Pochette et cravate identiques

La semaine dernière, mon petit paragraphe sur le fait que jamais une pochette et une cravate ne doivent partager le même tissu a beaucoup fait réagir. Je ne m’y attendais pas et j’ai été bien démuni, pensant que ce bête axiome était logique et partagé. J’ai demandé son avis à Adriano Dirnelli, contributeur habituel de Parisian Gentleman, connu pour son tumblr généreusement entretenu.

Merci d’avoir attiré mon attention sur les commentaires surpris de tes lecteurs, qui ont réagi avec véhémence la semaine dernière lorsque tu as écrit que la pochette et la cravate ne doivent jamais être du même tissu. Cela me paraît d’une telle évidence que je n’ai jamais songé à le mentionner explicitement dans mes propres écrits. Des lecteurs ont pointé (à tort) que je n’ai pas mentionné cette règle dans mes « 10 commandements de la pochette » publiés sur Parisian Gentleman. J’attire l’attention de tes lecteurs sur mon commandement numéro 5 :

V – TROP DE COORDINATION À TOUT PRIX TU ÉVITERAS

Je suis d’accord avec toi que la coordination parfaite entre la cravate et la pochette, dans le même tissu, est évocateur d’un coffret-cadeau de mauvais goût trouvé en boutique aéroportuaire.

Toute la difficulté du choix de la pochette réside justement dans l’évitement d’une coordination trop évidente, trop simpliste. Il faut avoir de imagination et du goût. Le sens de l’esthétique requis me fait penser à l’ikebana, l’art japonais de l’arrangement floral. Il convient de savoir coordonner avec un certain raffinement artistique les couleurs, les motifs et les matières.

Adriano Dirnelli

Fait amusant, ce dimanche alors que je me trouvais sur le pas de ma porte de boutique, j’ai vu un monsieur passer, qui était habillé exactement comme mon dessin. Sa pochette et sa cravate étaient du même tissu, un beau jaune.

ILLUS169

Pour ma part et pour aller plus loin, je tiens à préciser que jamais je n’oserais dire que cet ensemble est de mauvais goût ou mal choisi. Non, c’est un effort qui est fait et je tiens ainsi à relativiser mon point de vue. C’est assez esthétique. Et mieux qu’être mal sapé ou sans pochette.

Simplement, cela ne se fait habituellement pas. Aucun manuel d’élégance ou de savoir-vivre n’a jamais écrit que cela était de bon ton d’avoir la panoplie. C’est un fait, cravate et pochette ne partagent pas le même tissu. Toutefois, le faire n’expose personne aux flammes de l’enfer, et si c’est fait avec dignité, je n’y vois pas d’inconvénient. J’y trouve un petit côté vieux milliardaire qui s’habille chez Dunhill et Charvet.

Il faut noter qu’il n’y a nul snobisme à cette règle. Historiquement, les pochettes sont plutôt blanches. Les années 30 et 50 consacrèrent ce point. La pochette colorée est apparue plus tard, même si les illustrations d’Apparel Arts distillent quelques modèles colorées ça et là. Les années 70 ont probablement répandue l’idée que les pochettes pouvaient être en soie vaporeuse et que cette soie pouvait être bariolée, extravagante. Il n’a fallu qu’un pas à des boutiquiers et habilleurs quelconques pour proposer des boites 2 en 1, pour faciliter la vie des hommes pressés. Tout un symbole pour moi du chic tapageur des années 90 ; quand parfois les bretelles étaient aussi raccord.

C’est un truc de boutique que de vendre la pochette et la cravate ensemble. Cela fait double vente. Et ne représente aucune complication pour le vendeur et le client. Un peu comme vouloir caser une ceinture avec une paire de soulier, dans le même cuir.

L’élégance, la vraie, est faite de complexité en même temps que de finesse. Il faut montrer une certaine réflexion, un art de faire sa mise. Les raccourcis sont rarement synonymes de dur labeur. Parisian Gentleman a écrit ce fameux article pour décrypter les us et coutumes de la pochettes. Il montre bien comment rechercher la finesse par le mouchoir : blanc / couleur dominante / couleur secondaire / ou couleur latente.

