Le pantalon en détails

Le pantalon est certainement le parent pauvre de la culture générale sur l’art tailleur. Si les sujets sur la veste et quelques fois le gilet viennent en tête des articles et desiderata des lecteurs, cette longue pièce couvrante constituée de deux jambes est pourtant une pièce d’intérêt. Mais elle est difficile à décrire finalement. Nous allons essayer ce soir d’expliquer quelques grandes lignes de coupes et de détails, qui pourront vous être utiles lors de vos visites chez le tailleur.

Sur cette première image, on peut constater une coupe droite traditionnelle, à poches en biais (de 4 à 7cm de décalage sous la ceinture). La braguette peut-être à zip ou à boutons. Le devant présente deux pinces (ou aucune). La ceinture ne possède pas de passants de ceintures, mais un tirant à bouton. Au dos, nous trouvons deux poches passepoilées classiques à fermeture par boutonnière. La ceinture dos arbore un V d’aisance au milieu, adapté pour le port avec des bretelles. Il est possible de faire réaliser les bas de son pantalon avec un ourlet simple ou un revers. Pour ma part, j’aime les revers un peu haut, aux alentours de 5cm.

Ici, le devant présente un pli (en non une pince). Ce pli peut-être orienté vers l’intérieur (à la française) ou l’extérieur (à l’italienne). Le pli donne de l’aisance et évite au pantalon de coller, surtout aux lainages qui peuvent présenter un effet stretch à la longue, surtout en position assise. Les poches sont un modèle sport, apprécié des De Luca par exemple. Le tirant de ceinture est maintenant à glissière (avec une bride comme les ceintures), ce qui est plus solide que celui à boutons. Les poches arrières sont à rabat, qui peut être ou non boutonné. Ces poches à rabat en accolade inversée sont une bonne option pour les pantalons sports, comme ceux pour le golf. Par ailleurs, le dos présente deux pinces, ce qui est fortement indiqué dans le cas de fessiers marqués.

Sur ce modèle, le devant présente deux plis, ce qui est le nec plus ultra de l’aisance. Évidement, un tel pantalon sera également un peu large en bas (+ de 22cm) pour obtenir une ligne homogène, le seul point négatif étant son petit aspect ‘daté’ (certainement une question de mode…). Ici, les poches sont passepoilées et verticales. Ce genre de montage est idéal pour les pantalons de smoking, même s’ils n’ont pas vraiment besoin de poches… Pour ce qui est du dos, vous pouvez choisir de ne disposer qu’une poche, à droite si vous êtes droitier par exemple. Le fait est que ces poches ne sont pas d’un grand intérêt. Essayez de mettre un portefeuille la dedans et vous ressemblerez à un sac. Mais un pantalon sans poche fait un peu plus féminin. En revance, sur un pantalon en lainage fort, comme un whipcord ou un cavalry twill (le genre de pantalon que vous désirez garder trente ans), choisissez peut-être aucune poches dos, car c’est irrémédiablement un point de faiblesse! Un troisième type de poche dos peut-être passepoilée avec une languette de boutonnage.

Sur l’avant du pantalon, à droite sous la ceinture, peut aussi être disposé une poche gousset. C’est un petit logement grand comme une carte de crédit (d’ailleurs très pratique pour elle) que certains bons confectionneurs affectionnent. Cette petite poche gousset peut aussi avoir un rabat en accolade inversée, ce qui est du dernier chic! J’ai vu à Saville Row un tailleur porter un pantalon à deux plis avec bretelles et poche gousset à rabat, extraordinaire!

Enfin, vous pourrez demander, puisque c’est devenu la norme aujourd’hui, des passants de ceinture. En grande mesure, nous en disposons habituellement sept dont un ardillon. L’ardillon est un passant recourbé en forme de boucle qui surgit du bas de la ceinture au dessus la braguette, et qui sert à y bloquer la boucle de ceinture. C’est la plus merveilleuse invention du pantalon, qui évite que la ceinture ne tourne autour de la taille! Et pour ce qui est de la fermeture au niveau du pont de la braguette, les tailleurs recommandent deux crochets métalliques et un bouton de rappel. Les boutons ont en effet tendance à sauter, même avec une couture au fil de lin.

