Le pull sous un costume

Brrrrr qu’il a fait froid. C’était affreux! Bien évidemment, le week-end avec un pantalon de velours ou de moleskine et un pull, ce n’était pas bien grave. En semaine pour aller travailler, c’était difficile, car la plupart de mes costumes sont des ‘quatre saisons’. Pour être à l’intérieur, ils suffisent bien à l’année. Mais pour supporter le froid sibérien, il a bien fallu que j’aille plus loin.

La première tentative fut d’essayer de mettre les quelques costumes que j’ai qui ont un gilet. Mais, le gain était quasi inexistant. En effet, réalisé dans la même laine fine, la pièce est trop légère et pas assez isolante. D’autant plus que le dos en doublure compte pour du beurre.

Alors je me suis résolu à mettre mes pulls sans manches, d’ordinaire plutôt réservés au week-end sous la veste du costume. Je n’ai jamais su trop quoi penser d’une telle tenue. Bien sûr, c’est un peu sport. Est-ce un peu ringard? Probablement. Cela me donne surtout l’air d’être sorti d’un épisode de Desperate Housewives ou de Glee. C’est très américain genre ‘je vais à la convention républicaine’.

Mais le résultat est là, le pull sans manche tient chaud. Et il n’engonce pas dans la veste. L’absence de manche permet d’enfiler plus facilement le veston par dessus et de garder une totale liberté de mouvement. Et le buste est bien au chaud. Merveilleux.

ILLUS159

Pour ma part, je les achète schez Woolovers, un site de référence pour moi. Leurs pulls à manches ne sont pas très bien patronnés (souvent amples comme des parachutes et avec des manches soient trop longues soient trop courtes). Mais les pulls sans manche en laine d’agneau sont géniaux. Je fais du 48 / 50 en veste et je prend du S. Le prix est attractif ce qui me permet de l’avoir en de multiples couleurs. Le site émet souvent des mails avec des codes de réduction en plus.

https://www.woolovers.fr/

Dans le même genre est pour créer une harmonie de couleurs avec le costume, la cravate et la pochette, il existe le cardigan, d’ailleurs avec manches et sans manche aussi. Il faut toujours surveiller la présence des deux petites poches, comme sur un gilet tailleur, sinon il manque quelque chose de mon point de vue. C’est pas non plus très moderne comme allure, mais les italiens ont permis de rajeunir ce genre de look très old school. Porté vaguement déboutonné, avec une belle cravate tricot et un costume de flanelle, cela donne une composition en multiples couches assez dans l’air du temps. Les rappels de couleurs et de matières peuvent être très réfléchis. Un cardigan lie-de-vin, camel ou gris clair pourrait aller sous un nombre important de costumes. Un bon client ne jure à ce niveau que par Gran Sasso.

https://www.gransasso.it/it/

Les prix sont plus élevés que chez nos amis anglais, mais la qualité est irréprochable. Ceci dit, le printemps a l’air d’arriver, c’est vrai qu’il fait plus chaud. Et la chaudière arrive de nouveau à chauffer la boutique suffisamment. Tant mieux.

Belle semaine, Julien Scavini

10 réflexions sur “Le pull sous un costume

  1. NicK 5 mars 2018 / 21:06

    Pensez aux pauvres gens du peuple, que dis-je de la plèbe qui doivent prendre les transports en commun et attendre de longues heures au froid par ce vent. Obligé de mettre de gros pulls et de laisser le costume au placard. Quelle infamie. 😀
    (ironie, ironie, quand tu nous tient … au chaud 😉 )

    • Julien Scavini 5 mars 2018 / 22:26

      Justement, j’y pense. 1- le côté pratique 2- le côté prix attractif! Le tour de force est de agglomérer ces deux points sous un jour élégant!

  2. Frédéric 6 mars 2018 / 07:02

    Bonjour Julien

    Vous soulignez bien l’alternative entre nécessité d’avoir chaud et maintien des codes vestimentaires. Je dois reconnaître que si je peux porter sans difficulté un pull dans une tenue dépareillé (veste en tweed et pantalon en flanelle), je n’y arrive pas en costume.

