Jaquette de rigueur

La décision de la Reine fut nette. Les hommes ne porteraient pas l’uniforme militaire à l’enterrement du Prince Philip. Pour ne pas gêner les Princes Harry de Sussex et Andrew d’York, maintenant que tous les deux n’ont plus de fonction militaire effective. Le premier parce qu’il a préféré gagner sa vie en Amérique, le second parce qu’il trempe dans de sordides affaires. Soit.

Préalablement à l’évènement, les articles que j’avais lu en français relataient à l’unisson que le « simple costume » serait de rigueur. « Simple costume »…? Je m’interrogeais. Évidemment, ce n’était que la face émergée de l’inculture journalistique. Dans le texte original est fait mention des « Day Dress or Morning Coat ». Il aurait été trop difficile d’ouvrir un dictionnaire pour découvrir qu’en français on dit … « jaquette » . Et cela m’a paru plus logique. Et formidablement intéressant. Je ne suis pas un immense connaisseur d’uniformes militaires. Je trouve ça joli, coloré, bien gansé. Je ne m’y connais pas en avion de combat et je préfère les avions civils. Là le schéma est le même.

Quelle belle idée d’une jaquette, noire logiquement. Dès les premières images que j’ai pu voir samedi, je fus convaincu. Quelle dignité, quelle harmonie. Non vraiment, quelle charmante et heureuse idée. Tout le monde a la même enseigne. Simplicité et ordonnance. Voyez plutôt. C’est sobre et sans chichi. J’avais lu il y a très longtemps que les placards (ces petites médailles en réduction) peuvent se porter sur la queue-de-pie mais pas sur la jaquette. Or force est de constater qu’apparemment, l’usage existe chez les Windsor.

Amusons nous à regarder les jaquettes des uns et des autres, presque des « mourning suit ».

Le Prince Charles

Sa jaquette est connue. Il la portait déjà du temps de Diana et pour son mariage avec Camilla en 2005. Déjà ! Elle est gansée, à l’ancienne. J’ai remarqué que le mari de la Princesse Eugénie, Jack Brooksbank a aussi fait ganser sa jaquette. Le gilet de Charles, croisé très bas, une forme sublime, est aussi gansé.

Une petite remarque concernant la jaquette est le pli de manche. Comme le pantalon possède un pli marqué au fer, les manches de Charles sont marqué au fer. C’est un détail précieux, à l’ancienne, très élégant.

Le gilet de Charles présente aussi un « slip ». Ce sont de minces bandes de coton amidonné disposées autour de l’ouverture, donnant l’impression d’un second gilet blanc sous le gilet noir. Un truc des années 1900/1930, très chic et très très très rare, imitant la pratique des doubles gilets des années 1850/1860.

La chemise a un col cut-away très bien dessiné.

Enfin le pantalon de coutil ne présente pas un forte alternance de raies. Il est plutôt clair et presque rayé de blanc, un peu moderne.

Le Prince Andrew

Le prince Andrew vieillit mieux que les deux autres. C’est un fait. Je remarque immédiatement la petite épingle à cravate, ou probablement un pin’s qui fixe la cravate en position. Mais je remarque aussi immédiatement que cette cravate est un peu étroite. Vu la corpulence du bonhomme, renforcée par la posture très solennelle, un modèle plus large aurait été idéal.

La jaquette est belle. Une belle mesure, aux épaules fluides et aux revers profonds. Le gilet croisé en revanche, qui sur de nombreuses photos parait un peu serré, n’a pas une ligne très élégante. Un peu longiligne façon prêt-à-porter.

Le pantalon plus sombre que Charles présente une belle harmonie de lignes foncés. La chaine de montre suspendue est charmante. La chemise présente un col ouvert bien net.

L’ensemble dégage une allure de mâle alpha, peu de préciosité, mais de la force.

Le prince Edward

Si le frère précédent est un fêtard à l’excès, le dernier est en revanche un bonnet de nuit. Logiquement, la tenue s’en ressent un peu.

