Quelle tristesse, encore des adieux

Ce court billet pour signaler la fermeture prochaine de la Socoval, sous-traitant cherbourgeois de costumes de belle qualité. Spécialisé dans les costumes à vestons entoilés, la Socoval est la dernière usine de France à maîtriser ce savoir-faire… Une vrai désolation industrielle !

Ici un lien vers un reportage de France 3.

Je suis assez triste de cette nouvelle. Et heureusement soulagé de ne pas avoir sélectionné ce fournisseur quand je me suis lancé ; d’autres concurrents doivent être en souffrance. J’avais en effet visité la Socoval. Le produit était bon. Pas tout à fait assez pour moi, mais l’outil industriel et le savoir-faire ne demandait qu’à être boosté. Trouver un patron-industriel au niveau n’est pas simple, dommage pour cet atelier. Cette visite m’avait laissé un bon souvenir. J’y avais découvert des ouvrières passionnées et professionnelles, un produit classique de bonne facture. Mais une direction épouvantable… Triste.

Mais je suis ravi de constater que ces temps-ci la France manifeste pour le bonheur de ses enfants. Bonheur avec ou sans prospérité ; on a les priorités que l’on veut …

Julien Scavini

9 réflexions sur “Quelle tristesse, encore des adieux

  1. bigstop 15 janvier 2013 / 19:48

    Effectivement, c’est affligeant… Mais je crains que ce genre de nouvelles ne puisse que se multiplier à court et moyen terme (je garde une option optimiste pour le long terme, optimiste mais irréaliste) étant donné la paupérisation croissante de la population française. Qui pourra encore aujourd’hui financer l’achat de vestons entièrement entoilés lorsque l’on sait ce que cela exige de main d’oeuvre qualifiée?

    Toutefois, une remarque. Vous dites qu’il s’agissait de la dernière usine en France à maîtriser la confection des vestons entièrement entoilés. Or un vendeur de chez Smuggler m’avait affirmé que si je le demandais, il pouvait me faire des costumes 100% entoilés, qu’il s’agissait d’une simple option et que certains de ses clients le demandait. Je sais que leur usine de confection est à Limoges. Dois-je donc comprendre 1) que son affirmation étai inexacte, 2) qu’elle était exacte, mais que Smuggler, qui se veut le champion du 100% made in France et du lèchage de bottes zélé de ministre improductif produit ses costumes entoilés en dehors de France, 3) qu’il produit bien des costumes 100% entoilés à Limoges mais que l’usine ne « maîtrise » pas, selon vous, cette technique ou 4) toute autre explication qui aurait échappé à mon imagination bornée ?

    Je serais curieux d’en savoir plus sur la question.

    Je vous en remercie par avance,

    Bigstop

    • Julien Scavini 16 janvier 2013 / 11:11

      Jamais vu un costume France Confection (l’usine de Smugler) produire un costume 100% entoilé. De l’esbroufe. Je demande à voir ! Sinon certains tailleurs qui passent par cet atelier auraient pris cette option…

      • bigstop 16 janvier 2013 / 17:31

        Merci pour vos réponses. Je demanderai des précisions à l’occasion.

    • Julien Scavini 16 janvier 2013 / 12:42

      Ça me rappelle une histoire ça : un jour chez RL, un vendeur dit que les costumes sont entièrement entoilés (chez Polo RL)… On s’interroge. Quoi? Demande de précisions en regardant une veste.
      Et la horreur, on constate que le vendeur confond allégrement entoilé avec doublé… Un gouffre s’ouvrait devant nous. En effet, les veste sont entièrement doublées…
      Bref, question de bon sens et de formation chez les vendeurs.

  2. bigstop 15 janvier 2013 / 22:16

    Pardon, il fallait lire « me faire faire » et « ses clients le demandaient ». Honte à moi…

  3. Mi figue mi raisin 15 janvier 2013 / 23:07

    Je trouve la comparaison entre les idées à défendre plus que douteuse, d’autant plus que les sujets sont sans l’ombre d’un point commun. Il ne tient qu’à vous de joindre le geste à la parole et d’organiser une manif. Ce commentaire me semble déplacé dans votre blog par ailleurs excellent.

  4. Clément 20 janvier 2013 / 18:39

    La gamme PAP et demi-mesure du tailleur tourangeau JF Sorain vient de la Socoval, ce qui lui permet de proposer une gamme cohérente avec son savoir-faire en grande mesure, tout en conservant une production française. Où va-t-il falloir désormais se fournir? En Italie?

  5. Euloge MAV 4 février 2013 / 02:27

    Je veux savoir comment fait Mr Scavini pour en même temps, s’occuper de ses clients, rédigez les articles sur son blog et le clou, se retrouver dans des soirées-cocktails dédiées à l’élégance. suivez mon regard au flag ship RL Saint-germain-des-Près. Belle soirée au demeurant. Quel homme actif, le monsieur.

    • Julien Scavini 4 février 2013 / 13:16

      Eh bien mes clients, je n’en ai pas tant que ça, mais enfin je ne me plains pas. Je fais mes retouches, délègue un peu aussi de temps en temps, rédige mon blog le lundi après avoir passé mes commandes. Quant aux soirées, c’est le soir, précisément 🙂
      PS: je donne des cours le jeudi et le vendredi matin, si si… Mais je sens le besoin de vacances monter en moi 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s