La dent dure pour le PR

Quel été! De buzz en buzz, comment notre pauvre petit cerveau a-t-il pu trouver le répit. La coupe du monde a été chassée par le buzz Benalla, story qui a été ensuite brûlé par un poste électrique à la gare Montparnasse, buzz qui a rapidement été cogné par Booba et Kaaris à Orly, histoire hallucinante chassée là encore par le buzz d’une #metoo italienne accusée à son tour… Puis, nouveau buzz : Jupiter trouve les Gaulois récalcitrants. Et enfin, un matin, sans prévenir, un chasseur a rendu un ministre biodégradable. Pfouuu c’est décoiffant tout ces buzz.

Heureusement, il y a Findus. Et les sujets super frivoles pour se remettre. Par exemple, la tenue du Président de la République, PR pour les intimes, au dîner d’État donné par la Reine du Danemark.

Le mardi 28 août 2018 avait donc lieu un diner d’État. Pour le protocole, c’est l’un des moments les plus prestigieux de la rencontre entre deux chefs d’État. Par exemple, si la rencontre se fait lors d’un voyage officiel, le degré en dessous, il n’y a pas de diner d’État. Juste un diner, sans (grande) pompe et tralala.

Et évidemment, il faut se saper un peu. Pour un diner lors d’un voyage officiel, le costume peut suffire (en France!) mais généralement le smoking est de rigueur. Pour un diner d’État en revanche, il faut sortir l’habit. Ou ce que l’on appelle plus communément, la queue-de-pie. Et elle oblige, la queue-de-pie! C’est comme construire un bateau, il faut du temps et suivre des règles.

Et notre aimable Président, c’est triste à dire, s’est latté. Bon d’accord, le site PurePeople dit que « Le couple présidentiel français a fait preuve d’une grande élégance« . Mais peut-on laisser des philistins en juger? Je ne commenterais pas la robe de Mme, il y a des spécialistes. Mais la queue-de-pie de monsieur. Ah! (Et je ne commente pas ce baise-main qui s’apparente à une poignet de main virile).

SIPA-00872904-000002

La grande erreur vient de la veste. Car pour le gilet et le papillon, il avait bon : blanc. La queue-de-pie (abréviée ‘cravate blanche’ ou ‘white tie’ sur les cartons d’invitation) est un ensemble de vêtements très anciens. La partie haute, disons la veste, est échancrée et fuyante à la taille. Cette taille, placée très haut, oblige à avoir un pantalon qui monte sous les aisselles, au moins.

Or, M. Macron ne portait pas une queue-de-pie, il portait un jaquette. La jaquette, qui se porte le jour, pour les mariages ou les enterrements, est arrondie. Ce n’est pas le même vêtement, voyez plutôt : à gauche la queue-de-pie et à droite, la jaquette. D’ailleurs la queue-de-pie a des revers satiné et ne se boutonne pas.

ILLUS172

 

la-prinmargrethe-danemark_exact1024x768_l.jpg

 

 

Mais en fait et au fond, je m’en fous bien comme de l’an 40. Le Président fait bien ce qu’il veut. Seulement, je suis navré de deux choses.

La première est que la France, quand même, est le pays du bon goût et du savoir-vivre. (Soit-disant). Ne pas faire la différence entre une queue-de-pie et une jaquette, c’est comme ignorer la différence entre l’appellation ‘Village’ et ‘Premier Cru’. Les deux sont bons, c’est sûr. Qu’un chef d’État originaire d’un pays dont ce n’est pas la tradition vestimentaire, ne sache pas, est pardonnable. Mais le Président de la République Française, tout de même…

Deuxièmement, et c’est ce qui est encore le plus triste, personne n’est donc là pour donner son avis et éclairer le sujet? Il n’y a pas un majordome à l’Élysée ou un fonctionnaire de haut vol pour venir l’expliquer? C’est tout un monde. Et on vient nous argumenter ensuite qu’on trouve des fonctionnaires de haut vol pour savoir comment gérer l’impôt à la source? tso tso, laissez moi tousser. Ils n’arrivent pas à voir clair question fringue mais genre algorithmes à 40 milliards, si?!

