Stiff Collar publié!

Vous en avez peut-être entendu parlé au détour des blogs et autres forums, le dernier numéro du magazine Métiers d’Art pour Mars/Avril se penche sur le métier de tailleur! Et à cette occasion, j’ai eu le privilège de collaborer modestement avec la rédaction, pour fournir croquis et autres schémas, qui font depuis les origines l’essence de ce blog!

La première page (p.25) présente deux schémas, le plan de découpe d’une veste sur un drap et une planche documentaire récapitule les étapes de la mise sur toile:

1- Devant de la veste; 2- Petit Côté; 3- Dos; 4- Passepoils; 5-Parmenture de la poche poitrine; 6- Poche poitrine; 7- Garniture intérieure; 8- Dessous de manche; 9- Dessus de manche; 10- Couvre col.

La deuxième (p.47), faisant face aux commentaires sartoriaux de Lorenzo Cifonelli, reprennent de nombreuses figurines ayant beaucoup plu aux journalistes, les voici:

Certains de ces personnages avaient été publiés ici, beaucoup d’autres proviennent d’un album Facebook où ils sont allés fureter, à raison, et où j’avais pris l’habitude de caricaturer des amis dans leurs tenues de travail!

Pour ce qui est du fond éditorial proprement dit, je suis quelque peu déçu par la recherche qui a été menée. Finalement, ce dossier TAILLEURS se réduit à une peau de chagrin lorsque l’on retire tout ce qui ne le concerne pas, à savoir les rencontres avec les stylistes et autres ‘designer de vêtement’.

Le reportage chez Camps reflète que l’ambiance y est certes agréable (embauchez moi:), mais n’en dit pas plus sur le métier. Je m’attendais véritablement, de la part de Métiers d’Art magazine, à une somme encyclopédique sur le sujet, faisant un point à un instant t du métier en France. Même si les pages drapiers, opéra bastille et tailleurs militaires (qui seront d’ailleurs supprimés à l’Ecole Militaire en 2011 par décret du SGA) me semblent honnêtes dans le lot, je n’ai absolument pas compris les histoires avec Udo Edling ou Gaspard Yurkevitch qui me semblent hors de propos.

Bref, un numéro grand-public sur le sujet, mais heureusement, de nombreux blogs de qualités sont cités dans le carnet d’adresse, reprenons les, vous y trouverez des détails complémentaires :

Évidemment, la liste est trop courte… Sur ces blogs et sites internet, vous pourrez compléter et poursuivre votre éducation de parfait gentlemen, connaisseurs et hommes de goût. Ce travail souvent collaboratif et toujours généreux (dans le sens de la gratuité aussi, c’est important) devient incontournable de nos jours, tant la masse de savoir-faire est importante et diffuse. Maintenir vivante une tradition et la mettre en lumière passe par ce biais. Ici, nous pouvons dénoncer abus et tricheries commerciales, expliquer arts et sciences des métiers, applaudir hommes et savoir-faire!

Merci encore à Priscille de Lassus et Anna Serwanska, rédactrices à Métiers d’Art magazine.

Julien Scavini

6 réflexions sur “Stiff Collar publié!

  1. AIRG 23 mars 2010 / 22:15

    Certes MdA est le seul magazine depuis des années qui consacre qui numéro au beau métier de tailleur. Alors, il faut les encourager et les remercier.
    Mais en même temps, j’étais un peu frustré sur le plan technique (de la prise de mesure à la livraison, en détaillant le travail de l’apiéceur, du culottier, etc…)
    Faire un reportage sur Camps de Lucca, c’est intéressant mais parler des jeunes tailleurs actuels auraient été fort utile et passionnant.

    Julien, Bravo pour votre travail et vos illustrationssur ce blog

    • ducerf 23 mars 2010 / 22:19

      Je suis d’accord, j’encourage et je remercie, même si cela aurait pu être plus fouillé…

  2. Le Chouan 24 mars 2010 / 14:21

    Le « critiqueur » que vous adorez est moins critique que vous sur ce numéro. Rendez-vous dans qqs jours sur mon blog. Mon oeil, il est vrai, est celui d’un amateur et non d’un professionnel.
    « L’Homme chic » en tant que bonne adresse ? Vous m’étonnez.

  3. Nishijin 29 mars 2010 / 18:42

    Pour avoir eu moi aussi l’occasion de rencontrer une des rédactrices de ce numéro lors de son élaboration, grande aussi a été ma déception à la lecture. Certes, une belle histoire racontée au public amateur (mais un connaisseur n’y apprendra rien), mais ni défense du métier, ni présentation de la relève (pourtant, Paris ne manque pas de tailleurs dans la quarantaine, certains ont même été rencontrés lors de la préparation du numéro !).
    Outre la confusion pénible avec des créateurs de mode, qui ont sans doute un travail intéressant, mais tellement différent de celui des tailleurs, on garde surtout une impression d’un métier sur son déclin, tourné vers le passé, alors qu’il aurait été plus intéressant de montrer qu’il est au contraire vivant et plein d’avenir…

    Il est vrai que j’attendais beaucoup de ce magazine, qui se consacre à la promotion des métiers d’arts. A mon avis, la promotion des tailleurs est aujourd’hui largement mieux assurée sur Internet, à travers les quelques blogs et forums se consacrant à la chose sartoriale, que dans la presse traditionnelle, qui persiste à ne voir que la mode, la mode et encore la mode… C’est bien dommage.

    J’espère que ce numéro attirera des lecteurs sur Stiff Collar (et partant de là sur toute la richesse d’Internet), ce sera toujours ça de gagné.

    Au fait, une question : 1m30 pour couper une veste, n’est-ce pas très optimiste, comme plan de coupe ? A moins qu’il ne s’agisse d’une veste d’enfant 😉

    • Julien Scavini 29 mars 2010 / 19:49

      Oui, 1m30, je ne sais pas pourquoi j’ai écrit cela… une petite taille féminine dirons nous!

      Sinon, je partage bien votre analyse!

    • Le Chouan 30 mars 2010 / 19:04

      Soit. Mais vous semblez oublier que « Métiers d’art » n’a pas vocation à n’être lu que par des professionnels.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s