Le derby, une passion française

Il n’est pas un jour sans que notre vue et notre esthétique ne soit attaquée à la vue d’horribles chaussures de forme derby. Vous savez, cet horrible écrase-m*** que l’on trouve pour rien – et parfois beaucoup –  dans pratiquement tous les commerces de souliers. Cette forme ‘gauche’ est souvent molle, la plupart du temps avec une semelle collée, et elle reçoit rarement du cirage ou mieux, des embauchoirs.

Si Célio ou Eram vendent en quantité de tels modèles, il en est de même pour les maisons plus haut de gamme, comme Yves St Laurent ou Lanvin. J’ai noté également le bout très arrondis de ses souliers, me faisant penser aux Repetto.

D’autres milieux s’intéressent aux derbys, c’est à dire à ces souliers dont les quartiers de laçage sont rapportés SUR la chaussure, il s’agit des maîtres bottiers. Notons les frères Corthay avec leurs désormais célèbres Arca ou encore M. Delos dont un derby très élégant lui a permis d’obtenir le titre de MOF. Le derby est la mode, et ces derniers m’intéressent beaucoup, même si je n’en ai aucun.

Mais pourquoi diable la chaussure derby intéresse-t-elle tellement? Les usines chinoises en sortent des millions de paires, toutes plus atroces les unes que les autres, et il me semble que Paris en est la plaque tournante. Tout le monde en porte (pas moi, pas nous ?), que ce soit avec un costume ou avec un jean, en marron, en noir etc…

Il pourrait être émis que ce type de montage est plus simple… Ceci n’explique pas la passion des bottiers pour ce registre.

Il pourrait être émis que ce type fait moins bourgeois… Certainement dans l’inconscient collectif.

Il pourrait être émis que ce type n’est pas anglais… Et au fond, ce serait peut-être là qu’il faille aller chercher.

Alors que le richelieu est ouvertement plus bourgeois (une bourgeoisie travailleuse à l’anglo-saxonne, une bourgeoisie de bonnes mœurs), le derby s’affranchit de ce poids, d’où son utilisation par les grandes maisons et par la masse des consommateurs. Le derby fait jeune! Le richelieu, surtout à bout droit, fait papa!

Mais les bottiers parisiens eux, où se situent-ils? Certainement dans une tradition de l’école française, qui se construit, avec quelques trains de retards, contre l’école anglaise, dans un rapport du ‘je t’aime moi non plus’. Porter un derby fait main est certainement une note de grande élégance, tant la forme des corthay par exemple est racée. La ligne est scuplturale, en arc-boutant depuis le talon et en courbe droite jusqu’à l’étrave. Avec des lacets plats! Promenez-vous à Londres avec, vous ne passerez pas pour un anglais, ni un italien d’ailleurs. Et à Paris, vous défendrez ce que j’appelle maintenant, un style français. Un style français d’ailleurs qui était déjà très notable dans les années 50/60 où certains souliers de marque Unic étaient très proches stylistiquement des formes bottières d’aujourd’hui!

Quant à vous, portez-vous ces épouvantables derbys? pourquoi? Ou préférez-vous de solides richelieus anglais? Ou êtes-vous attirés par ces derbys d’un nouveau genre que les bottiers nous confectionnent? Dîtes nous…

Julien Scavini

28 réflexions sur “Le derby, une passion française

  1. Bigstop 6 juin 2011 / 17:21

    Bonjour,

    Quelques remarques inspirées par la lecture votre billet :

    Paradoxalement, à « mon goût », le derby fait plus papa / papy ou démodé qu’une paire de richelieu qui fera, pour peu qu’elle soit pas trop mal dessinée, plus branchée ou dandy. Même une belle paire de mocassins portée à l’italienne fera plus « jeune ».

    Je trouve qu’il est plus facile de trouver dans des prix de basse ou moyenne gamme (Loding, Finsbury, Bowen, etc.) des paires de richelieu élégantes, surtout les « one cut » qui seront plus ajustées mêmes dans des marques plutôt « pataudes », alors qu’il faut, lorsqu’il s’agit de Derby, souvent monter dans le (très) haut de gamme pour trouver quelque chose d’élégant.

