Les tenues de campagne

Dans la même veine toujours, étudions aujourd’hui les tenues de la campagne. Si comme je l’ai expliqué la semaine dernière, il est maintenant assez peu courant de croiser des personnes dont l’existence se partage – agréablement – entre ville et campagne, ce registre vestimentaire n’en demeure pas moins intéressant, car à l’origine de bien des modes passées et actuelles.

Bref, nous allons pour commencer étudier les tenues rurales avec costume. Et oui, car les plus élégants des campagnards portaient le costume dans les années 30 à 60. Quels élégants justement? On pourrait évoquer les médecins et pharmaciens, les notaires, quelques maires… bref des personnages avec des positions sociales clefs. Il va de soit de nos jours que cette petite élite des provinces s’est délitée et que cette hiérarchie ne vaut plus. Mais bon, on peut rêver.

Bref, à la campagne, deux options pour le costume :  celui un petit peu formel car uni, l’autre beaucoup plus sport, avec des carreaux pour la chasse. Revenons un instant sur les laines. Comme pour la ville, il existe des couleurs types qui viennent immédiatement à l’esprit : les marrons et les verts. Qui s’opposent donc aux gris et aux bleus. Cette dichotomie est simple ? Mais vous pouvez toujours l’outrepasser, ça s’appelle construire son propre style. coloris campagne

Ensuite, au delà de l’uni, il est possible de trouver des motifs : tweed de cheviot à fils mélangés, chevrons, tweed du Donegal avec ses nombreuses imperfections (remarquez le coloris : gris, toutes les règles ont leurs exceptions) ou encore les carreaux très ‘sport’. Bref, des unis, des petits motifs (grain de riz, caviar, fils à fils) ou des motifs certains (les carreaux). Dans ce registre, je ne crois pas la rayure tout à fait adapté. Elle me parait plus connotée ‘cité’. Vous me direz, tout dépend de la rayure… en effet.

coloris campagne

Alors continuons. Le costume pour la campagne peut être trois pièces, ‘tout du même’, ou alors avec un gilet dépareillé. On peut aussi imaginer une veste et un gilet ‘du même’ et un pantalon dépareillé. Il s’agit de se détendre, le concours d’élégance est moins absolu qu’en ville, vous pouvez plus ruser, vous amuser à coordonner couleurs et motifs. En restant dans les limites du tact et de la modération ! Alors première solution, un costume simple, de chevrons marrons. Un classique dont vous pouvez utiliser la veste seule. Question souliers, les répondes sont multiples. Comme évoqué la semaine dernière : avec un costume, on porte prioritairement des modèles noirs. Sauf qu’ici à la campagne, c’est pas le plus logique. Alors je réponds : souliers marrons. Mais c’est selon. C’est assez logique du reste : si vous êtes médecin, vous souhaitez tout de même porter des chaussures noires, car c’est un costume et vous recevez des patients. Vous pouvez porter une pochette, il n’y a pas de contre-indication. Observons :costume de tweed

Question chemise, l’exemple historique nous enseigne que la chemise blanche est adéquate. De nos jours, en poussant le bouchon de la règle un peu loin, on imagine plus aisément une chemise à petit carreaux, genre tattersall check, ou alors colorée ou ivoire. La cravate elle peut être club si la chemise n’est pas trop à carreaux. Attention aux oppositions de motifs. La encore, question d’approche personnelle. Les cravates à carreaux sont les bienvenues, pourquoi pas en laine. Aussi, vous pouvez recourir à des cravates unies, en tricot ou alors à des soies d’anciens madères imprimés, choix plutôt discret.

La seconde option, c’est le costume plutôt ‘sport’ ou disons carrément chasse. Celui-ci peut être complété d’un pantalon type knickers, mais l’usage est désué. Avec ce genre de costume trois pièces ‘tout de même’ ou dépareillé, attention aux fautes de goûts. Je pense que nos amis anglais en font souvent trop dans le genre. Les grands carreaux du costume suffisent, inutile d’être un arlequin. Observons :costume campagne tweed

Enfin, observons quelques images d’Apparel Arts comme base de comparaison. 1- Une scène typique, la chasse. On peut y voir beaucoup d’ensembles avec knickers. Certains sont dépareillés haut/bas, nous verrons cela la semaine prochaine. Notez les coloris : fauves et feuilles mortes, mais un peu de gris aussi. 2- Deux messieurs dans un club de sport, peut-être aviron. Nous ne sommes certainement pas à la ville, mais plutôt dans un cité comme Henley. Les messieurs sont en mode ‘off’ comme on dirait de nos jours, les coloris sont marrons, sauf le costume du gentleman en manteau. 3- Deux gentlemen très élégants , l’un en complet (on a du mal à voir si ce n’est pas un dépareillé) verdâtre et le second en complet knickers. Encore des couleurs de la forêt, sauf le petit gilet gris… Tout est une question d’entorse ‘sensée’ aux règles. 4- Deux messieurs qui chassent la encore.

Julien Scavini

2 réflexions sur “Les tenues de campagne

  1. Ramius 4 février 2013 / 14:43

    Bonjour,
    Le rapport profession/style vestimentaire lié a la campagne me fait d’ailleurs penser au cas de l’universitaire. Il est très courant (notamment aux Etats Unis) que les professeurs portent justement des tenus de campagne. Je n’ai jamais pu réellement comprendre pourquoi!

  2. Le Chiffre 6 février 2013 / 14:12

    Bonjour, qu’est-ce qu’un motif grain de riz ? Est-ce la même chose que le motif « barleycorn » en anglais, qui ressemble légèrement à un caviar mais en plus gros ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s