Le manteau de la saison

Alors qu’un froid mordant nous est déjà tombé dessus, les commandes de manteaux battent leur plein, ce qui est déjà un fait assez notable pour être remarqué. Habituellement, je vends un à deux manteaux par an ; alors que ce mois-ci, quasiment un par semaine ! Ce sont principalement des manteaux classiques que choisissent les clients, lourds peignés bleu marine, avec quelques fantaisie sur les doublures en laine, à carreaux ou à pois.

Vous le savez peut-être, je réalise des petites et demi-mesures. Dès lors mes modèles sont réduits – même si mon atelier italien propose une large gamme. Un de mes amis est venu avec une demande toute simple en demi-mesure : un manteau croisé, très à l’italienne, plutôt trois-quart, dans un drap bleu marine laine et cachemire. Comme il me dit, rien dans le commerce ne lui avait plu, poches idiotes, doublures trop bariolées, coupe moche, jamais de simplicité. La fiancé d’un autre client me rapporta qu’elle aussi ne trouvait rien. « Même chez St James, ils font des boutonnières colorées et des doublures patchwork genre manteau de la droguerie » me dit elle en rigolant !

Remarque importante, le manteau devait avoir l’aisance d’une veste, c’est à dire être assez près du corps pour être porté directement sur la chemise ou un pull. Le croisé devait être sur une base 2×6, c’est à dire un carré de 2 boutons fonctionnels, plus deux boutons décoratifs. Dessin que je ne proposais pas en demi-mesure européenne. J’ai alors fait une petite recherche sur internet avec mon ami, de photos diverses glanées sur Google, principalement avec les mots clés ‘coat’ ‘pitti uomo’ ‘italian’ etc…

ILL12
Nous avons finalement abouti à une proposition sobre que l’atelier va m’exécuter. Et plus j’y pense, plus j’apprécie cette forme très classique mais avec quelques petits twist : poches plaquées à rabats plutôt sport, épaule ronde, taille relativement courte. Et en passant devant une vitrine d’Arthur & Fox, j’ai pu apercevoir un manteau identique. Donc, les choix sont les bons.

Le croisé a cet avantage par rapport au manteau droit, il donne un petit surplus de chaleur sur le devant. Grâce aux deux pans de tissus de la croisure qui se recouvrent, on gagne quelques degrés sur le ventre, partie qui nécessite le plus d’être enveloppée. Cet effet va de paire avec un manteau plutôt près du corps. Finalement, alors que je le poussais à choisir une forme classique de covercoat, ceci est un exemple d’une discussion constructive. Nous attendons maintenant le résultat !

Bonne semaine, Julien Scavini

4 réflexions sur “Le manteau de la saison

  1. Guillaume 25 novembre 2013 / 22:12

    J’ai une veste « Le Glazik » qui a bien 7-8 ans, increvable. La qualité est au moins équivalente à Saint-James (venant de Bretagne, les deux marques sont souvent référencées en même temps dans les magasins de vêtements marins)

    En lisant votre article j’y ai immédiatement pensé, 2×6, croisant plus au que sur votre dessin, sans aucune « originalité » (le seul élément distinctif est un logo de 1x3cm cousu sur l’ouverture de poche) Les pans sont plus longs que sur un caban classique (et la plupart des modèles « Le Glazik »)

    Je l’ai porté quotidiennement tous les hivers pendant 4-5 saisons et le porte encore régulièrement bien que l’on voit désormais la trame du gros drap de laine dont il est fait. Au début le tissus était rigide comme du carton, et ne s’est assoupli qu’après plusieurs saisons.

    C’est définitivement un classique qui peut être avec une tenue décontractée ou comme un pardessus.

    J’imagine qu’il y a un mode entre la coupe et le materiau qui compose le caban que vous avez en confection (le mien n’a absolument pas le touché du cachemire !) mais pour les petits budgets je ne peux que recommander – J’ai voulu en offrir un à mon amie ce printemps, et je l’ai trouvé en magasin autour de 200€ Le vêtement est fabriqué en France, ce qui ne gâche rien.

    Ils ont un magasin d’usine à Quimper, mais pas de site web. Une re-vendeuse qui m’a indiqué l’adresse de ce magasin, m’a aussi indiqué qu’ils font du sur mesure (je ne pense pas que ça s’approche même de votre demi-mesure) mais je n’ai pas pu vérifier, étant seulement de passage à Brest.

    En tous les cas, merci pour votre blog, qui est certainement le plus pointu en matière de confection masculine qui m’ait été amené de croiser. Je confectionne et retouche des vêtements en apprenant sur le tas, et beaucoup de question de techniques et de coupes ont trouvé des réponses sur votre blog.

  2. Lewis 26 novembre 2013 / 20:09

    Bonjour Julien,

    Je suppose que le manteau contient un entoilage, mais contient t’il un plastron comme sur une veste ?

    Super article.

    • Julien Scavini 28 novembre 2013 / 12:59

      Oui le manteau se construit comme une veste.

  3. nicolas 26 novembre 2013 / 21:25

    Il est super ce manteau ! Il ressemble beaucoup à mon caban de chez Zileri, dont les revers sont un peu plus généreux. Cela dit, les remarques sur les offres du commerce sont très justes
    Amitiés
    Nicolas

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s