Mais rassurons-nous, côté incurie vestimentaire, notre Président n’est pas le premier de la lignée.

François Hollande il me semble n’a jamais porté l’habit. Dieu nous en préserve. L’Empereur du Japon, cet homme ô combien élégant, a préféré organiser un simple diner officiel en smoking. Il savait qu’il recevait un sans dent. A la différence de François Fillon, trèèèèès dignement vêtu pour recevoir le « Grand Cordon de l’Ordre du Soleil Levant ».

 

 

 

Nicolas Sarkozy était lui absolument ridicule en queue-de-pie. Son pantalon ne montait vraiment pas assez haut. Pire il le portait avec une ceinture de cuir. Diantre! Des bretelles. Le résultat : tout dégueulait sous le gilet comme disent les tailleurs. Et on ne le dira jamais assez, le gilet blanc ne doit pas dépasser. A gauche, Sarkozy, son habit trop court, son gilet trop long ; à droite, le duc d’Édimbourg, le gilet parfaitement réglé sur l’habit.

 

 

 

 

Jacques Chirac lui était assez fin. Comme il portait l’habit, en bref une queue-de-pie, mais de jour, il a donc choisi un gilet noir, chose qui peut se faire, comme d’ailleurs le Président Pompidou.

Parceque la queue-de-pie est plutôt considérée pour le soir et la jaquette pour le jour. Or, quand on doit porter la queue-de-pie de jour, comme lors de grands évènements protocolaires, il peut être admis de mettre alors un gilet noir.

Admirez cette cérémonie officielle où Pompidou parle! Quel poème vestimentaire. Pompidou en grand habit (-de Président-), les Ministres en jaquette, les huissiers en culotte à l’ancienne.

 

 

 

Finalement, il faut en revenir à De Gaulle, pour trouver un homme qui savait manier avec tact les convenances : la jaquette de jour et l’habit officiel le soir. En journée, pour les grandes cérémonies, plutôt que la queue-de -pie, son uniforme de Général était plus souvent de sorti.

 

 

 

Ci-dessous, Pierre Messmer et Maurice Couve de Murville en jaquette, De Gaulle en Général. Les Préfets, Militaires et tutti en uniformes respectifs. Quand même, pour des français, c’est la classe et ça devrait être normal.

14degaulle_0

Voilà, j’ai fini.

 

PS : j’oubliais aussi à propos du diner au Danemark. Bruno Lemaire. Lui, sait ce qu’est une queue-de-pie. Hélas il est grand. Et sa queue-de-pie était trop courte, découvrant allègrement son gilet. Dommage! Car avec son cordon autour du cou, il avait du panache!

DltDh1ZXsAARpsZ

Belle semaine, Julien Scavini

40 réflexions sur “La dent dure pour le PR

  1. Pascale P-M 3 septembre 2018 / 21:46

    Merci pour ce moment 😁😁😁
    Enfin un peu de sérieux 😎😎😎
    Très bonne semaine

  2. Yves Debord 3 septembre 2018 / 21:46

    Julien, votre plume, elle, ne manque pas de panache. Quel plaisir de vous lire !

  3. Boutdeficelle 3 septembre 2018 / 21:58

    Merci pour ce post qui est un délice absolu.

    « un pantalon qui monte sous les aisselles, au moins » 😀

    Peut-être le PR a-t-il pris son écharpe pour une étole diaconale ? D’ailleurs, quel que soit le sens, porté sous une jaquette on ne voit rien.

    Quelques interrogations pour moi : le gilet noir d’habit – de port rarissime aujourd’hui – doit-il être entièrement en soie, comme le porte Chirac, ou peut-il être en dans la même laine grain-de-poudre que la veste et le pantalon, avec des revers en gros grain ?

