Les souliers en cuir, métaphore automobile

Petit article humoristique ce soir, en forme d’interrogation.

De nos jours, les produits sont des consommables. Mais au delà d’être consommables et jetables, ils sont aussi – et heureusement – plus confortables. C’est le bénéfice du progrès.

Prenons une paire de souliers classiques en cuir. C’est un objet magnifique et c’est un objet fabriqué avec une grande technicité. Un soulier en cuir dure des années, pourvus qu’on l’entretienne bien : changement de talons et de patins réguliers, alternance régulière des modèles, pose de fers etc…

Pour autant, nombreux sont les messieurs qui se plaignent d’avoir mal au pieds. Moi le premier. Les américains ont compris ça depuis longtemps, regardez les avec leur baskets. Les italiens ont encore mieux compris ça, admirons les avec leurs souliers classiques à semelles de gomme.

Il est possible de ne pas avoir mal au pied dans une chaussure classique si on y met le prix. Le jour où j’ai acheté mes premières Alden (dans la bonne pointure), j’ai découvert le grand confort. Pied bien tenu, voûte plantaire soutenue, semelle moelleuse.

Pour autant, est-ce que c’est la chaussure que je prends pour partir en voyage et pour arpenter les rues des sites touristiques où je me rends? Eh bien non. Pour plusieurs raisons:

– c’est un soulier lourd dans la valise

– je ne suis pas tout à fait sûr du confort pendant une journée entière de marche

– je ne voudrais en aucun cas abîmer le soulier ou rayer la surface du cuir (très important !)

– une paire de baskets légère genre Le Coq Sportif est bien plus confortable

– ça fait bip bip au passage de la sécurité à l’aéroport (soit à cause des œillets, soit à cause de je me demande bien quoi)

Car admettons le, une paire de petites baskets est bien plus agréable. Un ami est récemment venu me voir à la boutique pour une commande. Il a travaillé chez Corthay et dans de nombreuses maisons de cuir et est toujours habillé d’élégants pantalons de laine ou de coton que je lui fais, taille haute. ll avait aux pieds une paire de New Balance. Quel amusement : « eh bien j’en ai marre d’avoir mal au pied » m’a-t-il répondu. Et le fait est. Je conseille à ceux qui n’ont pas essayé : associer la basket (molle et confortable) au pantalon de laine légère (mou et confortable), c’est le pied. Bon d’accord ce n’est pas très présentable. Mais mais mais, c’est rudement agréable.

Je vous rassure, je ne travaille pas encore comme ça, on est pas chez Cucinelli ici !

 ILLUS101

Et cette réflexion m’en a inspiré une autre, que je vous laisse méditer. Je suis assez amateur de voitures de collection, le genre grosses berlines anglaises. Comme notre ami Chato Lufsen qui lance actuellement son affaire de cravates et de boutons de manchettes.

Les voitures d’aujourd’hui sont confortables. En plus, elles se pilotent un peu toute seule grâce au régulateur de vitesse, à l’aide au stationnement et à la boite automatique. Elles sont formidables et la sellerie très agréable. En plus elles consomment peu et sont d’un entretien très raisonnable. Et on les garde au final assez peu, une génération faisant passer la précédente pour ringarde tous les cinq ans. C’est ainsi.

D’un autre côté, les vieilles voitures sont belles. Magnifiques même. De vraies sculptures avec leurs chromes, leurs pneus à flancs blancs et leurs poupes plongeantes. Une Rolls Silver Dawn ou une Bentley S2, mais quelles beautés frissonnantes!

Pourtant, elles consomment 20L au cent pour certaines, elles sont capricieuses, dures à conduire et à freiner et leur entretien est incessant. Il faut changer l’huile, graisser les bielles, surveiller les raccords, entretenir les cuirs (ça me rappelle quelque chose), etc… En plus, l’intérieur est même pas plus confortable que ça et les ceintures de sécurité absentes.

A l’issu de ce match, le gentleman raisonnable ne sait comment choisir. Entre l’ultime et difficile beauté ou entre le confort et la relative praticité.

Autant de parallèles qui m’ont amusés.  Les propriétaires telles mécaniques sont rares et forment une élite automobile. Les propriétaires de souliers bien entretenus avec passion sont aussi rares. Nous sommes des amateurs éclairés ! On sait comment les entretenir et comment oublier le mal de pied. Nous avons un savoir-faire et en connaissons les avantages et les limites. Et comme sur les belles mécaniques anciennes, on sait qu’un beau cou de polish (pardon de cirage) rend l’objet sculptural !

Reste à dire, que le gentleman raisonnable utilise les deux (enfin s’il en a les moyens, pour ma part pas encore). La grande Jaguar le week-end (en fait, des Edward Green en semaine) et une petite Peugeot en semaine (en fait, des Adidas le week-end)! Ouf.