Voilà pour ce petit aperçu des possibilités d’un pantalon en terme de détail. Je rajouterai encore la possibilité de faire réaliser une baguette. Il s’agit, uniquement sur les pantalons dépareillés (qui ne constituent pas un costume), comme les pantalons de flanelle, de coucher la couture coté extérieure, et de la coudre, ce qui crée une baguette le long de la jambe. C’est un détail de goût. Enfin, si la mode des pantalons est aux modèles serrés, préférez tout de même l’aisance, car la laine n’est pas comme le coton et ne se comporte pas très bien lorsqu’elle est près du corps, surtout avec des vrais chaussettes qui montent jusqu’aux genoux, et qui agripperont le pantalon d’une désagréable manière une fois assis!

Enfin je finirai sur une petite question: dit-on un pantalon, ou un paire de pantalons au pluriel pour désigner une pièce unique??? C’est comme la salade verte, un mystère dirait Jean Carmet!

Julien Scavini

23 réflexions sur “Le pantalon en détails

  1. nicolas 28 septembre 2010 / 10:04

    Merci Julien ! Je suis aux anges de cet article car je trouve comme vous que le pantalon est trop délaissé. Je retiens l’idée de la poche avant supplémentaire avec son rabat. Cela fait très « mesure » je trouve. J’ai aussi vu sur du PaP (Canali)un pantalon sans poche arrière à gauche, et avec deux poches passepoilées à droite, une grande et une petite juste en dessous de l’autre. C’est original et assez chic sur des pantalons à carreaux dont cela casse un peu « la masse »
    Et bien entendu, j’ai une question ! A quel type de morphologie conseillez vous les pinces (pas plus d’une je trouve). Je suis plutôt petit, j’aime les lignes prés du corps et je trouve que la pince élargit la cuisse et casse la ligne d’ensemble. Qu’en pensez vous ?
    Amicalement

    Nicolas

    • Julien Scavini 28 septembre 2010 / 11:36

      Je ne suis pas un grand fan de mettre plusieurs poches sur les fesses. Cela crée tout de même beaucoup de tissu que l’on doit sentir d’une manière ou d’une autre?? Qui plus est, les marchands type Zara ou H&M utilisent pas mal ce détail ces derniers temps, parfois avec des zip :/

      Pour les pinces, je ne sais pas trop. Si votre morphologie vous le permet (des cuisses normales, sans trop de musculature) alors n’hésitez pas à faire sans plis… Si vous voulez un peu d’aisance, deux est pas mal… à vrai dire, c’est tout ou rien, comme souvent! Mais chez Brooks Brothers par exemple, tous les pantalons de costume ont un pli..

  2. Nicolas 29 septembre 2010 / 08:42

    Merci à stiff collar pour ces conseils et points de vue. Franchement un article de fonds sur le pantalon cela manquait. Et c’est agréable de parler mesure. Comme je dois en faire deux avec mon tailleur, voilà une très bonne base de réflexion.
    Amicalement,

    Nicolas

  3. Nishijin 29 septembre 2010 / 10:46

    Excellente synthèse. Amateur de pantalons moi-même, j’ai été ravi de lire cet article très complet.

  4. Emeric 18 juillet 2011 / 20:13

    Bonsoir,

    J’ai lu et (re)lu vos articles, je n’ai malheureusement pas trouvé d’information à propos du pantalon Formel et Décontracté.

    En effet, pouvez-vous nous éclairer sur l’histoire du revers ainsi que des pinces. Quel est donc, pour vous, un pantalon Formel ou Décontracté ? Par quoi se caractérise t’il ?

    Au plaisir de vous lire.

    • Julien Scavini 18 juillet 2011 / 20:46

      Ah il me faudrait en effet faire un court article sur le sujet.

      • Emeric 18 juillet 2011 / 22:11

        Je suis impatient de pouvoir vous lire… tout en étant très intrigué du contenu. En espérant obtenir une réponse qui mette tout le monde d’accord. ^^

  5. Sybarite75 11 octobre 2011 / 15:10

    Quelle différence faites vous entre plis et pinces?

    • Julien Scavini 11 octobre 2011 / 16:24

      Pour bien faire la distinction, j’appelle habituellement pinces les petites coutures au dos, et plis ceux de devants… qui sont des plis pincés en fait 🙂

      Et en général, le client n’évoque pas les premiers, mais parle bien des seconds (surtout pour dire qu’il n’en veut pas).

    • Julien Scavini 11 octobre 2011 / 20:30

      Vi, dans deux semaines alors 🙂

      Je ne savais plus où retrouver cette question, mais j’y pensais beaucoup ces derniers temps!