    Pour vous, quel est la largeur idéal d’un pantalon d’habit à l’ouverture de jambe ? Dans un guide d’élégance pour marié des années cinquante-soixante posté sur ce blog, on apprend que le pantalon est « assez étroit en bas », ce qui, j’imagine, s’entend en comparaison des pantalons de costume et de jaquette de l’époque qu’on coupait vers 25 cm. Avait-on alors gardé une largeur plus ancienne pour l’habit par tradition, ou pour mieux danser la valse ? Quelqu’un qui porte l’habit aujourd’hui devrait avoir un bas de pantalon entre 20 et 23 cm selon sa taille sans doute ?

    Magnifique smoking croisé de l’empereur du Japon. Celui de Hollande est beau aussi mais semble prêt à exploser… Sarkozy remporte à mon avis la palme de très loin avec son pantalon, son gilet et ses manches qui arrivent au bout de ses paumes. Magnifiques clichés de Pompidou, De Gaulle et de leurs ministres, le général étant notamment intéressant pour son spencer (qui semble n’admettre que le gilet blanc !).

    Le Maire… veste trop courte ou plutôt gilet trop long ?

  4. Hélène D. 3 septembre 2018 / 22:53

    merci Julien pour ces fantastiques explications. Pourriez-vous me conseiller pour l’achat d’un livre sur les codes vestimentaires, car je découvre la précision de cet univers avec délice.

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:21

      ModeMen @ Marabout.

  5. Sahnoun Ndiaye 3 septembre 2018 / 23:05

    Bonjour M. Scavini.  C’est toujours un plaisir de vous lire. Cependant pour cette fois la référence à l’Afrique et l’Asie pour expliquer le manque de goût acceptable concernant le port de la tenue « occidentale » m’a surpris.   Le bon goût reste constant et dépasse les clivages de l’origine. Cette phrase de mauvais goût n’a pas sa place dans un texte qui parle de bon goût.  Désolé pour cette intervention qui reste pour moi amicale et qui ne m’empêchera pas de continuer à vous lire. Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    • Boutdeficelle 4 septembre 2018 / 07:56

      Il ne parle pas d’un manque de goût acceptable mais d’une mauvaise maîtrise des codes vestimentaires occidentaux. Mais ça ne paraît pas très vrai pour autant car il y a bien longtemps que le costume européen est porté par les dirigeants partout dans le monde, avec quelques exceptions comme les monarchies du golfe par exemple.

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:30

      Vous avez raison, j’ai hésité à la retirer. Elle me permet d’appuyer ‘maladroitement’ ma démonstration. C’est un bout de phrase parfaitement politiquement incorrect, je suis d’accord.

      En même temps, il serait normal qu’un chef d’État de ces contrées veuille arborer son propre costume traditionnel, ce qui d’ailleurs se fait, surtout chez les anglais au sein du commonwealth où chacun est libre de venir aux grands dîners de la reine dans des tenues, parfois hautes en couleurs. Cela a un charme certain – et de la grandeur -, plus valorisant qu’un habit mal porté ou mal maîtrisé.

    • Mathieu 4 septembre 2018 / 23:11

      Assez, assez assez des « africains » qui se victimisent en permanence. Dire qu’un Africain ne sait pas porter la queue de pie, c’est comme dire qu’un Européen ne sait pas porter un boubou/Agbada , et ça ne me choque pas, je ne m’en offusquerait jamais. Arrêtez de vous plaindre ne permanence pour tout et n’importe quoi. vous êtes vos propres bourreaux.

  6. Jogessbur 3 septembre 2018 / 23:38

    Cher Julien, c’est toujours un plaisir de vous lire, même si je dois dire que je sens un tournant dans le ton de votre écriture. Le vocabulaire employé et les tournures de phrases me semblent subitement moins soutenues… dommage. J’espère que vous ne vous laisser pas influencer par la croyance générale qui affirme qu’il faut parler de manière décontracté pour plaire à un public toujours plus large ? Avec tout mon respect je vous assure qu’un language soutenu et formel sert tous les discours, et plait à tous les publics ! Belle semaine à vous !

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:20

      ahaha oui je me doute bien. Mais le sujet me paraissait si pontifiant, que j’ai apprécié le relever d’un peu de modernité. Je m’en excuse. Je reviendrai à l’expressivité classique la semaine prochaine.