Et comme les grandes anciennes, les souliers existent parfois bicolore 😉

Bonne semaine, Julien Scavini

20 réflexions sur “Les souliers en cuir, métaphore automobile

    • Julien Scavini 24 mai 2016 / 10:19

      Très élégante. Mais j’évite de baver sur les voitures que je ne peux vraiment pas m’offrir. J’évite toute frustration 🙂

  1. Quentin 24 mai 2016 / 08:57

    Bonjour Julien,

    Le « bip bip » est certainement dû au fer de la chaussure. Étant également un arpenteur de rues pendant les vacances, j’ai malheureusement tendance à sacrifier tout effort esthétique au profit du confort (surtout par très haute température) depuis la perte tragique de deux paires de chaussures bateau neuves dans la capitale japonaise en plein mois de juillet.

    Si le volume de la valise le permet, une paire de souliers corrects peut toutefois s’avérer très utile au cas où la situation s’y prêterait (restaurant chic, réception, invitation..). Mais pour la marche urbaine, c’est basket !

    Bonne semaine,

    • Julien Scavini 24 mai 2016 / 10:19

      Tout à fait !

  2. Guillaume Masson 24 mai 2016 / 10:46

    Bonjour Julien, et bravo pour cet article.
    Pour un compromis entre port agréable et élégance certaine, j’aime à rappeler l’existence des Bucks et autre Saddle Bucks. Des chaussures en cuir, souvent veau velours, légères grâce à leurs semelles rouges si reconnaissables.
    Elles ont en plus l’avantage de ne pas craindre la pluie, de ne pas être trop chaude ni trop fragiles.
    Cerise sur le gâteau, ce modèle est généralement peu onéreux.
    Que demander de plus ?

    PS : Félicitation pour le lancement de la marque Chato Lufsen à celui qui se reconnaitra.

    • Julien Scavini 25 mai 2016 / 15:44

      Pas si facile de trouver des bucks confortables. J’en ai deux paires markowski immettable plus d’une heure.

      • Guillaume 1 juin 2016 / 20:31

        Fairmount propose un joli rapport qualité prix des bucks (et même un saddle buck).

        A bon entendeur !

  3. DreschmannThierry 24 mai 2016 / 15:44

    Nos ami Indiens d’Amérique nous ont Transmis un Chaussant formidable ,…le Mocassin !!
    Alors pourquoi des Baskets qui puent des pieds ?
    Un gentilhomme ne mettra des chaussures de sport pour les exercices appropriés .
    Thierry Calcéophile .

    • Julien Scavini 25 mai 2016 / 15:46

      :p c’est vrai. J’apprécie les mocassins. Mais c’est pas les plus confortables pour marcher je trouve. Un chaussant fermé à lacets, bien serré est préférable je pense.

  4. Jean 24 mai 2016 / 17:04

    Bonjour Julien,

    Je me permets de réagir à votre article, plus précisément sur les oppositions mises en exergue.

    Franchement, les baskets sont des chaussures bien chères et pas si confortables dans la durée. La plupart d’entre-elles sont de piètres qualité, s’avachissent très vites, le pied respire peu à cause des matériaux majoritairement synthétiques, leur durée de vie est (très) limitée et il est impossible de les réparer, (elles représentent bien le surfait de notre société de consommation / publicité vulgaire et mensongère / produit surcoté à usage unique, etc. — là j’en rajoute 🙂

    Il existe pourtant un juste milieu très intéressant et de qualité. Des chaussures confortables, décontractées, belles, réparables, ayant un rapport qualité / prix très intéressant : La voie du milieu !

    Je pense aux Desert Boots version haute ou basse (plus généralement toutes les chaussures avec semelles crêpes), Buck Shoes, chaussures bateaux, espadrilles (certes peu robustes), Car Shoes (certains modèles ont des semelles gomme très fines mais résistantes), soulier en cuir tressé permettant d’aérer le pied, les derby avec semelles gomme (type derby chasse par exemple) en veau-velours, généralement très souples, etc. L’offre ne manque pas, et il existe beaucoup de modèles hybrides assez réussis de nos jours.

    Je peux également faire le parallèle avec les voitures, entre les extrêmes : voitures modernes et fonctionnelles, mais banales, et les splendides mais couteuses anciennes anglaises, il existe tout un marché de Youngtimers fiables / performantes / confortables et relativement économiques !

    Ceci dit, j’ai bien compris votre article, vous tirez volontairement les ficelles des extrêmes pour vous positionner sur le ton humoristique ! Et c’est très réussi 😉

    Bien à vous,
    Jean

    PS : pour ceux qui ont mal aux pieds avec leurs souliers, pensez à la qualité des chaussettes. Si les baskets donnent un ressenti de confort, les chaussettes de sport y sont indéniablement pour quelque chose.

