Le pantalon dépareillé

Au cours d’une visite récente dans une grande surface de l’habillement, un ami m’a demandé ce que je pensais d’un pantalon anthracite à rayures violettes vendu seul, sans veste; et je dois dire que j’ai été bien incapable de me prononcer sur le sujet: mais avec quel type de veste et dans quelle occasion un tel pantalon pourrait-être porté? De même pour nombre de références en prince de galles (très à la mode apparemment) ou à rayures multiples. Donc voici l’occasion de revenir aux fondamentaux en terme de pantalon.

Traditionnellement chez les hommes, nous avons en résumé deux tenues: le complet (de ville ou de campagne) autrement appelé costume et la tenue sport. Si la première est évidemment unie, le pantalon et la veste étant coupés dans le même drap, la seconde ouvre des possibilités infinies de combinaisons. Nous appelons habituellement et par extension vêtement de sport les vestes réalisées dans des tissus différents des étoffes de villes (plutôt bleu marine ou gris/noir, à rayures ou pas) car souvent plus épaisses et peut-être moins unis en terme de motifs. Du gros chevrons aux carreaux en passant par le glencheck plaid, le répertoire est important pour cette composition vestimentaire des instants de détente. Nous comptons également dans ce registre les blazers, droits ou croisés, même si l’assemblage est osé!

Bref, dès qu’une veste est vendue seule, elle peut être catégorisée dans les vestes de sport. C’est une appellation avant tout, ayant perdu ses origines depuis les clubs. Avec ces vestes, que portons nous en bas?

  • La première possibilité, évidemment, est le pantalon de flanelle grise (unie). Historiquement portée l’été, cette étoffe s’est rendue indispensable pour compléter les vestes aussi bien que les blazers. Il s’agit du canon de l’élégance masculine, incontournable aux quatre coins du monde occidental. La flanelle peut se présenter en plusieurs épaisseurs et diverses nuances, de l’anthracite au gris clair. Ce pantalon doit arborer un pli de repassage et peut avoir des revers;
  • Les pantalons en gros chevrons peuvent constituer une réponse ad hoc à la campagne et pourquoi pas à la ville, à vous de tenter, de même pour les pantalons en tartans.
  • Nous classerons en troisième le chino de coton, très utile et qui s’est fortement démocratisé sans être aussi vulgaire que le jean. De couleurs variées, du bleu marine au beige en passant par le blanc, il propose une lecture plus décontractée de la tenue de sport, sans son pli marqué et sa résistance accrue, notamment au lavage mécanique. Nous noterons que le cavalry twill, une forte armure de laine souvent en beige ou mastic, reste l’ancêtre toujours usité du chino.
  • Les velours côtelés constituent une importante catégorie de possibles, dans de nombreuses couleurs mais restent plutôt hivernaux, de même que les moleskines.
  • Enfin pour l’été, un nombre important de laines froides ou de laines vierges pourront compléter les vestes légères en soie ou en lin, dans des motifs souvent unis.

Voilà pour l’état des lieux des classiques possibles et qui laissent entrevoir de nombreuses variantes malgré tout, dans un cadre tenu de modèles. Pour autant je n’ai pas répondu à la question préliminaire du pantalon à rayures violettes. Car la rayure est un motif de ville par excellence, et le collisionner avec des attributs sportifs (synonyme de dépareillé donc) me pose problème. Je n’ai pas d’idée, comme pour le pantalon noir uni par exemple, à part peut-être de le completer avec une maille, pull ou cardigan, mais je n’ai jamais été un admirateur de ces pièces, à la différence des créateurs actuels appatés par les volumes à prix réduits qu’ils permettent de réaliser. Une veste coûte en effet plus chère, surtout si vous cherchez à en avoir autant que de tricots, mais l’effet est plus construit, plus recherché et nécessite un peu de goût, entre la pochette et la cravate, car oui, une cravate est toujours utile, au moins pour tenir le cou au chaud!

14 réflexions sur “Le pantalon dépareillé

  1. Le Chouan 1 février 2010 / 22:15

    Un pantalon anthracite à rayures violettes ?… Une seule solution : le jeter ! Quant au pantalon uni noir, on devrait en limiter l’usage aux garçons de café.
    Oui, les tenues dépareillées offrent d’intéressantes possibilités. Merci de nous le rappeler par ces temps de disette.
    Une question : pensez-vous qu’un chino puisse être d’une autre couleur que beige ?…

  2. ducerf 1 février 2010 / 22:35

    ahaha je vous vois venir jusqu’au-boutiste que vous êtes cher Chouan 🙂 Effectivement, en principe c’est beige, mais j’en ai trois bleu marine qui me comblent tellement que… bon, j’ai outrepassé la règle, mea culpa!

  3. Scarbo 1 février 2010 / 23:04

    De même que le pantalon dépareillé semble poser problème, on pourrait retourner la question et se demander comment associer une veste, qui donc si elle est vendue seule est dite « sport », justement avec un chino, un jean?? Et surtout le fond de ma question au spécialiste que vous êtes, une veste en velours ras, de couleur bleu nuit, avec des reflets je dirais jusqu’au prune peut elle aller avec un chino beige ou un jean?
    Malheureusement je dois l’avouer je suis daltonien et parfois je me surprend a sérieusement douter de mes compétences de coloriste.
    Pour résumer le dilemme est entier, comment associer heureusement et de manière décontractée une telle veste ?
    Merci d’avance pour la réponse et désolé d’être aussi long pour aussi banale question.
    Bravo pour la qualité de vos articles!

