Le vestiaire idéal (màj7)

Premier d’une longue série d’illustrations d’un vestiaire idéal (pourquoi pas celui que j’aimerai avoir, que nous aimerions avoir?), il constitue le cadeau de Stiff Collar pour cette semaine festive!

Je commence ce matin par les deux premières illustrations:– Costume de ville, pour l’après midi, peigné à carreaux bleu pâle, avec un gilet bleu prune, une chemise en oxford bleu pâle à col blanc, une cravate de soie et des richelieus bout golf noirs

– Costume de ville, pour le matin au bureau, en saxony marron, avec un gilet en poil de chameau, une chemise en fil à fil blanc cassé, une cravate en tricot de soie couleur bois de rose et des derbys marron noisette.

Voilà pour ce premier jour. N’hésitez pas à commenter ou à proposer certaines tenues… ! Joyeux Noël !

Deuxième publication:

– Costume de ville, flanelle feutrée gris moyen, une chemise blanche à fines rayures violettes, une cravate en reps de soie et des richelieus en veaux-velours  à bout droit.

– Costume de ville de week end, chevron ardoise, avec gilet bleu roi, chemise bleu clair, cravate en cachemire et des bottines noires.

Troisième jour:

– Tenue de campagne, veste en cavalry twill, gilet en lainage beige à petits carreaux foncés, chemise oxford beige et carré de soie en ascot, avec un pantalon de flanelle et des derbys marron

– Tenue de footing, veste en tweed à carreaux fenêtres olive, col roulé en mérinos, pantalon en flanelle brun marron et derbys en veaux-velours sur semelle de crèpe tendre.

Quatrième publication:

– Costume de soirée pour les cocktails et les vernissages, en barathea bleu prune, gilet crème en toile, chemise à rayures bleues et col blanc, cravate de soie à pois et souliers richelieus noirs à bout droit glacé.

– Tenue de diner chez des amis, veste lie de vin à col châle en grain de poudre, pantalon noir à galons, ceinture de même couleur que le veston, chemise blanche en piqué souple, noeud papillon de satin noir et escarpin en suède noir.

Prochain épisode, demain…

Suite aux recommandations bienveillantes du Chouan, je revoie ma copie 😉

– Donc, tenue pour le club sportif, sans veste trop grande cette fois-ci, pull crickett en laine blanc sous taché d’orange, sur chemise en vichy vert, pantalon en tartan et derbys à brides norvégiens, cravate club en ceinturons.

– Tenue pour le motor boat club, blazer regata, chemise en voile bleu, nœud papillon de soie à motif club, pantalon de flanelle et tassel loafer.

– Tenue d’intérieur, veste en velours de soie bleu à col châle paré de satin de soie à motifs imprimés, attaches à brandebourgs, chemise de popeline et cravate de soie, pantalon formel à rayures, et mocassins d’intérieur en velours brodés

– Tenue informelle, blazer croisé en sergé peigné, chemise en oxford royal, cravate de soie à motif club, pantalon de flanelle et derbys doubles boucles

à demain donc…

Dernière session de cet entre-deux fêtes:

– Tenue cravate blanche avec un frack en barathea bleu nuit et gros grain bleu également, chemise à col détaché cassé, nœud papillon et gilet en marcella blanc cassé, gants blancs, pantalon coordonné à double galon et opera pump à noeud en gros grain.

– Tenue cravate noire, avec une veste de smoking croisée à col châle en cachemire bleu nuit et gros grain bleu également, chemise et noeud papillon en marcella blanc, pantalon coordonné à simple galon et souliers richelieus vernis.

J’espère que cela vous a plu! Ce diaporama de tenues hivernales est maintenant terminé. J’ai tenté de présenter quelques essentiels d’un vestiaire masculin, pour à peu près toutes les situations de la vie courante, dans un esprit résolument hors-mode, mais avec quelques notions de style classique! Je vous souhaite, à tous, une excellente année 2010! A bientôt

17 réflexions sur “Le vestiaire idéal (màj7)

  1. L'amateur professionnel 25 décembre 2009 / 18:35

    Deux jolies propositions, certes ! J’apprécie particulièrement le costume croisé avec un gilet. Surtout par ces temps de froidure. Et j’adhère au retour des peaked lapels sur les costumes droits. Du moment qu’ils sont généreux. (Les revers, pas les costumes !)