  7. Fabienne 4 septembre 2018 / 05:02

    Merci pour cet article qui m’en apprend beaucoup !!
    Je suis toujours sensible à un homme bien habillé, ce qui ne veut pas dire avec des vêtements chers.
    Moi, aussi, je suis très déçue de voir que les membres du protocole, les majordomes n’ont peut-être plus cette culture de l’habit.
    En espérant, que le PR lise votre article.

    • chiffon 4 septembre 2018 / 08:29

      Même sans majordome, le PR pourrait avoir un tailleur dédié qui, lui, saurait. Même peu amateur du décorum et des apparats du pouvoir, je reconnais qu’en tant que chef d’état, il y a des choses à respecter en matière de costumes pour les cérémonies.

      • LD 4 septembre 2018 / 10:10

        Comme on nous a dit après l’élection qu’il avait remonté les Champs dans un costume « en demi-mesure » (en réalité du prêt-à-porter retouché), pas sûr qu’il ait beaucoup de monde dans son entourage proche qui s’y connaisse.

        Mais en effet je suis très surpris qu’il ne se soit pas trouvé à l’Elysée un majordome, ou au Quai d’Orsay un diplomate, qui puisse conseiller le Président. Il y a pourtant forcément quelqu’un en charge des cérémonies quand c’est la France qui reçoit un monarque, non ?

      • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:19

        Allez savoir… pas sûr.

      • Matheo Sanchez 5 septembre 2018 / 01:15

        Un tailleur dédié au PR… je vois déjà des articles de presses attaquants cela.
        Pour moi, la moindre des choses serait que le PR soit habillé (et chaussé) par des artisans français, plutôt que des marques de mesures industrielles qui fabriquent à l’étranger.

    • MystiMiss 7 septembre 2018 / 18:11

      Il n’empêche qu’il est inadmissible qu’il n’y est pas de tailleur attitré à l’Elysee, qui conseillerait aussi l’ensemble du gouvernement en matière d’habillement.. Car il y a matière à redire aussi.
      Et dire qu’il y a un coiffeur à l’Assemblée.. On se demande ou sont les priorités..?!?

  8. David 4 septembre 2018 / 07:39

    Le déclin de la super-élite n’est hélas que le miroir du déclin, général et radical, de la France. Et ce dernier trait n’est point frivole.

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:19

      Yes, j’ai retiré cette ligne. En effet l’ordre de l’Éléphant va à l’envers des autres…

  9. Tiffy 4 septembre 2018 / 10:05

    Merci pour cet article et la mise en perspective historique. Il est navrant de constater qu’au plus haut sommet d’un état qui se prétend l’apôtre du bon goût et du savoir-vivre il n’y a personne pour habiller correctement le Président. J’espère qu’ils savent au moins encore dresser une table dans les règles de l’art…

  10. Jpg 4 septembre 2018 / 10:55

    Ça démarre très très fort !!!

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:33

      Attention toutefois, je ne pourrais pas maintenir une telle vigueur trop longtemps 😉

  11. Lou clapas 4 septembre 2018 / 12:20

    Pauvre France !!! Nos (pseudo) élites n’ont plus aucune connaissance des usages vestimentaires. Nous faisons piètre figure face aux britanniques. Ce qui me rassure (et m’attriste en même temps) c’est que nous avions de la gueule autrefois.

    Petite question sur la couleur des jaquettes, j’ai vu plus souvent dans ma vraie vie des jaquettes grises. Je voyais des jaquettes noires uniquement chez les anglais. Là, le Général et ses ministres en portent tous.

    Le port d’une jaquette grise doit-il être limité aux mariages et aux courses ? Quand porter une jaquette noire ? Les usages sont-ils les mêmes en France et sur la perfide Albion ?

    • kerloaz 4 septembre 2018 / 17:59

      Je me permets une réponse, non exhaustive au sujet de la couleur de la jacquette: la tradition, en France, voudrait que le gris marengo soit réservé à la campagne (jamais à la ville !). Plus on s’approche des latitudes chaudes, et plus la couleur du pantalon pourra s’eclaircir. Et son port est seulement réservé au jour, cela va sans dire.