La jaquette est plus pataude, avec moins de grandeur. La taille boutonnée est placée un peu haut à mon avis. Mais le pantalon monte très haut et le gilet est bien court. Un peu trop à mon avis aussi. Descendre un peu ces lignes eut été mieux. Mais les goûts ne se discutent pas…

Premier gilet droit en revanche. J’aime assez, peut-être plus que le croisé à titre personnel. On peut noter le retour du « slip » autour du gilet et de l’épingle tenant la cravate.

Vu le classicisme de l’ensemble, un pantalon de coutil un peu plus sombre et surtout opposant mieux le noir et le gris aurait été parfait.

Le col de chemise plus refermé que les précédents correspond à l’ensemble, sans tapage et sans excès. C’est le but de la jaquette me direz-vous !

Le prince William, Peter Phillips et le Prince Harry

A vrai dire, la plus sympathique tenue est celle de Peter Philips, le fils de la Princesse Anne. Le pantalon présente une rayure caractéristique, enfin ! Le gilet droit est très convenable et la jaquette assez belle, à l’endroit des épaules et aux têtes de manches. Le revers n’est pas très large, mais enfin. Le tissu m’a l’air de bonne facture. La cravate avec un léger relief apporte un petit supplément de d’âme heureux. C’est une très belle tenue, sobre et élégante. Ce que doit être une bonne jaquette. C’est ma préférée de tout ce panel à vrai dire !

J’ai souvent remarqué que William n’était vraiment pas un amateur de beaux vêtements. Espérons qu’il s’améliore avec l’âge. Au quotidien, il se contente de prêt-à-porter de très moyenne qualité. Je ne parle même pas des chaussures ! Parait-il que Kate fait ces achats. Pour sa jaquette, c’est pas l’extase, je vais être dur en disant qu’elle fait un peu T.M. Lewin. Le pantalon ne me semble même pas rayé. Et le tissu est un peu trop clinquant pour une jaquette. Il satine trop. Andrew a aussi un tissu moderne et luxueux. Mais voyez comme le tombé n’est pas le même ! Et vu l’épaule, c’est à mon avis un prêt-à-porter et non un sur-mesure. Une piètre modernité à mon goût.

Harry ne fait pas tellement mieux à vrai dire avec ses manches un peu longues. Au moins a-t-il un pantalon bien rayé. Même si la rayure blanche fine n’est pas tout à fait conventionnelle. Enfin le problème des cols de chemise à pointes rondes est mis en évidence par ailleurs ici, il n’applique pas bien et décolle.

Voilà pour ce petit tour amusant au sujet de la jaquette. Une tenue officielle, de mariage mais aussi hélas d’enterrement. A chacun de se faire son avis !

Belle et bonne semaine, Julien Scavini

14 réflexions sur “Jaquette de rigueur

  1. sylvie prigent 19 avril 2021 / 21:01

    Quel bonheur de vous lire encore une fois , merci.

    • Julien Scavini 19 avril 2021 / 22:45

      J’ai mis deux heures à trouver les photos et à écrire l’article. Merci pour votre charmant retour !

  2. Jean-Yves Bergier 19 avril 2021 / 21:43

    Merci Julien Scavini pour ce plaisant billet.
    Une petite précision néanmoins concernant les décorations : il est en effet vrai que les médailles en réduction, dites en France « décorations miniatures », ne portent pas avec la jaquette. Celles que nous observons ici sont me semble-t-il à leur pleine taille si j’ose dire, et correspondent selon l’appellation militaire française aux « décorations complètes », un choix des plus logiques pour un enterrement considérant que ce type de décoration correspond aux occasions formelles de jour (par exemple pour les militaires sur un uniforme : parades, certaines prises d’armes…). Les décorations miniatures, qui se présentent comme celles que l’on voit ici (pendantes) mais d’une taille plus réduite, se portent en effet il me semble uniquement sur les tenues de soirée les plus formelles.
    Il existe une troisième possibilité, où les décorations sont réduites mais pas pendantes, appelée « décorations en barrettes », dont le nom est très descriptif, et que les militaires arborent le plus souvent. Celles-ci se portent uniquement sur un uniforme, pas sur une jaquette ou une queue de pie !