    Depuis cet hiver, et ma première veste en Harris Tweed, qui aura, au fil des prochaines saisons, je l’espère, des sœurs et cousines nombreuses, je commence à re-regarder les derbys en me disant qu’elles seraient très appropriées pour mes promenades dominicales dans ma campagne. Mais difficile d’avoir un coup de foudre…

    • Julien Scavini 6 juin 2011 / 21:38

      Tout à fait d’accord! Les richelieu (sans S donc) sont plus faciles à dénicher que des derbys élégants. Seuls à mon idées, les bottiers savent en faire.

  2. h 6 juin 2011 / 20:09

    Bonjour, que pensez vous des derbys noirs?
    Je ne sais pas quoi en penser.

    • Julien Scavini 6 juin 2011 / 21:40

      Que le derby en noir est une hérésie (chaussure sport), sauf si l’on se place du point de vue d’une spécificité française… Ceci dit, les arca noires sont très belles!

      • Virgile 7 juin 2011 / 10:44

        Française…pas seulement.

        Les « officers » (chaussures de la marine américaine), dont certains modèles des années 40 sont encore trouvables aujourd’hui (et toujours en excellent état), sont des derbys noirs. Bien glacés, ils sont à mon sens le seul derby noir portable, de manière plutôt informelle à mon sens. J’entends les modèles « vintage » (les modèles actuels ne valent rien et ne sont plus fabriqués aux Etats Unis).

      • Julien Scavini 7 juin 2011 / 22:00

        C’est vrai. Mais même les militaires français portent de gros derbys noirs. Enfin, surtout dans la Marine.

  3. Nicolas 6 juin 2011 / 21:22

    Oui c’est vrai que nos contemporains sont pas toujours très bien chaussés.
    Je porte toujours des Richelieu ( je n ‘ose l ‘accorder..) avec les costumes qui sont mon outil de travail. Mais jamais il ne me viendrait à l’idée de les mettre lorsque je porte une tenue plus sport, à laquelle leur « finesse » conviendrait moins que le caractère plus « brut » de derbies. C’est une question d’harmonie globale de la mise, et j’ai donc 2/3 paires de derbies dans ma garde robe.
    Amicalement

    Nicolas

  4. Hebe 6 juin 2011 / 23:01

    J’ai peu de chaussures. Alors les voici:
    Une paire de richelieu noires qui viennent de Loding. Pour le costume classique.
    Une paire de chaussures noires, à boucles, sur mesures. Pour le costume classique. Elles ressemblent à des Lobb.
    Donc, chacune leur tour. leur jour.
    Une paire de mocassins marron. Pour le costume plus «sport», beige, en lin, en seersucker, le blazer… Très classiques, pour des mocassins.
    Une paire de richelieu marron, qui font un peu chaussures de chasse, de chez Loding, modèle Denley. Pour le tweed. Bien confortables, en box, étanches, montage «goodyear» sur semelle en gomme, impeccables, je recommande sur sol humide. Avec le tweed (je me répète), ça va à mon avis, très bien.
    Une paire -j’ai craqué- de «white bucks» sur mesures, pour le seersucker, le blazer… Des gants.
    Une paire de mocassins italiens, noirs, en «daim», pour une sortie avec les enfants, en jeans gris très foncé, difficile de les porter avec autre chose. Ma femme me les a achetées «à l’insu de mon plein gré», car c’était «une affaire».
    Une paire d’espadrilles noires pour les situations désespérées.
    Une superbe (à mon goût) paire de bottines à lacets, traitées en richelieu, noires, qui viennent d’Italie. Montage «goodyear». Pour l’hiver, avec le costume s’il fait mauvais.
    J’envisage une paire de «brogues» marron, que je vais acheter cet été. Si j’en trouve qui me plaisent… Mais je trouve difficile de trouver des chaussures qui me plaisent.
    À oui, des chaussures de sport. Uniquement pour le sport. Une paire pour le badminton, une pour le reste. Et une paire pour la voile.
    Voilà.

    • Julien Scavini 7 juin 2011 / 22:01

      Cool 🙂 J’adore cette description.

  5. Guillaume 7 juin 2011 / 15:35

    Je confesse porter une paire de derby marrons, assez bas de gamme qui plus est! Je camoufle tout ça avec un joli glacage sur le bout et un bon entretient. Curieusement, je reçois beaucoup de compliments sur cette paire.
    Comme quoi, l’entretient…

    • Virgile 7 juin 2011 / 16:44

      A titre personnel, je préfère toujours voir un derby (marron…ou même noir) bien entretenu, qu’un richelieu rapé, biseauté et mal entretenu.

