Le jean

Un lecteur m’a écrit ces quelques lignes :

Enfant, je regardais émerveillé les films d’aventures, pirates, capes & épée, etc. et forcément devenu adulte mon style en est influencé … Du coup je ne porte pas de jeans, même si je ne nies pas son intérêt, simplement que je préfère porter flanelle ou chino selon les températures.

A ceux qui veulent me vanter les mérites du jeans, je leur rétorque que le chino peut être aussi décontracté (et même habillé selon la tenue) et qu’il est aussi confortable voire plus. Et enfin, je pense aussi que je n’ai tout simplement pas envie de me vêtir comme tout le monde …

Depuis le temps que je vous suis, j’ai compris que vous aussi ne portiez plus de jeans, ne serait-ce pas trop indiscret de vous demander pourquoi ?

En effet, je ne porte plus de jeans depuis quelques années. Tout au plus ai-je un jean tout rouge que je porte plus pour sa couleur.

Je ne porte pas de jeans car en effet, c’est vu et revu, tout le monde en porte. Regardez dans les transports en commun par exemple. C’est sidérant. Je préfère mille fois les chinos, c’est à dire des pantalons de coton. Ceux-ci ont parfois le même poids qu’un jean, mais leur coupe diffère. Diffèrent aussi les détails, la matière et la couleur.

Au niveau de la coupe, je trouve que le jean n’est pas confortable. Ce n’est pas tant une question de taille basse, car les quelques Levis que je portais étaient classiques de ce point de vue là (501 je pense). C’est une question d’aplomb du pantalon et de balance de celui-ci. Asseyez-vous avec un jean, invariablement lorsqu’on se relève, la chemise baille derrière, toute la tenue est à reconstruire. Ce manque d’emboitement du dos est dû à la coupe, très fuyante et dépourvue de pointe. Le schéma ci-dessous montre ce fait. A droite un pantalon classique avec une longue pointe (fourche) en forme de siège, de l’autre la coupe d’un jean à pointe fuyante, pour faire le fessier plus serré.

ILLUS130-bis

Le jean pourrait-il se couper autrement? A savoir plus large? J’en doute.  A cause de la matière peu structurée, la jambe a besoin de faire vivre celle-ci en la repoussant pour la tendre. A la différence de la moleskine qui a une tenue et sait se rendre plastique, le denim, même épais se montre mou et inconsistant. Rares sont les denims à être raide.

Au niveau des détails, je n’aime pas sur le jean ses poches. Les poches devant sont très jolies. Leurs arrondis donnent toujours grande satisfaction aux couturiers en herbe. Piquez l’enforme et retournez, une mignonne forme apparait. C’est ravissant. Mais impossible de glisser ses mains là dedans. C’est la poche la plus inutile qui soit. Quant aux poches plaquées à l’arrière, c’est moche. Ces deux applications au niveau du fessier sont grossières. Il parait que les lignes de surpiqures apportent du cachet. Ah bon ? Quel intérêt d’attirer l’attention sur le postérieur ? Dans l’histoire du vêtement, c’est un fait unique. Surtout qu’elles sont inutiles, personne n’y met rien, alors à quoi bon ?

Le chino possède des poches classiques sur le côté, faites pour y mettre les mains et aux dos deux poches passepoilées, discrètes car peu utiles. C’est très bien.

Au niveau de la matière, le denim n’est pas une matière que j’apprécie particulièrement. C’est un coton qui s’humidifie beaucoup je trouve, me donnant toujours l’impression d’être moite le matin. Il garde les odeurs obligeant à des lavages très réguliers. Surtout, la matière est lourde sans pour autant être chaude. Elle n’est pas non plus fraiche. Le twill de coton, plus simple n’a pas beaucoup plus de tenue, je le concède. Mais je le trouve plus frais et respirant. Plus lumineux aussi.

Au niveau des couleurs, le denim n’est pas franchement joyeux. Bleu indigo, bleu indigo blanchi et délavé, parfois gris ou noir. Rien de bien joyeux. Le chino beige est bien plus agréable à regarder. C’est presque un signe de reconnaissance entre élégants. Le port du pantalon beige renvoie aux élégants du XVIIIème siècles qui arboraient des pantalons clairs au-dessus de leurs bottes. La clarté, plus dure à entretenir et à préserver est un signe d’hygiène et de moyens. Comme le pantalon de lin blanc et le velours crème. Toute la palette des couleurs noisettes et taupées est attractive aussi. Et le chino bleu marine se révèle assez universel, sauf avec un blazer bleu !

ILLUS130

Bref, beaucoup de raisons pour me faire abandonner le jean. Surtout que question chinos, si j’en vends en prêt à porter, toutes les autres marques en proposent, petites et grandes. J’avais mes habitudes chez Ralph Lauren autant que Dockers ou Uniqlo, bien que ces deux marques proposent des modèles trop taille basse.

Pourrait-on alors réaliser des pantalons à la coupe classique (une coupe de chino en somme) dans du denim? Quelques vieux clients me l’ont déjà demandé et je me suis interrogé à en faire en prêt à porter. C’est une idée. L’allure discrète de nos contemporains mais un confort plus personnel ? Pourquoi pas. Un ami m’a répondu que ce serait certainement une matière plus sympa mais il faudrait typer la coupe, comme par exemple sur un pantalon à double pinces. Une allure très pitti uomo ça !

