Les pardessus de ville

Petit tour par la tradition du pardessus hivernal ce jour, avec la présentation des trois grands canons classiques que l’on peut trouver dans le vestiaire masculin pour la ville. Les méthodes de coupe préconisent de relever les mesures de la personne sur son gilet et de les majorer suivants quelques règles simples, dont 3cm de plus que la longueur de manche de veste.

Premièrement, on trouve le pardessus croisé classique, sans pinces sous le revers, donnant une bonne ampleur sur les hanches et le bas. Cette coupe permet de conserver une bonne capacité de mouvement, et tient également chaud. Réalisé pourquoi pas en vigogne, c’est tout à fait élégant!La deuxième évolution, issue de la première est le pardessus anglais de forme droite. Réalisé dans un lainage en super 120, son col est en velour ras. Les poches classiques sont, pourquoi pas, plaquées à rabats.

Enfin, la dernière forme du manteau de ville est quelque peu désuette, c’est pour cela que je l’aime, il s’agit du pardessus MacFarlane, connu pour sa pélerine de cocher. Ce vetêment était autrefois en vogue dans le monde élégant. Il emprunte la forme du pardessus droit de soirée. Les revers, s’il en possède, seront recouvert de soie. La pélerine quant à elle est une grande pièce de tissus couvrante, coupée en biais (donnant alors de nombreux plis). Le MacFarlane peut avoir des manches ou pas. Réalisé dans un gros chevron, c’est délicieux:

Vous voilà donc prêt à sortir couvert!

4 réflexions sur “Les pardessus de ville

  1. Le Chouan 2 décembre 2009 / 19:32

    Possédez-vous un MacFarlane ? Si oui, où et quand le portez-vous ? Vous coiffez-vous d’un deerstalker à oreillettes ? Votre proposition n’est-elle pas, plutôt, l’expression d’un rêve nostalgique ?

  2. gandre 3 décembre 2009 / 01:22

    De même pour la vigogne. Avez vs une idée du prix d’un polo coat tel que proposé?

    • ducerf 3 décembre 2009 / 21:59

      30000€ chez Zilli certainement.. PS: pas d’erreur sur le nombre de zéro 🙂

  3. ducerf 3 décembre 2009 / 21:57

    Non, pas encore d’Inverness Cape, mais j’ai décati aujourd’hui les tissus pour m’en confectionner un, maintenant que mon ensemble Nicolas le Floch (cf news dessus) est presque fini. Je vais faire un petit billet dessus peut-être! Sinon je n’hésiterai pas à le porter, en n’importe quelle circonstance ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s