    Mais m’autorisez-vous deux remarques ? La première, c’est que les bouts golfs noirs me semblent hérétiques. Presque autant que des derbys noirs. Les brogues à bout fleuri sont des souliers de campagne, non ? Ensuite, dans le même ordre d’idée, un « costume de ville marron »… n’est-ce pas une oxymoron ? Ou alors pour le rus in urbe du vendredi peut-être… 🙂

    Joyeux Noël à vous aussi, ainsi qu’à vos lecteurs !

  2. Prince Sernine 25 décembre 2009 / 22:59

    Tout comme L’amateur, je me permettrais deux remarques:
    -tout d’abord, je suis étonné par le choix d’un Oxford pour une chemise habillée, à fortiori à col blanc. Pour moi, l’Oxford est plutôt un tissu réservé aux chemises décontractées, à col souple voire boutonné.
    -ensuite, pour la seconde tenue, une paire de richelieu bout droit perforé chocolat (pourquoi pas en velours?) me semble plus adaptée qu’une paire de derby, qui s’accommode assez mal d’un costume.

    Pour revenir sur les richelieu de la première tenue, il n’est pas indiqué qu’il présentent un bout fleuri. Or un richelieu bout golf non perforé (un austerity brogue), comme le Beaulieu de chez E. Green me semble convenir parfaitement avec un costume.

    En tout cas, je suis enthousiaste à l’idée de cette série; le vestiaire idéal étant un sujet de discussion vaste et passionnant.

    Et puisque nous sommes en périodes de fêtes et de réveillons, le vestiaire idéal ne se doit-il pas de contenir au moins un smoking? 😉

  3. ducerf 26 décembre 2009 / 12:43

    Merci pour vos commentaires, d’un sens très enrichissant…

    J’ai volontairement habillé mes figurines avec des tenues au bord de limites du style, pour provoquer les réactions, quant à la couleur des souliers ou des chemises etc…

    Bref les souliers des deux premières figurines: effectivement, je pensais à des richelieus golf non-perforé et pour le second j’avais eu l’idée de richelieus en veaux-velours aussi, avant de me rabattre sur les derbys simplissimes…

    Quant au costume marron, il fait débat, c’est pour cela que j’ai bien spécifié ‘pour le matin au bureau’. Ça fait un peu dessinateur industriel comme tenu, mais j’aime assez 😉

    Continuons…

  4. Le Chouan 28 décembre 2009 / 14:57

    Excellente idée, en effet, que cette série !
    Trois remarques :
    – Le costume de ville marron… Pour le puriste, une hérésie ! Le marron est réservé aux costumes de tweed. Al Capone portait des costumes croisés marron ou prune : c’est dire !
    – Les chemises bleues ou roses avec col et poignets blancs témoignent d’une affectation inutile.
    – Les revers en pointe sur une veste droite ? Clin d’oeil aux années 20 et 30 ! Les vrais élégants s’en passent volontiers. Les années 80 oseront, elles, des revers crantés sur des vestes croisées…

  5. ducerf 28 décembre 2009 / 15:03

    Merci cher Chouan pour ces remarques, qui je le savais, vous piqueraient. Le costume marron, c’est une tentative 😉 ; les chemises à cols blancs, avec parcimonie ; les revers à crans aigus sur un veston droit, un des détails que j’apprécie le plus, moi qui porte des nœuds papillons (qui rendent mieux avec cet effet en pointes)… à voir.

  6. L'amateur professionnel 28 décembre 2009 / 19:54

    Merci de ces nouvelles idées. Mais je suis intrigué : un costume avec une veste à poches plaquées ? (2e série de propositions)… Est-ce bien orthodoxe ?

    Pour ce qui est des tenues de cocktail / soirée entre amis, elles me rappellent quelque chose. 🙂 Une objection toutefois : un cummerbund d’une autre couleur que noir ??? Je ne saurais souscrire. 🙂 Déjà que je ne raffole pas de cet accessoire ! À mon sens, le cummerbund doit être assorti à la cravate et au galon du pantalon : de même matière et de même couleur. Or comme nous sommes visiblement entre gens sérieux ( 🙂 ), il ne saurait être question d’envisager une autre couleur que le noir pour la cravate et pour le galon, n’est-ce pas ?

    Enfin, la matière des escarpins, elle aussi, m’intrigue. J’avoue n’avoir jamais vu d’opera pumps en suede. En cuir verni, oui, j’en possède d’ailleurs une paire. En black calf, oui aussi. Mais en suede ? J’ai du mal à imaginer. Pourriez-vous me dire qui en fabrique, histoire que je me fasse une idée ?

