Mais qui a tué le docteur Lenoir ?

Continuons ce soir avec la série d’articles légèrement ringards mais qui vont bien : parlons d’un jeu de société fort sympathique et plein d’attrait pour les amateurs de vie à l’anglaise. Top, je suis imaginé au début des années 40 par l’anglais Anthony Pratt à Birmingham et ma commercialisation intervient après-guerre. Je me déroule dans un manoir Tudor et emprunte beaucoup aux huis-clos à la Agatha Christie. Je suis  un jeu de société dans lequel les joueurs doivent se questionner à la recherche d’un meurtrier, je suis, je suis ?

Le Cluedo. Avec le Monopoly, le jeu dont petits et grands ne doivent pas se passer. Mais pour changer, je vais encore tourner nostalgique…  Car j’ai récemment acheté un Cluedo, de marque Hasbro à ma soeur pour son anniversaire. Pour dénicher une boite, j’ai dû fuir les grandes surfaces de jouets qui ne proposent plus qu’un Cluedo junior édulcoré et un Cluedo agent secret fonctionnant avec des boitiers électroniques… Heureusement, dans une petite échoppe tenue par un grand enfant, j’ai trouvé un Cluedo classique. Mais alors, quelle déception à l’ouverture de la boite : le manoir est transformé en Loft : la bibliothèque est devenue la salle de home-cinéma et le jardin d’hiver a été transformé en jacuzzi… où vais-je mettre mon mobilier en rotin, mon service à thé et mes petites cuillères en vermeil ? Bref, continuons à déballer. Diantre, les figurines n’existent même plus! A la place, de vulgaires rectangles de plastiques, colorés suivant les personnages…

Les personnages justement. J’en étais resté, pour les hommes, au colonel Moutarde, au révérend Olive et au professeur Violet. Remaniés eux aussi. Le professeur violet est asiatique. Why not, je ne suis pas contre la mixité. Si monsieur Olive est maintenant d’origine africaine, ce qui ne me choque pas plus, il n’est en revanche plus révérend. Pourquoi donc ? Et enfin pourquoi avoir dégradé le colonel au simple rang de Monsieur Moutarde ?  Pourquoi je vous le demande ?

Quant aux armes, ouf, les petites miniatures en métal sont toujours là. Mais nous avons perdu le fer à repasser (certes d’un modèle fort ancien) qui a été remplacé par la hache et une altère ; et surtout la clé anglaise. Oui, vous avez bien lus, la clé anglaise est passée à la trappe. Elle qui symbolisait à elle seule le jeu ! Au lieu de cela, on trouve un flacon de poison – pourquoi pas – et surtout un instrument contondant en forme de trophée… Je vous le donne en mille : un trophée de Star-Academy ! Passez-moi l’expression, dans quelle merde on est !

Bref, si par hasard, vous avez envie d’acheter un tapis de jeu de Cluedo pour passer un bon moment en famille ou avec des amis, achetez-en un vintage sur e-Bay ou dessinez le vous-même, mais fuyez Hasbro qui doit réaliser au moins 30€ de marge sur ces boites fabriquées en Chine!

Une courte annonce excessivement importante : à tous les amateurs de séries anglaise, la chaine TMC a décidé de diffuser en version française tous les samedi soir à partir de ce samedi-ci, la série de iTV intitulée Downton Abbey. Ce feuilleton événement imaginé par Julian Fellowes (co-scénariste de Gosford Park) décrit la vie de la famille Crawley et de leur domesticité à Downton Abbey, une demeure Anglaise dans les années 1910. Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une position délicate, les trois descendantes ne pouvant prétendre au titre de Lord Grantham. Or, le titre, le domaine et la fortune de la famille sont indissociables. Matthew Crawley, nouveau successeur et lointain cousin, arrive à Downton Abbey. Il y découvre un style de vie nouveau, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.

Bref, un excellent moment de télévision, dans la droite ligne de Jeeves & Wooster ou Poirot.

Julien Scavini

4 réflexions sur “Mais qui a tué le docteur Lenoir ?

  1. JLG 6 décembre 2011 / 01:50

    Cher Julien,

    Je comprends cette déception… Jouant avec la version Deluxe, il l’aurait fallu abandonner également les écuries, le jardin anglais, et la salle a manger d’apparat! Et surtout les tenues si délicieusement 1940 de Madame Pervenche ou du Colonel…
    Merci de cette digression ludique. On se demande encore comment le Cluedo est toujours un best, a l’heure des jeux vidéo. Mais tant mieux. Certaines bonnes choses, même si elles perdent de leur charme, ne s’evanouissent donc pas!

  2. François 6 décembre 2011 / 13:48

    Votre madeleine de Proust (le cluedo) a visiblement un gôut rance et je compatis.
    En revanche pour Donwton Abbey j’ai commencé la saison deux et comem vous je ne peux que le recommander chaudement à tous, j’ai beaucoup aimé.
    Vous y trouverez sûrement des idées.

    amicalement

  3. Mister.B 7 décembre 2011 / 21:33

    L’édition américaine semble épargnée par ces excès de modernité.

    Bien que des figurines ont remplacé les pions (un moindre mal si on compare avec l’édition française), les armes traditionnelles sont toujours là (y compris l’indispensable clef-anglaise), les salles n’ont pas changé, et le colonel Moutarde a toujours sont grades.

  4. Baptiste 8 décembre 2011 / 11:24

    Ouf, ma version est encore digne de s’appeler Cluedo !

    Je n’étais pas du tout au courant de ce genre de « modernisation », pour moi, ce jeu est avant tout une ambiance, sans elle, le plaisir ludique est bien moindre…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s