    • Julien Scavini 25 mai 2016 / 15:43

      😉

  5. FPJ 24 mai 2016 / 22:55

    Cher Julien mettez en balance la depense que represente une consultation de podologue ou autre specialiste du pied et de la posture. Le pied est une mecanique compliquee. J’equipe mes chaussures de semelles internes faites sur mesure, et je ne porte habituellement rien qui soit vulcanise en Asie ou ailleurs, par des enfants ou non, sauf le dimanche matin, mais alors les semelles sont equipees de crampons.
    Et je soutiens la motion de Jean le 24 mai a 17:04

  6. Antoine 25 mai 2016 / 10:00

    Bonjour Julien,
    Comme vous, j’enfile ma paire de baskets les weekends de beau temps. Je les aime blanches, assez fines et sans fioritures. Par contre, j’en ai eu assez de la (très) mauvaise qualité de mes adidas et je me suis acheté une paire de National Standard (cuir et semelle cousue). Je sais que d’autres marques existent avec ce niveau de qualité. A present, il m’arrive même de les mettre pour sortir les soirs de semaine.

  7. Jpg 25 mai 2016 / 10:58

    Très bon article ! Le dilemme permanent entre élégance et confort. Si le problème ne se pose pas en hiver- veste en tweed, velours, et derby demi chasse Paraboot, par exemple-, la saison chaude, lors de voyages ou visites, nous pose effectivement problème. Chaussures + embauchoirs pèsent lourds dans les bagages.
    Ayant cours avec mes étudiants cet après midi, je vais déroger : NBalance, chino très léger, et polo. Tant pis c est la fin d année…

  8. M. L. 26 mai 2016 / 16:48

    Bonjour Mr Scavini,
    Je prends toujours grand plaisir à lire votre blog. Je rejoindrais votre avis, de beaux souliers en cuir m’apportent un plaisir visuel que ne sauraient satisfaire mes basquettes. En revanche depuis ma première paire de New Balance 420 Made in UK, j’ai des difficultés à choisir entre mes paires de souliers en cuir et ces 420 d’un confort inégalé… Je finis souvent par prendre une de mes paires de bateaux Sebago, mais qu’en est t il de la tenue à associer…l’exercice est sans fin et amuse mes matinées. Pour finir, restons pragmatique, la tenue est à associer à l’usage et au plaisir. Entre le coupé Jaguar des années 60 et la Lotus Elise pour une virée en montagne, je prends sans hésiter la seconde 😉

  9. Jean-Noël 28 mai 2016 / 13:20

    Très bon article, Julien, comme toujours, et j’ai bien entendu que vous le présentez comme humoristique. Mais, comme d’autres, et une fois n’est pas coutume, je ne partage pas votre avis. Comme Jean le précise, il y a pas mal de modèles de chaussures élégantes qui sont aussi souples, légères et confortables. Et en effet, toutes les anciennes autos ne sont pas aussi capricieuses qu’une XJ-6… (qui est tout de même extrêmement confortable).

    Surtout, concernant les souliers, je crois qu’on néglige justement souvent le confort au profit du style. On va choisir un modèle, une couleur, une marque peut-être. Alors que ce qu’il faut choisir avant tout, c’est le « last » qui nous convient le mieux. Par exemple, si on est amateur de « brogues » typiquement anglaises (comme des Tricker’s par exemple), mais qu’on a le pied fin, on risque d’être déçu… A l’inverse, si on a le pied fort, inutile de rêver être à l’aise dans des richelieus pincés et pointus. La chaussure sur mesure reste inaccessible, mais choisir une forme qui nous convient est déjà un pas vers le confort.

    Souvent, quand on me voit portant chemise, cravate et veste, on me demande si je n’ai pas envie de me mettre à l’aise. Eh bien, je ne me sens jamais aussi bien dans un t-shirt que dans une chemise à ma taille, la cravate ne serre pas le cou si le col est à la bonne mesure et je vous assure qu’il y a des vestes que je porte toute la journée en les oubliant, tellement je me sens à l’aise dedans, bien plus que dans certains pulls mal fichus.

    Ainsi, on en revient à votre métier : il s’agit bien de coupe, de mesures, de qualité des matières. Pour les chaussures comme pour les vêtements.

    • Julien Scavini 30 mai 2016 / 09:32

      C’est très vrai qu’il faut sélectionner en fonction de soi et rarement de son goût. Hélas.

  10. PARIS Alain 31 mai 2016 / 15:07

    Je n’ai jamais mal aux pieds en portant des beaux souliers pour le travail (Berluti, Lobb, Aubercy, etc…) mais c’est vrai que le week end je porte des chaussures plus décontractées et adaptées à la situation. Il est possible de rester élégant en portant de beaux sneakers ( voir : http://www.aubercy.com/sneaker/)
    Je réserve le port des Nike à la course à pieds…

  11. ed le b 10 juin 2016 / 06:19

    Bonjour,
    Le portique sonne à l’aéroport certainement en raison de la présence du cambrion, pièce métallique qui suit la courbe de la semelle et renforce la structure du soulier.

    • Julien Scavini 11 juin 2016 / 15:59

      Oui j’y pensais, mais je pensais aussi que le cambrion était en cuir, en bois ou en résine.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s