Bonne semaine, Julien Scavini

7 réflexions sur “Le jean

  1. Drag. de T. 11 avril 2017 / 09:14

    Cher Julien,
    Voilà une riche idée ! Je me souviens que mon père, homme de son temps et par ailleurs assez strict, achetait chez Mettez des jeans…à pince. Si l’allure correspondait bien à l’image du magasin, en un mot comme en mille : un peu vieux jeu (pantalon un peu trop bouffant et manquant des détails qui feraient du jeans à pince quelque chose de surprenant et de coquet), l’idée ne manquait pas de m’intriguer.
    Effectivement, avec une jolie toile de jeans, une coupe moins étroites que celles de nos contemporains mais assez longiligne, de belles pattes de boutonnages et que sais-je encore, et vous tenez une pièce iconique !
    Je ne voudrais jouer plus longuement les Nostradamus du textile, et alors m’efface tout de go…
    Bien amicalement,
    DT

  2. Pascal 11 avril 2017 / 11:12

    Cher Julien,
    Merci pour votre réponse bien plus détaillée que je ne m’y attendais 😉
    Excellente semaine à vous,
    Pascal

  3. NicK 11 avril 2017 / 12:15

    « Le chino possède des poches classiques sur le côté, faites pour y mettre les mains et aux dos deux poches passepoilées, discrètes car peu utiles. C’est très bien. »
    Je porte aujourd’hui un chino aubergine avec 2 poches plaquées derrière. J’ai mis mon porte-monnaie dans la poche arrière droite comme tous les jours. 😛
    Autant je suis d’accord avec vous sur la coupe du jeans qui ne convient pas à tout le monde, n’est pas confortable … autant sur les poches plaquées inutiles, je ne vous rejoins pas.
    Et de superbes bottines à élastique marron pour mettre avec ce type de pantalon de coton est des plus élégants selon moi. Qu’en pensez-vous ?

    NicK.

  4. Carmt 11 avril 2017 / 15:16

    Pour les poches avant, je trouve au contraire celles du jean plus pratiques.
    Il est plus facile d’avoir les mains dans les poches sur un chino même si c’est tout à fait faisable avec un jean.
    Mais si c’est pour mettre ses clés ou son porte-monnaie, mieux vaut le jean. Les objets tombent plus souvent de la poche d’un chino quand on s’assoit, je trouve.

    Je parle évidemment ici des pantalons hommes, car bon nombre de jeans pour femmes ont des poches (avant) si petites qu’il est difficile d’y glisser ses clés. Mais cela s’éloigne du sujet !

  5. Quidet 12 avril 2017 / 11:44

    Bonjour,
    Je suis d’accord avec vous sur l’inconfort du jean, surtout quand vous n’avez pas une conformation d’athlètes. Toutes ces surpiqûres bien souvent tiraillent de partout.
    J’ai un fait pantalon à porter avec des bretelles à mon mari en denim très souple même après lavage, taille haute de manière classique, poche sur les côtés, poches plaquées à l’arrière surpiquées en rouges. Il le trouve ainsi très confortable.
    Je vais m’en faire un pour moi coupé comme mes autres pantalons de manière classique.

    Cordialement

  6. Emmanuel 12 avril 2017 / 23:07

    Bonjour M.Scavini,
    Toutes les opinions méritent d’être entendues. Aussi je me permettrai de défendre ici le jeans, qui n’a pourtant absolument pas besoin de moi pour se vendre (très bien) sur toute la planète.
    Ce que j’apprécie dans le jeans c’est justement son caractère brut, solide, pas fait pour être douillet et confortable. J’aime son origine rude d’ouvrier ou de journalier. Beau parce qu’il n’est pas fait pour être beau mais pour être utile et résistant.
    C’est ce qui lui donne cette allure unique.
    En revanche je déteste tous ces jeans mode, de créateur / couturier, vendus à des prix stratosphériques. Un contre sens complet pour moi.
    Vous avez raison, tout le monde en porte, c’est vrai. Mais ce n’est pas parce que tout le monde en porte que c’est une pièce qui mérite le dédain.
    Je dirais plutôt qu’elle est devenue un classique intemporel aujourd’hui, comme le T.shirt. Certes, d’un point de vue de l’élégance classique le jeans est une sorte d’hérésie. Mais même si un jean n’a plus rien de rebelle aujourd’hui, un soupçon d’hérésie n’est pas une promesse de damnation éternelle. Alors je continuerai à porter des jeans (mais pas que).

  7. Pascal 13 avril 2017 / 08:44

    Bonjour,

    @Emmanuel, Je suis d’accord avec vous sur l’intérêt du jeans, et comme je le disais dans ma question à Julien je ne dénigre nullement son intérêt, mais pour le peu que nous parlions bien d’une belle toile selvedge qui sera en effet très solide qui fera un beau délavage. Et étant moi-même issu du milieu ouvrier, que je ne peux qu’aller dans votre sens sur sa robustesse (encore une fois si on parle de belle toile et non de pyjama comme il se vend maintenant). Ce que je regrette également ce sont les coupes actuelles …

    @Nick, Les bottines marrons seront toujours magnifiques avec un chino, mais bon je ne dois pas être objectif puisque je ne porte pratiquement exclusivement des bottines, et en particulier des Chelsea (justement le modèle avec l’élastique).

    @Julien, Merci encore pour votre réponse approfondie et votre blog.

    @Tous, Je vous souhaite une excellent journée !

    Pascal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s