    • Julien Scavini 19 avril 2021 / 22:44

      Intéressant. Merci pour ces précisions.

      • doguillaume 18 juin 2021 / 17:43

        Bonjour. Je confirme, les décorations sont portées ici complètes (pendantes). C’est assez logique pour un tel événement même si en France on ne porte pas de pendantes sur une tenue civile, sauf lors de la cérémonie de remise si c’est à titre civil. Les miniatures ont été inventées pour danser plus facilement et ne se portent donc que sur les tenues de soirée. On peut donc les porter sur les queue-de-pie et surtout sur les spencer d’uniforme (tenue A1 en France, Mess dress uniform chez les anglo-saxons). En plus des barrettes (portées en service courant sur un uniforme) on voit souvent les ordres nationaux portés en agraphe à la boutonnière sur des costumes de ville.

      • Julien Scavini 21 juin 2021 / 20:40

        Merci !

  3. Philippe Muller 19 avril 2021 / 22:17

    … Après Charles, le déluge : les deux princelets ne sauront, hélas, jamais s’habiller. Heureusement pour eux, et pour la monarchie britannique, que les uniformes militaires viennent régulièrement leur servir de béquilles !

    • Julien Scavini 19 avril 2021 / 22:44

      Il y a que les cons qui ne changent pas..! On verra bien. La sagesse et la dignité peuvent venir avec l’âge.

    • Martin 24 avril 2021 / 14:20

      Intéressant de remarquer que – de façon générale – les uniformes d’apparat militaires gardent leur maintien avec le temps alors que les costumes de ville le perdent. Quand on regarde les pantalons (par exemple lors d’un mariage où des officiers sont présents), c’est le jour et la nuit.

  4. Aurélien Allaert 20 avril 2021 / 22:03

    Une petite précision sémantique anglaise. Sur le site officiel de la famille royale (https://www.royal.uk/funeral-duke-edinburgh-0), le compte-rendu de la cérémonie précise : « Members of the Royal Family wore Day Dress or Morning Coat with medals ». « Morning coat » et non « morning suit ». « Morning coat » désigne la jaquette en elle-même, « morning dress » l’ensemble de la tenue. « Morning Suit » implique que le pantalon et la veste (jaquette) soient coordonnés. Généralement l’ensemble est gris clair, ainsi que le gilet (on peut parler de « morning grey »), et c’est un ensemble plutôt festif (courses, mariage), donc pas du tout adapté à des funérailles.

    • Julien Scavini 23 avril 2021 / 20:21

      Merci pour cet excellent et utile commentaire !

  5. Eric B 21 avril 2021 / 18:17

    Pour les décorations sur la jaquette, les Anglais les réservent aux grandes cérémonies, comme ici. Surtout que c’étaient des funérailles militaires. Et comme d’usage, ils sont en uniforme, on n’a pas l’habitude de les voir ainsi. En revanche, ce serait déplacé à un mariage ou a Ascot. On avait fait retirer à David Beckham son OBE qu’il arborait (à droite, en plus) sur sa jaquette a un mariage royal. Elles peuvent aussi être portées avec un smoking si le carton indique avec décorations.
    En France, l’usage des réductions est quasiment proscrit en tenue civile en dehors des cérémonies militaires.

    • doguillaume 18 juin 2021 / 17:45

      Surtout que ne sont pas des réductions mais des décorations complètes (ordonnance).

  6. Emma B 26 avril 2021 / 21:34

    Bonjour,
    J’ai découvert votre blog il y a peu…
    Merci pour tous vos articles riches en explications aussi bien techniques qu’esthétiques.
    C’est un véritable régal de vous lire et j’adore votre souci des détails (qui veulent dire beaucoup !) et toutes les anecdotes qui les accompagnent.

Répondre à Martin Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s