      On peut ne pas connaitre (ou ne pas vouloir respecter) les codes. Mais on se doit de respecter ses affaires…et surtout se respecter soi même. Peu importe le prix, la qualité ou la forme du soulier en question.

      • Julien Scavini 7 juin 2011 / 22:02

        +1

      • Julien Scavini 7 juin 2011 / 22:02

        + 1

  6. Edward 8 juin 2011 / 20:46

    Il est vrai que les derbys fleurissent de plus en plus étant donné qu’elles sont de plus en plus imposées à notre regard. Je vis en province, à Toulouse plus exactement et j’ai eu beaucoup de difficulté à trouver « chaussure à mon pieds » (elle était facile), je souhaitais opter pour une paire de brogues marron foncé (type Alden) que je puisse mettre aussi bien avec un jean qu’avec un costumes marine ou anthracite, j’ai voulu jouer la polyvalence vu que c’était ma première paire. N’ayant rien trouver et ne voulant pas céder à la tentation de mettre des abominations je suis allé sur un site anglais (voir ci-dessous) qui propose des souliers montés main dans le Northamptonshire, cousu goodyear et j’en suis très heureux. Mais il a fallu lutter, pour dire j’ai trouver mon bonheur sur internet… on est réellement cerné par les modèles à la confection douteuse y compris sur le haut de gamme. Mais ce phénomène, nous en sommes tous témoin étant donné que nous sommes des lecteurs assidus, touchent de la même façon les costumes. Des Maisons telles que Ermenegildo Zegna, fait thermocollee ses vestes. Si un homme n’a pas été initié aux codes de l’élégance masculine et aux différentes façon de reconnaître une pièce de qualité à une pièce d’une autre qui relève de l’arnaque pure et simple alors forcément on continuera de voir des derbys noir aux pieds.

    Pour les Toulousains à la recherche de sprezzatura et de belles pièces à des tarifs très raisonnables, je conseille vivement le Bec Fin, rue des Marchands, on y trouve du Caruso, Tagliatore, des souliers John Spencer, Alden qui sont des commandes spéciales du tailleur et propriétaire.

    Amicalement
    Edward

    http://www.herringshoes.co.uk/product-info.php?colset=1&style_id=602&shoeID=1978&brandID=7&catID=22&oldcolID=1041&seconds=&colour_id=1042

  7. Virgile 10 juin 2011 / 16:31

    Au delà du derby, il est bon de noter la spécificité du marché français du soulier.

    En effet, balladez vous à Londres, à NYC ou même en Italie, la plupart des chaussures (je ne parle pas ici des gens bien mis, mais de la majorité) sont larges, voire énormes, même portées avec un costume.

    Il n’y a véritablement qu’en France qu’on voit ces chaussures immenses, très étroites, avec un bout qui remonte (la plupart du temps, un derby noir il faut bien le dire).

  8. Massimo 11 juin 2011 / 10:15

    Pour ma part, je ne possède pas de derbies, qu’elles soient noire ou marron.
    En revanche, tous mes souliers sont en montage goodyear. Je connais bien entendu les débats sans fin entre ce montage, et le montage blake : théorie du montage, du confort, ou de leur longévité respective…
    A dire vrai, rien ne vaut la pratique pour trancher : le goodyear permet de protéger l’avant de la chaussure, car la tige est en retrait par rapport à la semelle et la trépointe (sur le blake, la tige est au même niveau que la trépointe), ce qui protège le cuir des coups contre les trottoirs ou autres obstacles. Et je ne suis pas fan du soi-disant supplément de ligne conféré par le blake.
    Cette constatation mise à part, j’aime à penser que je pourrai ressemeler mes chaussures lorsqu’elles seront à bout.

    Goodyear 2 – Blake 0

    PS : il va sans dire qu’il y a goodyear et goodyear. Je préfère un blake de bonne facture, plutôt qu’un goodyear raté !

    • Julien Scavini 13 juin 2011 / 16:33

      D’accord avec votre PS. Car un goodyear monté sur un ‘mur’ en silicone, c’est pas le mieux.

  9. Francois 17 juin 2011 / 13:26

    Tout d’abord félicitations pour ce blog, j’apprécie la justesse de vos gout, la pensée globale de la tenue et cette passion communicative avec une mise en relief historique.

