Le pantalon à pont

C’est en regardant ‘Reviens Moi – Atonement‘ sur Arte, magnifique film anglais, que je vous écris ce billet sur une pièce un peu oubliée du vestiaire masculin, le pantalon à pont. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s’agit d’un pantalon dépourvu de braguette. Mais évidement, une ouverture reste aménagée pour faire des choses, sous la forme d’un grand bas-volet boutonné ; voyez sur ces deux schémas :

Son origine est pour le moins floue. L’histoire la plus courante raconte que les marins auraient utilisés ce modèle pour éviter les boutons de braguette, susceptibles de se prendre dans les cordages, enfin les bouts pardon. Les marins agissant sur le pont du navire, le pantalon à pont serait maritime uniquement. Mais curieusement, c’est précisément le pantalon des marins (à droite au dessus) qui est pourvu de boutons visibles. L’histoire me parait donc fausse. En revanche, cette méthode de fermeture est très ancienne (je ne pourrais la dater), mais remonte au moins au 16ème siècle. Elle permettait de réaliser une ouverture utile dans la culotte. Notons qu’alors, les boutons étaient la plupart du temps camouflés.

Mais revenons en à cette histoire de pont. Dans un pantalon, même en construction moderne, la patte qui permet le boutonnage à l’intérieur de la ceinture est appelée le sous-pont. Souvent, il s’agit d’une troisième boutonnière déportée. Cette pièce permet de relier les deux parties du pantalons. Je penche plus pour une explication de ce côté là. Le pantalon à pont porterait son nom car chez lui, cette pièce est beaucoup plus grande, car passant derrière le bas-volet et même le supportant. Il ne s’agit plus d’un sous-pont mais d’un pont tout simplement. Cela joint les deux parties, gauche et droite, et supporte le centre : le bas-volet.Après, notons que le pantalon à pont a deux avatars. L’un à petit pont, classique sur les culottes d’ancien régime et les pantalons civils, jusqu’à 1880. Sur ces modèles, plus élégants, les boutons étaient cachés par une gorge. La construction doit être plutôt ardue. Le deuxième modèle est celui à large pont, classique des marins, sur lequel les boutons sont visibles, mais déportés assez loin sur les côtés. En effet, cela doit limiter les interférences avec le matériel maritime, quoique… C’est peut-être de là que vient la fable des pantalons à pont relatée plus haut. Le mystère reste entier. Et seules les femmes encore arborent ces pantalons d’histoire…

Julien Scavini

7 réflexions sur “Le pantalon à pont

  1. Hebe 18 septembre 2012 / 01:44
  2. Philippe Thénot 22 septembre 2012 / 14:44

    Hypothèse : à califourchon, sur une selle de cheval ou sur une vergue de mature, l’absence de braguette est assez confortable, non? D’où le pont, qui déporte les points de frottement. De même, sur certains pantalons destinés à des sports particuliers, la couture centrale du fond et de l’entrejambe est-elle remplacée par un empiècement.
    Pour le reste – les dessins en particulier – bravo, bravo!

    • Julien Scavini 23 septembre 2012 / 09:57

      Oui, en effet, c’est une bonne remarque pour ce qui est du cheval.

  3. Rubriqu' 20 octobre 2014 / 15:14

    Le pont du pantalon à pont servait aux marins pour s’accrocher lorsqu’ils sont en hauteur, afin de garder les mains libre lors des travaux sur les mâts et autres. En tous cas, voici l’une des origine. La sécurité.

  4. CUBRUN 16 mai 2015 / 08:47

    Bonjour avez vous une piste pour trouver un patron de pantalon à pont taille 42/44, c’est pour ma maman qui aimerait en fabriquer un Merci par avance pour votre réponse

    • Julien Scavini 25 mai 2015 / 21:10

      Hélas non. BURDA certainement.

  5. Daniel Garcia 29 décembre 2015 / 16:53

    Cher Stiff, l´origine du pantalon à pont est portugaise comme le caban. Ce pantalon est boutonné sur les côtés pour une unique et seule raison: permettre au marin de satisfaire ses besoins tout en se tenant avec ses deux mains à la rembarde des caravelles et cela pour éviter de tomber, chose qu’ une braguette traditionnelle n’aurait pas permise. Vérifie cela au regard de la construction des caravelles car je ne voudrais pas entrer dans les détails. Bien à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s