    • ducerf 28 décembre 2009 / 20:30

      – Est-ce bien sérieux que de positionner des poches plaquées sur un costume? je ne sais pas 🙂 mais j’avais envie de les placer, ces si jolies poches… Je trouve que ça correspondait à l’idée fin de semaine, même si c’est un costume…

      – La ceinture. Heureusement elle n’est pas représentée… Il est vrai que mon coeur balance… Je ne suis pas fan de cet accessoire non plus, c’est pourquoi je l’ai voulu dans le même ton que la veste… Pourquoi pas dans le même tissus rouge du reste? Ou alors en satin noir, effectivement comme le nœud et le galon.

      – Pour les sleepers en suède, j’ai piqué cette idée dans un vieux numéro d’Adam des années 60, donc je n’ai point de marque en tête, mais j’aimais bien cette idée qui rompait, un petit peu, avec le formalisme des vernis, surtout dans le cadre amical… à vrai dire, j’aime beaucoup ces mocassins à nœuds, que je déclinerais bien dans beaucoup de matières (c’est mon petit côté Lagerfeld ça ;))

  7. Le Chouan 29 décembre 2009 / 16:28

    « Tenue pour club sportif » : une veste sport grise ?… J’ai quelque problème, aussi, avec le polo de jersey glauque porté tous boutons fermés sous la veste. L’assortiment des couleurs est tout de même, ici, très audacieux !
    Vous n’évoquez pas les chaussettes : leur couleur a son importance.
    Cette tenue oscille bizarrement entre deux influences – celle des années 30 (pull cricket en laine blanc) et celle des années 50 (polo de jersey).

    Merci encore de cette série. « Demain, dernier épisode de la série ». Déjà ?

    • ducerf 29 décembre 2009 / 18:10

      Donc, correction effectuée, par Benenos, le ciel m’était tombé sur la tête avec cette veste informe et trop grande 😉

      Et bien demain, il me semble que j’aurais fait le tour des tenues hivernale non? nous verrons demain après-midi à en faire d’autres s’il manque des thèmes…

  8. L'amateur professionnel 30 décembre 2009 / 14:00

    Bonjour !

    Pour la veste d’intérieur, je suis d’accord, c’est une pièce du vêtement masculin qu’il faudrait remettre à l’honneur. Le problème, c’est que mal réalisée, elle évoque irrésistiblement Hugh Hefner, qui, vous me l’accorderez, n’est assurément pas un parangon d’élégance. J’aime bien votre proposition, mais là encore (peut-être suis-je un brin traditionaliste), je verrais plutôt des revers en soie noire unie – pourquoi pas avec cet effet « matelassé » (j’ignore le terme approprié), tel qu’on le voit encore sur certaines smoking jackets inspirées des modèles originels (cf. http://www.pastpatterns.com/1487.html). Et pourquoi pas une smoking jacket croisée, pour varier davantage par rapport à votre proposition no 4 ?

    Enfin, pour ce qui est du blazer, serait-ce hérétique, à votre avis, de proposer des boutons de corne marron plutôt que noirs ? Il me semble qu’ils feraient un heureux rappel avec les souliers. En outre, les boutons noirs sur un blazer donnent souvent l’impression qu’on est en présence d’une veste de costume dont on aurait égaré le pantalon.

    • ducerf 30 décembre 2009 / 18:01

      Pour la garniture des revers des vestes d’intérieur, effectivement il existe deux écoles: celle de la soie matelassée (quilted en anglais) et celle de la soie imprimée ou même tissée. Cela dépend de l’époque aussi j’ai l’impression… La seconde est postérieure à la première version me semble t il, plus 1900 et plus 1930… Je préfère la soie lisse, Je trouve ça bizarre et un peu chargé avec le matelassé, mais c’est une question de goût ^^

      Pour le smoking, je réfléchis actuellement à quelque chose de variant…

      Enfin pour le blazer, de mon avis lorsque l’on est pas titré et que l’on ne possède pas ‘d’armes’, il convient de placer des boutons dorés lisses, le plus canonique… Mais je ne pouvais pas les dorer à cause du gras de mon trait… Sinon, les autres idées me paraissent toujours un peu curieuse non? Attendons l’article du Chouan, nous verrons bien 🙂

  9. L'amateur professionnel 31 décembre 2009 / 14:27

    Tout d’abord, merci encore pour cette série instructive, tant sur le plan des propositions que sur celui des commentaires.

    Maintenant, mon grain de sel. Pour ce qui est des tenues de soirée, le bleu « plus noir que noir », je n’en suis vraiment pas fou. (Les innovations du duc de Windsor dans le domaine du vêtement masculin – politiquement on n’en parle même pas ! – sont très sujettes à caution.) Bref, pour le soir : le noir, le noir, le noir. Sinon ça rime beaucoup moins bien. 🙂

    En revanche, j’adhère pleinement au blanc cassé du gilet et de la cravate, contrastant légèrement avec le blanc étincelant de la chemise. Malheureusement, il devient très difficile de se les procurer dans cette couleur.