    • ducerf 2 février 2010 / 18:21

      Je manque un peu d’inspiration ce soir… Et si le velours bleu nuit n’était pas décontracté tout simplement? C’est une trouvaille de présentateur télé pour paraitre un peu IN mais en dehors de ça 🙂

      Ceci dit, je ne caractériserai pas vraiment la veste en velours bleu nuit de veste ‘sport’ finalement, mon résumé trouve ici sa limite…

      Peut-être avec un beau pantalon de laine, dans des couleurs proches? une matière riche donc, pour être au niveau des reflets soyeux du velours… arf je ne sais pas trop… Quelqu’un aurait-il une autre idée?

      • Le Chouan 2 février 2010 / 22:36

        Je dirais : avec un pantalon de lin blanc.
        Pour soirée un peu habillée au printemps.

      • ducerf 3 février 2010 / 19:08

        ça c’est une idée!

    • Sybarite75 11 octobre 2011 / 14:04

      Avec un pantalon noir à bande de soie, une chemise blanche, pour passer la soirée chez soi, seul ou avec des amis, à prendre l’apéritif, fumer et /ou lire.
      Toujours mieux que de regarder la télé avachit en caleçon.

  4. Nishijin 3 février 2010 / 17:19

    Une veste de velours bleu nuit, c’est une veste de soirée, un mélange moderne entre la veste de smoking et la veste de fumoir. Elle reprend le velours de la dernière, et la couleur et la coupe dérivée de la lounge jacket de la première.

    Elle se porte sans problème avec un jean dans des environnements décontractés (bars, restaurants branchés…), où elle est parfaitement à sa place en tant que tenue décontractée de soirée, et avec un pantalon de laine noir pour un look un peu plus habillé.

    Quant au pantalon anthracite à rayures violettes, il faudrait avoir une idée de la matière aussi pour se prononcer. Pas facile à associer avec une veste, mais effectivement je le verrais bien avec des pulls et autres tricots. Cela fait belle lurette que les pullovers sont entrés dans la garde-robe de l’homme élégant, même avec l’amour que nous partageons pour l’art du tailleur il serait dommage de négliger la maille, qui a aussi sa place.

  5. Scarbo 3 février 2010 / 19:36

    Bonsoir a tous,

    Merci de vos réponses a tous, je cible mieux grâce a des blogs comme le votre et celui du chouan, ce que peut être un (jeune) homme un tant soit peu au fait de comment on peut mieux s’habiller.
    Bref en tout cas pour reprendre une dithyrambe de Schumann a propos de Chopin ( pour l’année Chopin c’est bien ^^)
    « Chapeau bas messieurs, un génie ».
    Continuez tous, auteurs et commentateurs de ces blogs qui font plaisir a lire.
    Merci.

    • ducerf 3 février 2010 / 21:23

      Je ne sais pas si être le ‘mieux’ est possible dans ce bas monde des tendances multiples… Tentons juste d’appréhender les classiques qui ne sont pas forcément basiques et ce sera déjà bien! Je dois dire que j’apprends autant en écrivant ici qu’en lisant ailleurs! Ravi en tous les cas d’être utile!

  6. Thomas 13 janvier 2011 / 21:34

    Bonsoir monsieur,

    J’ai en ma possession un pantalon chino bleu marine Ralph lauren tirant un peu sur le bleu pétrole/bleu indigo que j’aimerais porter avec un blazer, mais je n’arrive pas à me décider sur la couleur…
    Auriez-vous, s’il vous plait, une idée sur le sujet ?

    • Julien Scavini 14 janvier 2011 / 17:36

      Un blazer est bleu techniquement…

      Avec un tel pantalon, vous pouvez porter une veste blanche, une veste gris clair, une veste camel, une veste rouge… le répertoire (à l’italienne) est important. Mais pas bleu sur bleu, l’effet de différence de ton et de matière est désastreux.

  7. Clubman 21 mars 2011 / 10:57

    Bonjour,

    Je me pose toujours une question, quelle devrait être la composition du Blazer? Laine ou coton? Le tout suivant les occasions et les saisons bien sûr.

    Pourriez-vous me renseigner? J’ai tout juste 19 ans et je souhaiterais investir dans mon premier blazer. De plus auriez-vous quelques adresses à me recommander?

    Cordialement,

    • Julien Scavini 21 mars 2011 / 11:42

      Bonjour,

      toujours en laine! Le coton, ce n’est pas pour les gentlemen!

      La laine est souvent plus aérée que le coton, même l’été. Et les bons tailleurs ne travaillent pas le coton, car c’est une matière difficile à traiter à la main (les aiguilles y passent difficilement).

      Bref, pour un premier achat, cherchez un blazer droit (pas croisé), le plus bleu marine possible (pas noir) avec des deux ou trois boutons dorés (le meilleur choix étant : lisses).

      La meilleure laine à blazer est la serge (le tissage présente des diagonales) ou les flanelles lourdes (un tissu bien feutré). Il existe aussi des blazers pour l’été en toile légère de laine très aérée aussi.

      Pour une adresse, je manque d’idée. Sur Paris? Éventuellement cherchez une veste bleu et posez des boutons dorés après..? Quelques fois Cyrillus propose quelques bons produits pas hors de prix. Sinon Brooks Brothers (plus cher). Je pense que certaines petites maisons de quartier proposent des produits très classiques, mais je ne les connais pas forcément. Quel budget avez-vous? Je pense que Gambler place de la Madeleine pourrait vous faire ce produit sur-mesure pour 370€.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s