    Il demeure une solution que vous n’evoquez pas (mais elle n’est pas non plus l’objet de cet article) : les sous vêtements et notamment les maillots de corps. Pas toujours très glamour mais quand il fait très froid…

    Bien à vous

    • Julien Scavini 17 mars 2018 / 09:54

      J’ai toujours un t-shirt sous mes chemises. Je supporte mal le port de la chemise à même la peau je dois confesser.

  3. chiffon 6 mars 2018 / 11:40

    Pour aller au travail, j’ai choisi une solution plus radicale : je laisse ma veste au bureau, je ne mets que le gilet et la cravate chez moi. Avec un gros pull en laine, c’est idéal, et pull en laine et cravate (tricot) qui dépassent font relativement bon ménage.

    Sinon, il y a toujours l’option des sous-vêtements techniques, mais c’est une autre école. (Et c’est plus gênant en intérieur parce qu’on crève de chaud assez rapidement.)

  4. JAKES 6 mars 2018 / 17:20

    Quand on pense qu’à l’origine, tous les pull-over (leur nom actuel anglais ne doit pas faire illusion car c’est de « sur le corps » dont il s’agit), quand on pense donc que nos pulls étaient faits pour être mis sous la chemise … comme la fameuse flanelle d’autrefois…

    Et que le célèbre pull breton boutonné sur l’épaule était en fait une chemise (si, si…) d’où l’habitude de le porter sans chemise…

    Peut-être faut-il tout simplement renouer avec l’habitude de la petite flanelle sous la chemise?

  5. @d@v 6 mars 2018 / 17:30

    Le problème est toujours le même dans notre société moderne : si on s’habille pour être bien dehors on a trop chaud dès qu’on est à l’interieur, que ce soit un bureau, un magasin, ou même le métro. Adieu les belles flanelles lourdes, les whipcords et moleskines si confortables par ce froid glacial mais peu compatibles avec le chauffage poussé à fond. J’en viens à rêver d’avoir froid.
    Un manteau long et chaud est la meilleure solution que j’ai trouvée, mais ce n’est pas parfait.

  6. COIA Nicolas 7 mars 2018 / 00:52

    J’ai mis un T-shirt sous ma chemise. Très efficace et invisible .

  7. Rafaël 7 mars 2018 / 14:13

    Bonjour,

    Une option à mon sens élégante et pratique, beaucoup pratiquée par nos amis transalpins, est le gilet matelassé sans manches.
    La maison Cadot notamment fait de jolis modèles en flanelle VBC.
    La coupe de ces vêtements fait qu’il est très simple de les mettre sous sa veste (voire même par dessus pour les plus flamboyants d’entre nous).

    Cette solution va mieux avec un dépareillé mais ne me choque pas forcément avec un costume.
    C’est personnellement ma solution en hiver.

  8. Shibby 17 mars 2018 / 08:03

    Bonjour,
    Votre article est très intéressant. Vivant dans l’Est de la France, nous avons battu des records de froid cet hiver (-10/-15). Ma solution était plus radicale, une doudoune longue de chez Cape Height en bleu pétrole avec fourrure, bonnet et gants. J’avoue que depuis la découverte de ce manteau, j’aurais du mal à m’en séparer durant l’hiver. Chaud, respirant, coupe vent glacial et capuche/ col adapté pour une protection optimale. On se croirait sous sa couette même après une heure dehors. Le fabricant ayant même pensé à intégrer des bretelles à l’intérieur afin de pouvoir porter la veste en « sac à dos » en cas de passage prolongé dans un intérieur chauffé sans porte manteau. C’est fort inesthétique mais très pratique. Sans parler des nombreuses poches qui permettent de ne pas charger la tenue qui se trouve en dessous. Reste le budget conséquent, qui pourra être adoucis par un achat en solde.
    Bonne continuation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s