tassent et les chaussettes de la couleur du pantalon allongent. Parait-il? Cela vous aiderait-il? 🙂

      • Charles 24 novembre 2015 / 18:45

        Merci beaucoup pour cette réponse toujours aussi rapide. En effet, j’ai pu remarquer ce phénomène durant divers essais de tenues en se fondant sur des souliers de la maison Altan comme pièce forte. J’ai également vu une faible minorité de personnes réussir a jongler habilement avec diverses couleurs fortes à la fois au niveau des chaussures et des chaussettes, mais c’est rarement un heureux mélange et pour ma part je préfère ne pas multiplier les fantaisies afin de rester sobre, tout en me permettant généralement un « twist » pour chaque tenue.

  10. flavien roger COUD 19 novembre 2015 / 20:01

    Pour ma part c’est simple la couleur des chaussettes doit etre coordonnee avec la couleur de la chemise peut importe que tu portes une veste ou que tu sois decontracte.l’harmonie est de rigeur et la chaussure se marie avec la ceinture. dans tous les cas eviter d’avoir plus de trois couleurs.par contre la cravate se marie avec la veste (couleur)mais on peut aussi faire resortir la couleur de la chemise et de la veste sur la cravate.
    .

    • Julien Scavini 22 novembre 2015 / 15:53

      Trois couleurs max, je dis oui 🙂 Mais certains élégants arrivent à en mettre plus !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s