Quand les cloches reviennent…

… ce sont les enfants qui se régalent de chocolats! L’occasion ce soir pour Stiff Collar de présenter un répertoire peu courant, celui des bambins, évidemment caricaturé dans ses années d’intérêts: les années 30.

S’il est bien une tradition qui s’est perdue, c’est celle des portraits de familles, sauf pour quelques familles versaillaises, qui heureusement perpétuent cette tradition pleine de sens, et utile pour les futurs généalogistes. Commençons par mes propres archives, mon arrière grand père avec ses frères et soeur, pour une séance pour le moins maritime:Continuons donc sur le chemin des culottes courtes et des chaussettes par une petite pause entre deux têtes blondes des années folles, divinement bien habillés, dans un style un peu formel bon pour aller voir grand mère:Pour les petits garçons qui n’acquerront leurs premières paires de pantalons qu’aux alentours de 16 ans, le temps est aux bermudas dirait-on aujourd’hui, complétés par de hautes chaussettes de laine. Cela permettait de suivre au fur et à mesure l’évolution de la taille sans surcoût de tissu. La maille était plus à l’honneur que le tissage. Entre les pulls et autres cardigans, cela permettait une confection maison à l’aide d’un fuseau et de deux aiguilles à tricoter…

J’espère que la collecte des oeufs fut excellente pour les petits et les grands et que cet article vous rappelera peut-être d’heureux souvenirs, ou inspira les nouvelles générations…

6 réflexions sur “Quand les cloches reviennent…

  1. Le Chouan 6 avril 2010 / 17:39

    Le type même du billet que j’aime.
    L’intérêt d’un blog, c’est que s’y dévoile la personnalité de son rédacteur.
    Les infos interchangeables d’un blog à l’autre – très peu pour moi.
    Ce billet, vous seul pouviez en être l’auteur et l’illustrateur.
    Merci !

  2. AIRG 9 avril 2010 / 19:40

    très jolie évocation d’un autre époque
    charmant

  3. Wilfried 10 avril 2010 / 11:25

    Dans ma famille, c’était plus le lapin de Pâques que les cloches. Mais le sentiment est le même 🙂

  4. Woinic08 21 juillet 2010 / 07:22

    Bonjour,

    J’ai 16 ans et j’adore, depuis 4 ans, porter ce genre de vêtements pour jeunes à l’ancienne. Je le fais dès que c’est possible (vacances, même l’hiver, à la maison !) et lycée à la belle saison – l’élève bien sage quoi. J’ai même mis un bermuda marine en velours pour Noël !

    Toutefois, le fait de cultiver ce côté juvénile tranche avec mes idées, et je revendique le droit de vote à 16 ans… Est-ce si étrange ? Ce droit est acquis en Autriche où l’on porte aussi des culottes courtes et en Ecosse où l’on met des kilts…

    • Julien Scavini 21 juillet 2010 / 11:59

      Très bonne réplique 🙂 Je sens poindre l’esthète. Que voulez-vous faire après le lycée?
      Ceci dit, à 16 ans, c’est précisément le moment où l’on obtient ses premiers pantalons…

  5. Woinic08 21 juillet 2010 / 16:01

    Ce sont les sciences qui m’intéressent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s