    Enfin, une question : êtes-vous sûr du nombre de boutons sur le gilet en marcella ? Il me semble qu’il n’en comporte, traditionnellement, que trois.

    Je vous souhaite une bonne soirée de la Saint-Sylvestre et une heureuse année, ainsi qu’à vos lecteurs.

    • ducerf 31 décembre 2009 / 15:11

      Oui tout à fait, trois, c’est le nombre de boutons qu’il faut! Erreur de ma part!

      Pour ce qui est du blanc cassé, il est vrai que je n’en ai jamais vu… Plus généralement, les blancs qui ne sont pas blancs sont passés de mode, même en chemiserie, où ils font sales… malheureusement! Le plus blanc que blanc a gagné! Je tâcherai d’en proposer lorsque j’aurais ma boutique 😉

      Pour le bleu, j’ai été assez convaincu, malgré la curiosité de l’idée, par le smoking de M. Fan, en bleu, avec de la soie bleue! Car le plus difficile dans l’histoire, c’est d’avoir bleu sur bleu, car certains PàP qui proposent de la soie noire sur du bleu sont curieux alors! Mais si tout est uni, alors pourquoi pas?

  10. Erichtonius 29 juillet 2010 / 23:26

    Félicitations pour cette garde-robe à la fois élégante et originale !
    J’aime particulièrement la première silhouette : le costume croisé, que l’on voit de moins en moins, et qui est pourtant si élégant – notamment avec un noeud papillon. La chemise bleue à col blanc, c’est un détail, certes, un peu affecté, mais qui passe assez bien ici avec le léger, et discrètement décalé, côté sport des carreaux, avec lequel le choix des brogues noirs est un très bon choix.
    Pour ma part, même si avec un complet de ville, je préfère les semi-brogues, j’affectionne les brogues noirs (s’il s’agit de richelieux, bien sûr, les derbys n’étant beaux que bruns ou gold pour la campagne), de même que les mocassins noirs, que je trouve plus appropriés que les marrons avec un pantalon de flanelle grise, et souvent plus élégants avec un jeans. J’ai lu que vous les déconseilliez, mais je pense que la couleur des souliers dépend beaucoup de celle du pantalon, et je ne trouve pas que le marron ou le jaune mette en valeur un pantalon gris, pas plus qu’un bleu marine. Qu’en pensez-vous ?
    Pour le reste, le complet de flanelle grise est évidemment incontournable, et celui à chevron gris ardoise pour le week end, tout à fait approprié, surtout avec les bottines, que j’imagine en veau lisse et veau grainé pour la partie montante, comme en propose Edward Green… Les tenues de campagne sont classiques et élégantes, même si j’ai une prédilection pour les pantalons de velours, et celles de soirée très attrayantes. J’aime beaucoup la veste de smoking de velours bordeaux (c’est aussi très beau en vert). En revanche, je ne suis pas non plus convaincu par l’habit de soirée bleu nuit, si ce n’est pour une veste smoking de velours. La veste d’intérieur, aussi, est une pièce d’une rare élégance. Mais je la préfère en soie… Il manque d’ailleurs une robe de chambre à votre garde-robe, en pashmina doublée de twill de soie imprimé ?
    Enfin, je ne suis pas non plus très amateur des revers à crans aigus sur les vestons droits, je trouve le résultat un peu apprêté ; et comme je les aime beaucoup, je préfère les vestons croisés… Je voudrais d’ailleurs savoir ce que vous pensez du veston croisé en général.
    Encore une fois, félicitations pour votre travail et pour votre blog.

    • Julien Scavini 30 juillet 2010 / 21:00

      C’est amusant votre commentaire sur cet article de Décembre, alors que je m’apprête lundi à commencer une nouvelle série sur le vestiaire idéal…
      Le croisé est en effet l’un des meilleurs costumes pour la ville. Une très bonne formule, qui, si elle est réussie, est exquise!
      Quant aux vestons droits à cran aigu, j’aime beaucoup son aspect 30’s, et je trouve qu’il tranche bien, pour la ville, avec le cran classique… Une question de goût!
      Et la chemise de nuit, oui vous avez raison, cela manque! Nous verrons!

  11. abric 23 février 2013 / 16:54

    la seule chose regrettable c’ est de n’ avoir pas mis Les chapeaus qui allait avec cher ami
    bien à vous

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s