    J’ai aussi du mal avec les Derby et pourtant beaucoup savent bien les porter.
    Toutes mes jolies paires sont des Richelieux. Si les Arca sont de superbes exemples et certains Derby 1 oeillet mesure ont une élégance hors norme je les vois mal s’accorder avec la tenue dans l’ensemble.

    En éliminant la tenue habillé ou le Richelieu sera toujours plus adapté, dans les tenues plus informelles j’apprécie aussi le Richelieu.
    Avec un jean’s: j’apprécie un Richelieu « one Cut » marron. Et en général je mets un simple lacage en X pour accentuer ce côté informel.
    Les tenues en Lin s’approprieront les mocassins. (l’Andy de Berluti ou sa copie apr Septième largeur par exemple)
    Les laines supporteront facilement les « brogues » ou des souliers avec plus de travail.

    Par contre la bottine Derby peut passer parfaitement avec un chino renforcant l’aspect militaire de l’ensemble

    C’est trés discutable ce ne sont que mes gout.

    Francois

  10. SRN 2 juillet 2011 / 16:26

    A quand un article sur ce « style français », ni rital ni rosbif, dans tous ses aspects ?

  11. Alexandre 10 août 2011 / 19:24

    Bonjour,
    J’envisage sérieusement de m’offrir une paire de souliers à double boucle marron à bout droit.
    Je désirais avant tout savoir s’il était de bon ton de porter une paire de souliers marron à double boucle au travail, quelle était l’histoire de ce soulier, et finalement était-il connoté plutôt rural ou ville?
    C’est un plaisir de vous lire.
    En vous remerciant.

    • Julien Scavini 10 août 2011 / 20:21

      Aucune idée en ce qui concerne ce modèle, que je trouve fort élégant du reste! Je pense que le soulier à boucle est plus de ville, mais peut-être dis-je une bêtise… Après, évidemment, en marron avec un costume, c’est moins le point de vue de Stiff Collar qui préférera toujours le noir en environnement business!
      Mais je reste convaincu du grand intérêt des souliers à boucle (s), même s’ils ont une côte modérée chez les amateurs de chaussures…

  12. other 29 avril 2014 / 17:20

    Moi, j envie l élégance d’un pied chaussé en richelieu,ce qui ne peut être mon cas,veinards! Le derby,j’en ai marre,même si certains modèles trop rares,sont magnifiques,très frenchis,et plus sports,voir polyvalents que le richelieu. Hormis le haut de gamme,pas de choix en largeur: Loake se place 1er prix (wide g et h), avec 7eme largeur de marcowski (2 formes dites « plus larges »): Pfff…

  13. Benoît 17 juillet 2014 / 10:15

    J’ai une paire de Derby noire : hérésie, me direz-vous ! Je ne m’en séparerais pourtant pour rien au monde, tellement elles sont belles. Il faut vous dire qu’elles ont été faites sur mesure chez Lobb. Alors peut-être me pardonnerez-vous cette hérésie…
    J’ai aussi deux autres paires de Derby, cette fois en nubuck : l’une grise, l’autre bleu foncé, évidemment aussi des Lobb sur mesure. Deux merveilles aussi !
    Alors vivent les Derby !
    Rassurez-vous, je ne suis pas totalement pervers : j’ai aussi une paire de Richelieu et deux paires de chaussures à boucle(s), de la même origine que mes Derby. Je me refuse à préférer l’une aux autres, tant elles sont toutes superbes.
    Finalement, au-delà des catégories, ce qui compte, c’est la qualité et le style de la fabrication.

  14. Eba 3 mai 2015 / 09:19

    Au risque de plagier Musset, j’ajouterai « qu’importe le soulier, pourvu qu’il soit ciré ».

  15. ClaireObscur 29 février 2016 / 16:02

    Les derbies font plus féminine et les richelieus masculine.

    • Julien Scavini 6 mars 2016 / 17:42

      Pas du tout ! Un derby monté norvégien Weston ou Paraboot fait pas féminin pour deux sous ! Un derby type marine nationale fait pas féminin non plus.

  16. Jonathan Schireff 5 janvier 2017 / 16:43

    Bonjour,

    J ‘aurai besoin de vos conseils concernant justement des Derby.
    Etant danseur de Lindy Hop (Danse swing des années 30) je cherche de belle derby bicolore avec fleuryse. Le soucis c’est que j’ai horreur de cette mode actuel avec le bout carré ou pointu.
    D’autant plus que ce n’est pas facile de danser avec.. je cherche vraiment des bouts rond.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s