  6. Serge 22 septembre 2013 / 22:38

    Bonjour !

    Je suis très surpris que personne n’aborde un sujet qui n’est probablement plus du tout d’actualité. J’aimerai quand même savoir si certains tailleurs sont encore confrontés à ce problème en ce qui concerne les pantalons : ceux qui portent à droite ou à gauche ! De quelle manière modifiez-vous la coupe ?

    Serge

  7. Antoine Bretonnière 10 août 2014 / 12:36

    Serge, Julien sera bien plus pointu que moi sur le sujet, c’est certain.
    Je peux quand même proposer la façon de faire que donne R. Cabrera dans son livre sur la construction des vêtements masculins. Il s’agit selon lui de laisser une marge de couture plus importante dans la couture intérieure du pantalon. On ajoute ensuite une aisance d’un demi-centimètre du côté où le client « porte ».
    Bien cordialement.

    • Serge 17 août 2014 / 23:53

      Ouah … Y’a combien de temps que j’avais posé cette question ? Je ne m’en souviens même plus !

      En tout cas merci Antoine !

      Mais, en raison des difficultés à trouver une société (ou des personnes) d’accord pour me confectionner des vêtements sur mesure à « grande échelle », j’ai, pour le moment, abandonné mon projet, ce qui me désespère …

      Serge

  8. Ravi 9 décembre 2016 / 22:06

    Bonjour,
    J’aimerai vous poser une question justement sur les pantalons. Personnellement j’en porte avec des poches en biais.
    Quelle retouche il convient de faire, lorsque les poches des costumes bailles légèrement? je tiens à préciser que le tour de taille est parfait.

    Merci d’avance de votre réponse.

    Ravi.

    • Julien Scavini 10 décembre 2016 / 11:00

      Bonjour
      ce n’est pas une réponse simple. Si le tour de ceinture est idéal, peut être que le tour de fessier est un peu juste. Ce sont deux choses différentes.
      Ensuite, il s’agit peut-être du montant (c’est à dire de la hauteur de fond de culotte) qui est un peu trop haut. Alors le ventre appuie sur le haut du pantalon, faisant plisser horizontalement les poches. Parfois, ce sont simplement les deux poignets d’amour qui appuient sur la ceinture et font de la même manière plisser les poches. Un problème à la fois complexe et très courant, à cause de coupes ajustées. On peut avoir une coupe ajustée qui soit parfaite à ce niveau là. Sauf chez Cifonelli et encore…

  9. Quidet 8 janvier 2017 / 13:26

    Bonjour,
    Je cherche des livres sur le modélisme pour homme fort. Cela existe-t-il ?

    • Julien Scavini 8 janvier 2017 / 13:52

      les éditions de l’AICP ont des manuels pour toutes les coupes

      • Quidet Christiane 16 janvier 2017 / 10:20

        Merci beaucoup, vous êtes toujours de bon conseil.

      • Quidet Christiane 16 janvier 2017 / 10:36

        Bonjour

        Comment fait-on une ceinture avec tirant à boutons ? Je me lance pour la première fois dans le pantalon homme, j’ai un modèle de chez Capel avec ceinture classique. La ceinture avec tirant à boutons serait-elle plus adaptée ?
        J’en suis aux essais sur toile pour le montage des poches et de la braguette, j’avoue que je galère un peu, je trouve beaucoup de vidéos sur le net mais la mise en pratique n’est pas facile.

        Cordialement

  10. Quidet 14 mars 2017 / 15:24

    Bonjour,
    Vous êtes une mine d’or, j’ai trouvé vos explications sur la hauteur des ceintures et le schémas des conformations gros bedon. J’ai acheté les livres que vous m’avez conseillés, j’en suis très contente et je ne m’en sort bien. Mon mari est ravi.
    Cordialement

  11. Quidet Christiane 24 avril 2017 / 16:05

    Bonjour,
    La hauteur du montant des pantalons que j’ai fait.
    Que me conseilleriez comme hauteur de montant de pantalon à bretelles pour un bassin de 55 et un tour de taille de 65 cm sans ceinture amovible.
    J’en ai fait quelques uns en changeant à chaque fois la hauteur du montant de 26,5 à 29,5 cm j’ai dû y mettre des ceintures très larges de 8 à 10 cm et ce n’est pas encore suffisant.
    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s