La pochette colorée est de manière générale un objet difficile à manier. Je préfère la pochette blanche ou à fins liserés bleus. Sur un tweed, pourquoi pas apporter de délicates couleurs épicées, mais il faut faire attention à ne pas empiéter sur la cravate. Il ne peut y avoir deux rehausses de couleur. Soit une cravate éclatante, soit une pochette. Les deux, c’est beaucoup. Comme avoir une montre à chaque poignet.

Belle semaine. Julien Scavini

 

8 réflexions sur “Pochette et cravate identiques

  1. @d@v 2 juillet 2018 / 22:10

    Il me semble que certains lecteurs avaient confondu tissu et matière (pas de pochette en soie avec une cravate en soie). C’est de cette confusion que viendrait leur réaction.
    Pour le reste, entièrement d’accord avec ce qui est écrit, notamment sur la comparaison avec l’ikebana et toute la difficulté que cela implique.
    Difficulté qui, à mon sens, ne doit pas dépasser le stade de l’amusant casse-tête ; pas trop de sérieux dans tout ça. Je crois que c’est d’ailleurs dans les commandements de Dirnelli : « toujours tu t’amuseras ».

  2. PhC 3 juillet 2018 / 06:11

    C’est toujours un plaisir de vous lire, que de tac dans votre billet.

    Lorsqu’une pochette ou un tissus me plaid et se trouve en rapport avec la veste, je le laisse à demeure dans celle ci.
    La pochette trouve son utilité en bloquant mes lunettes de lecture et je ne la trouve, ainsi, pas trop habillée. Les cravates ont disparu des tenues quotidiennes et ne posent plus de problème.

    Cordialement

  3. Tiffy 3 juillet 2018 / 06:40

    Voilà qui clarifie brillamment le sujet ! Petite question au sujet de la pochette blanche dans les années 30 et 50 : était-elle portée uniquement avec des costumes sombres ou également avec des costumes clairs ? Je trouve l’association costume clair (beige, pastels, gris clair, bleu clair, etc.) / pochette blanche un peu fade.

    Bien à vous.

  4. Jules 4 juillet 2018 / 17:45

    Et bien messieurs, nous voilà tout à fait rassurés !

    Il n’y avait effectivement que des clarifications à apporter au sens donné par les uns ou les autres au mot tissu.

    Tout est bien qui finit bien.

  5. Markus 5 juillet 2018 / 08:15

    Petite anecdote de l’Allemagne, lors d’un entretien d’embauche se me suis recemment retrouvé devant un patron portant pochette et CHEMISE en même tissu (vichy bleu ciel).

    En plus, on m’a déjà proposé un truc pareil dans un atelier de chemises demi-mesure, dans la même ville.

    Je trouve ça encore plus douteux. Et vous?

  6. Armel 19 juillet 2018 / 10:33

    J’ai toujours entendu dire qu’on ne portait pas de cravate jaune avec une chemise bleue.

    • Julien Scavini 22 juillet 2018 / 21:56

      Qui est ce toujours?

  7. MystiMiss 7 septembre 2018 / 18:54

    L’élégance peut se borner a tout simplement une logique. Comme dans toute histoire du costume, ce fameux mouchoir a une fonction, qui est propre. Un mouchoir est fait pour éponger le nez, n’est-ce pas ? Mais me direz-vous, pourquoi diable afficher un accessoire relevant d’un état de santé peu affichable selon les bonnes manières ? Réfléchissez.. Qui se sert plus des mouchoirs ? Ces dames et demoiselles voyons..! A larmoyer sans cesse pour un oui ou un non..! Et quel sont les galants malins pour courir apporter un mouchoir à la demoiselle en détresse ? Et oui, un gentilhomme affichant toujours un mouchoir à porter de main, sera alors considéré comme délicat et attentionné auprès de ces dames..
    Quand je dis que beaucoup de choses dans l’histoire du costume relève de l’art de la séduction..
    Bref, pour en revenir à la couleur du mouchoir en général , celui-ci est à l’origine toujours blanc, pour des questions de lavages..
    Alors pourquoi les hommes d’aujourd’hui veulent-ils se casser la tête à changer des choses qui leur seraient pourtant à leur avantage auprès des dames ? Certes, celles ci ignorent tout cela car le féminisme d’aujourd’hui refuse les larmes en public. Mais garder une tradition si délicate ne permettrait-il pas de sauver ce qu’il reste de l’élégance galante et de manières délicates?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s