Le noir et le bleu

Pendant de très nombreuses décennies, les souliers noirs ont tenu le haut du pavé. Une chaussure de ville, prise comme une icône est noire. Les gentlemen d’Angleterre nous ont légué quelques codes, parmi lesquels l’usage de souliers différents avec une tenue formelle et avec une tenue sport. C’est ainsi que le noir et le sombre est devenues la couleur des tenues de ville, des tenues de cérémonie, bref de tout ce qui est important, et donc peut-être, du travail. Le marron quant à lui demeure une couleur plus naturelle, plus proche de la teinte de la peau d’origine, plus facile à marier avec des tenues décontractées.

De nos jours, les règles sont évidemment brouillées et personne n’est véritablement obligé – sauf par son milieu social, et encore – de respecter à la lettre ces préceptes. D’autant plus que si l’on suivait ceux-ci à la lettre, il ne serait pas possible de porter souvent les souliers marrons, surtout si l’on aime cela. Car de nos jours, et dans de nombreux domaines, la question du goût – personnel et collectif – se surimpose aux règles quelles qu’elles soient. Que je veuille ou non juger ce goût, il est là.

Et le goût du moment (est-ce une trouvaille italienne ?) consiste à associer un costume sombre avec des souliers marrons, y compris et surtout dans le cadre du travail voire même à un mariage ! Soit. Parfois et suivant le bleu, l’accord peut être sympathique. C’est le cas par exemple de l’alliance de flanelle bleu marine avec des souliers en veau-velours foncé. C’est parfois le cas avec des souliers d’un beau marron moyen, grainé, avec un bleu légèrement pétrole.

ILLUS48

Mais je m’arrête là, car l’usage de souliers marron clair est plus qu’hasardeux, avec du bleu marine ou pire, avec du gris… Ceci dit, il est bien vu de manière classique de porter l’ensemble blazer bleu, pantalon gris et souliers marrons. Donc le gris peut aller avec le marron. Une question de règles. Ceci-dit, je n’aime précisément pas tellement cet accord.

Les souliers noirs n’ont donc plus la cote ? Trop fades, trop semblables d’une paire à l’autre, trop classiques ? Classique ! Ah le mot est lâché pour immédiatement vouloir faire l’inverse. Pourtant, quel commun que toutes ces groles Eram, André ou Zara, marron clair, qui rebiquent car elles ne voient jamais d’embauchoirs ! Le métro le matin est un défilé de laideur.

J’avais récemment un client avec sa fiancé qui cherchait une telle alliance. Mon rôle n’est pas d’imposer mon goût, ni même de vouloir entrer dans de longs débats. Je fus très impressionné par leur capacité à trouver des règles pour associer gris et marron. Ils trouvaient que tel gris allait mieux, que tel autre moins. Je trouvais tout simplement que cela n’allait pas ensemble ! Chacun ses goûts.

Et finalement, ce qui me surprit le plus, c’est que le client chaussait des souliers noirs – un derby curieux – avec son jean, forcément…. bleu. Ah, alors ? Avec le costume bleu marine, plusieurs clients m’ont souvent dit que les souliers noirs ne s’harmonisaient absolument pas ! Que le marron était mieux. Mais là, le jean bleu par essence, se marierait-il mieux avec les souliers noirs? Je cherche encore la réponse … On se fait les règles que l’on veut. Cela s’appelle des principes à géométrie variable, un trait commun de l’époque.

Bonne semaine, Julien Scavini

7 réflexions sur “Le noir et le bleu

  1. Emmanuel 28 avril 2014 / 20:05

    La finale est si vraie: cela s’appelle, dans des matières plus élevées, le relativisme et l’individualisme.

  2. Hebe 29 avril 2014 / 06:53

    Bonjour,
    Les pantalons gris avec le blazer, c’était assez « école de commerce française » il me semble. Les Anglais ont tendance à utiliser d’autres couleurs, et le marron devient plus adapté. Par exemple, j’ai des pantalons beige foncé, blanc cassé et un rose grisâtre qui vont il me semble très bien avec des chaussures marron.
    Et il y a pas mal d’autres choix possibles.
    Bonne journée,
    Hébé

  3. gabrieldecalomnie 29 avril 2014 / 08:50

    Tout à fait d’accord avec cela. Sans tomber dans de quelconques règles n’ayant plus vraiment cours aujourd’hui, il me semble qu’une paire de derbies noire trouve un heureux mariage avec n’importe quelle tenue de ville, particulièrement avec du bleu marine. J’ai même une préférence pour les richelieu plus adaptées à mon pied. Surtout si c’est pour mettre une « paire de marron qui rebiquent » 🙂 Merci pour cet article que je partage tout de suite. Excellente journée.

    • Vincent 1 mai 2014 / 10:24

      J’avoue avoir quand même du mal avec les derbys noires… Mais peut-être suis-je trop attaché à des règles désuètes ?

      Merci pour cet article, Julien, un peu coup de gueule comme on aime, et avec, comme toujours, des conseils très utiles.
      A ce propos, j’ai déjà testé avec succès un costume bleu marine à très fines rayures espacées bleu clair avec des derbys en veau-velours chocolat, une ceinture de la même teinte, une chemise bleu clair et une cravate en tricot de soie tabac.

      • Julien Scavini 5 mai 2014 / 18:56

        Ça devait être pas mal ?

  4. Benoit 5 mai 2014 / 15:47

    « Le métro le matin est un défilé de laideur. » J’adore et j’approuve 😉

  5. vonxy 30 mai 2014 / 11:33

    Article intéressant, mais j’espère que votre client ne lit pas ce blog..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s