Activités de mi-saison

Habitants de Paris, nous avons eu droit hier à une journée entière passée sous la pluie, annonçant l’arrivée des beaux jours, ceux que le gentlemen apprécie finalement, l’automne puis l’hiver. Ces saisons sont propices aux sorties des laines, cardées ou peignées, et des fourrures, vraies et soyeuses. Nous supporterons enfin de pouvoir porter nos plus beaux atours, en triple ou quadruple couches!

Mais pour l’instant, nous sommes seulement malade, les variations climatiques nous ayant donné le rhume de cerveau! Tâchons de voir le bon côté des choses: une petite souffrance au début de l’hiver stimule les défenses immunitaires, rien de tel pour éviter la grippe!

Quoiqu’il en soit, les activités domestiques sont importantes au début de la saison froide. Il faut d’abord prendre soin des ces vêtements estivaux, dont le placard attend le retour. Commencer par les lins, que vous prendrez soin de défroisser. Alors que l’on proscrit la vapeur pour les laines, il n’est hélas pas d’autres solutions qu’un jet puissant pour aplanir un dos, des côtés, des manches. Vos cotons peuvent souffrir le même traitement. Les laines doivent êtres en revanche mieux traités sous peine de les voir se lustrer!
ferjsc
Les costumes en laine ne supportent que le nettoyage à sec, mais pas celui de votre pressing minute. D’ailleurs vous pouvez très bien nettoyer votre costume vous-même! Il faut éviter dans les pressings : le nettoyage à sec (les produits chimiques sapent l’entoilage et les laines) et le nettoyage vapeur, surtout si votre costume est thermocollé (la toile thermocollante ne résiste pas à la vapeur et cloque…). Un nettoyage en fin de saison suffit amplement à un costume!

Donc, l’usage d’une pattemouille est recommandé pour les costumes de laine. L’idéal est une toile de coton type percaline, fine et résistante. Immergez là puis appliquez sur le costume, et posez le fer. La vapeur se dégage, la crasse aussi. Commencez votre costume en laine au fer sec, par la doublure intérieure. Insistez à la pattemouille sous les aisselles. Puis, l’extérieur, à plat, avec la pattemouille toujours, idem pour les manches et le dos. Vous pouvez insister avec un peu de vapeur à l’extérieur sous les aisselles. En tout cas, ne posez jamais le fer directement sur la laine, ça lustre! L’effet lustré se repère à un aplat blanchi, lumineux sur la laine. Finissez votre roulant de revers en repassant le tiers supérieur du revers et le col, à la patte sèche, ou à la pattemouille.

Placez alors vos costumes et vestes dans des housses, en plaçant des anti-mites dans les poches ou sur les cintres. D’ailleurs à ce sujet, savez-vous pourquoi les embauchoirs sont habituellement en cèdres rouges? Car le cèdre rouge est une anti-mites naturelle, et placer ses chaussures en bas de placard prévient donc l’arrivée du papillon! À ce sujet, donnez un dernier petit coup de brosses à vos derbys bicolores blanc et beige avant de les ranger individuellement dans des sacs en toile, puis placez de l’english lavender dans de petits sachets pour embaumer vos placard.

En automne, sortez couvert!
En automne, sortez couvert!

Maintenant, sortez votre parapluie d’hiver, qui est noir et enroulé soigneusement dans son étuis, et partez serein chez votre tailleur (septembre est toujours la saison creuse pour eux, ils auront du temps à vous consacrer), vos habits d’été attendent maintenant patiemment le retour des beaux jours (les autres)!

13 réflexions sur “Activités de mi-saison

  1. Muskar 7 octobre 2009 / 11:55

    Si je vous ai bien compris le seul fait de repasser avec un fer sec et une patemouille nettoie le costume. Rien d’autre à faire ?

    • ducerf 7 octobre 2009 / 18:25

      Oui, effectivement. Mouillez bien et recommencez plusieurs fois s’il le faut! N’hésitez pas à laisser le fer une à deux minutes sur la patte mouille pour bien absorber l’eau (juste avant que la laine prenne feu ^^). Dans le cas de tâches de graisses, évidemment, tentez plutôt le pressing. Mais un peu de terre, de la poussière, des odeurs partirons vite à la pattemouille! Tentez sur dos éventuellement.
      L’idéal aussi, c’est de repasser la poitrine sur une surface un peu gauche, un coin de canapé par exemple, pour redonner du bombé après le repassage.

      • Muskar 9 octobre 2009 / 10:28

        Merci pour ces précisions, et longue vie a Stiff Collar.

  2. MQC 9 octobre 2009 / 18:20

    Merci pour ces indications très instructives et pour votre blog en général.
    Que faire si un effet de cloquage est déjà apparu (à proximité de la boutonnière dans mon cas)? Est-il possible de réparer les dégâts?

    • ducerf 10 octobre 2009 / 13:55

      Aucune idée a priori hélas. Peut-être presser avec le fer pour ‘rentrer’ la laine: mouiller la laine légèrement, poser un tissus de coton sec par dessus, et poser le fer une quarantaine de secondes… cela peut résorber l’effet sur la laine… cela se voit beaucoup?

      • MQC 10 octobre 2009 / 22:20

        Merci pour votre réponse. J’essaierai dès que possible (pas tout de suite donc malheureusement).
        Cela n’est pas très visible, surtout lorsque la veste est fermée puisqu’il s’agit du pan sur lequel se trouvent les boutons. C’est cependant assez désagréable car j’aime beaucoup ce costume!

  3. Dexter 17 mars 2011 / 17:03

    la parapluie pas dans son étuis, ça fait très « troggies » :-)))

    • Julien Scavini 17 mars 2011 / 17:17

      Oui, j’ai appris ça 🙂

  4. Alexandre 4 juin 2013 / 16:29

    Bonjour, merci pour ce savoir transmis. Concernant la technique de nettoyage à la pattemouillé, est-ce aussi valable pour les costumes thermocollé ? Il me semblait avoir compris que le produit collant est sensible à l’eau et qu’il vaut mieux éviter tout contact ?

    Merci pour votre réponse

    • Julien Scavini 10 juin 2013 / 14:02

      A la pattemouille, ça ira. Mais c’est un savoir faire de professionnel, attention à ne pas faire de bêtise 😉

  5. alexandre 17 octobre 2014 / 20:20

    Bonsoir Julien,

    Merci pour ces précieux conseils. J’ai toutefois une question à vous poser, concernant l’épineuse question des odeurs de transpiration:

    Deux de mes vestes qui sont entièrement entoilées présentent après un an de port assez régulier mais non journalier une odeur de transpiration qui ne part pas au pressing (plusieurs essais non concluants). Transpirant un peu plus que quelqu’un d’autre, j’en paie aujourd’hui les frais (sans jeux de mots). Auriez-vous quelque chose à me conseiller? Proposez-vous un service de « remise en vie » de costume et veste?

    Vous remerciant,

    Alexandre

    • Julien Scavini 20 octobre 2014 / 20:48

      Cela est très curieux. A priori les toiles de laine ne gardent pas la transpiration à la différence du thermocollé… Hum je ne sais. Insister à la patte mouille et à la vapeur sur les doublures… ?

  6. alexandre 22 octobre 2014 / 16:20

    Merci Julien,

    Je pense que c´est le tissu à l´extérieur qui est atteint, ainsi que justement la doublure (synthétique) et non la toile mais je ne sais pas si cela fait sens..

    1. Vous voulez dire repasser au fer sur les doublures avec une patemouille en pressant dessus?
    2. Pensez-vous qu´un changement de doublure par un tailleur pourrait régler le problème?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s