Le plaisir des gants et de l’écharpe

Mais quel froid de canard à Paris et je crois partout ailleurs en France. Avec de la pluie fine et glacée. C’est bien un jour à commémorer l’épouvante des tranchées.

Et pour changer, aucun homme politique en présence n’osera porter de simples gants pour se prémunir du froid. Ils préfèrent finir glacés. Les gants, cela fait trop ‘monsieur’, trop ‘marquis’ probablement, dans un pays devenu schizophrène, s’honorant d’artisanats et de savoirs-faire ancestraux, donc de luxe, mais pour les étrangers seulement. Les gants sont un signe extérieur de richesse apparemment gênant. Enfin c’est une analyse. Comment comprendre sinon cette curiosité? Que les gants coûtent trop cher? Ou pire qu’ils n’en n’ont pas l’idée? Barack Obama en porte souvent, c’est très distingué avec le manteau. Surtout qu’une simple paire en laine tricotée peut suffire, même si cela fait un peu école primaire. L’agneau doublé de cachemire, oui c’est plus précieux. Et la peau de cerf doublée de lapin, ça c’est la panacée, extra durable! Un plaisir.

ILLUS207

Dans la digne continuité du débat sur l’appauvrissement de la garde robe masculine évoqué les semaines précédentes, il y a un accessoire que j’avais oublié, l’écharpe! Voilà de quoi l’hiver se donner du panache en même temps qu’un confort important. Sur une tenue de travail discrète et sans fioriture, s’amuser chaque matin avec une digne et truculente écharpe, juste pour faire jaser les collègues et amuser la secrétaire, est un plaisir de gourmet. De toute manière, elle part se cacher dès le vestiaire. C’est donc presque votre plaisir exclusif.

Surtout qu’en ce qui concerne cet accessoire, les stylistes s’en donnent à cœur joie. Du plus bas de gamme au plus cher. Au delà des unies marine ou grise, pensez à la richesse de ce morceau d’étoffe, voisin de la cravate. Les motifs cachemires, les médaillons ancient-madder, les pois, les tartans enrichissent le tissu et encadrent votre visage avec plaisir. La belle écharpe fait riche! C’est un bien dans un pays où beaucoup veulent faire pauvre. Égayez votre quotidien avec une belle écharpe.

D’ailleurs, en compulsant quelques sites de marchands pour préparer cet article, je suis tombé sur la collection d’une maison française connue mais peu renommée. Je les ai toutes téléchargé, car ce sera une bonne archive pour plus tard. Je vous les présente. Je ne préjuge pas de la qualité, qui est peut-être variable. Toutefois, admirez les motifs et les couleurs. Je trouve que ces modèles sont plein de goût. Je suis admiratif d’une telle variété dans un pays pourtant frileux. Comparativement, Ralph Lauren est plus que sage concernant ses écharpes. Voyez donc ces modèles et essayez de deviner d’où elles viennent? Je vous donne la réponse en dessous. Vous serez étonné.

 

 

Certaines sont collectors et n’ont pas à rougir devant Paul Stuart ou Drake’s, même si la qualité est moindre. Mais au moins, cela permet d’affirmer encore et toujours que l’élégance n’est pas une question d’argent, mais d’état d’esprit. La réponse est chez DEVRED … ! Amusant. Bravo à leur équipe du style.

Bonne semaine, bon repos ce jour. Julien Scavini

 

 

3 réflexions sur “Le plaisir des gants et de l’écharpe

  1. François B. 11 novembre 2019 / 23:04

    Je commente rarement mais ce nouveau commentaire est l’occasion pour moi de vous remercier à nouveau pour les articles de qualité que vous nous offrez chaque semaine. Vous nous régalez!! Surtout continuez!! 😉

    Votre réflexion de début d’article sur les métiers de l’artisanat (gantiers) m’a remémoré une réflexion et une discussion que j’ai eu il y a peu sur l’apprentissage et que je me permets de partager avec vous.

    On cherche à redorer le blason de la formation par apprentissage en France en montrant à nos jeunes qu’il existe des filières d’excellence dans des métiers d’artisanat qui seront tout autant valorisant et source de réussite que des études supérieures traditionnelles (bac+5 ou plus).
    Nous avons dans notre pays les Compagnons du Devoir, les MOFs etc… bref de l’excellence et c’est très bien.

    Une fois ces artisans formés dans des domaines variés ils fabriquent de l’excellence dans leur domaine donc un prix élevé voire très élevé au regard du prix moyen, car le travail bien fait à un cout (temps,matière…) à la mesure de sa qualité. Mais la fin de tout cela est tragique car les personnes qui ont la capacité financière de s’offrir ces services d’exception ne sont pas particulièrement appréciées dans notre pays (euphémisme). Quel paradoxe!!! Alors oui, nous voulons offrir des possibilités de réussite à nos enfants dans des domaines manuels mais détestons leurs futurs clients. Certes, il reste les clients étrangers comme vous dites, mais je crois très sincèrement que si nous voulons porter ce discours sur la formation il vaut tout de même mieux que chacun dans notre pays fasse preuve de discernement lorsque le sujet du tarif du produit fini est abordé et éviter de dévaloriser le client final en le stigmatisant.

    Pour revenir à l’art tailleur qui nous intéresse ici et pour illustrer le propos, regardez dans l’affaire Fillon (je n’aborderai pas les interrogations autour du financement douteux des pièces), des prix de costumes de chez Arnys ont été brandi dans les médias et ceux-ci paraissaient à juste titre exorbitant pour des non initiés.Vous remarquerez que très peu d’observateurs aussi perspicaces et éclairés soient ils, ont souligné ce qui faisait réellement le prix de ces pièces en fait totalement justifié par les matières, les savoirs faire -à conserver-, temps passé etc. La réflexion en est souvent resté au stade « comment peut-on dépenser autant d’argent dans un costume? » et cela est bien triste!

    Les choix vestimentaires de nos derniers présidents (ou plutôt ceux de leurs conseillés en image) en disent long…

    Je suis quasiment certain que si le président actuel était vêtu de Cifonnelli et chaussé de Weston comme ses prédécesseurs Messieurs Chirac et Mitterrand pour être une vitrine du savoir faire Français le pays entier s’insurgerait…

    Quand on dit que le Français est plein de contradiction, je crois définitivement que c’est le cas!

  2. Gouhouf 12 novembre 2019 / 17:15

    Coucou,

    Pour ma part, les écharpes qui me font baver depuis des années sont celles d’Etro (https://www.etro.com/fr-fr/homme/accessoires/echarpes/). C’est trop cher. C’est trop tout court (too much!). Pour ça que j’adore. Je n’en ai pas, pas osé franchir le pas, je verrai en solde peut être…

    Sinon très bel article. 🙂

    Gouhouf

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s