      La jacquette noire « républicaine » était l’usage dans les grands corps d’Etat. Seul le corps diplomatique perpétue aujourd’hui la tradition, notamment devant les monarchies occidentales ou au Vatican (avec le port de l’habit).

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:18

      Pour moi la jaquette classique est noire. L’usage s’est répandu de porter aux courses (de chevaux) des jaquettes plutôt grises, moins ‘funéraires’, plus lumineuses. Et ensuite les mariés ont adopté la jaquette grise aussi. Avec des nuances allant du très foncé au gris souris.

      Merci kerloaz pour vos éclairages.

      • Lou clapas 17 septembre 2018 / 20:43

        Merci beaucoup pour vos réponses.

  12. Pierre Ptcrb 4 septembre 2018 / 13:31

    Article aussi caustique d’éducatif ! Merci pour la distinction entre queue-de-pie et jaquette. Autant je savais pour l’aspect très distingué de la queue-de-pie, autant j’ignorais les occasions auxquelles il seyait de porter une jaquette. D’ailleurs, sauriez-vous m’expliquer la différence entre jaquette et redingote ? J’avoue que ces deux mots renvoient, dans mon imaginaire, aux mêmes habits de l’Europe d’avant guerre…

    • Julien Scavini 4 septembre 2018 / 20:16

      Pour moi la redingote est plus ancienne, je la situerais plutôt avant la première guerre mondiale et encore avant. Un habit très IIIème République. A creuser, car je ne suis pas sûr de la forme, droite ou croisée, ni de la forme absolue.

  13. francefougere 4 septembre 2018 / 18:17

    Merci !
    C’est toujours un plaisir de voir la famille impériale japonaise – en toutes circonstances.
    Une grâce, un sourire
    Ce que je trouve  » out « c’est la révérence en jupe courte pour les femmes- la jupe remonte et ce n’est pas gracieux. Si révérence il doit y avoir : jupe longue ou au moins midi, pour a grâce.

    • francefougere 4 septembre 2018 / 18:19

      Merci aussi pour le Général de Gaulle passé en revue.
      La couturière de Madame de Gaulle à Bar sur Aube était Madame Cudel. Elle savait réussir aussi bien les tailleurs féminins un peu structurés à jupe, que les robes.

  14. Kerloaz 5 septembre 2018 / 01:09

    Les conseils/avis en matière de codification vestimentaire est l’une des missions attribuées au Chef du protocole de la République et à son équipe. La grande majorité de ces fonctionnaires est issue du corps diplomatique. C’est effectivement étonnant que cet impair n’ait pas été relevé à temps par ces garants de la tradition, durant les préparatifs de la visite d’Etat notamment…

    Je crois pour ma part plutôt à une « décision jupitérienne », son « tailleur » J. n’ayant certainement pas d’habit au catalogue.

  15. charlesbilger 8 septembre 2018 / 09:27

    les rubens peuvent etre potés dans l’un ou l’autre sens, j’ai deja vu ca sur des portraits du 19è s.

    voici un portrait du Duke de Wellington:

    Peut etre que cela est due au fait que le bras fort pour porter l’epe n’est pas forcément le bras droit?

  16. Azerty 16 septembre 2018 / 19:56

    L’élégance n’est pas le respect de règles surannées.

    L’usage, c’est l’usage présent, pas celui du passé.

    Le président était plus élégant que la grande majorité d’entre vous à votre meilleur.

    Quand au maître de ces lieux, quand il céssera d’avoir l’air d’un enfant portant le costume de son grand père, il pourra éventuellement commenter l’habit de ses supérieurs.

    • Tiffy 18 septembre 2018 / 12:11

      Le Président était peut-être élégant, cette notion est très subjective et chacun est libre de ses appréciations, mais il est en revanche certain qu’il ne respectait pas les règles. On peut juger qu’elles sont surannées, mais visiblement la famille royale de son côté les respectait et devait en attendre autant de ses invités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s