Les poches du pantalon qui baillent

La coupe d’un pantalon n’est pas aisé. Car d’une seule couture (celle à l’intérieur de la jambe, qui se poursuit au milieu du fessier) dépend tout l’aplomb du modèle. Et la forme qui en résulte. A ce niveau, les goûts sont comme les couleurs, nombreux. Il n’y a pas de vêtement plus segmenté sur son marché, j’en sais quelque chose.

Suivant votre conformation, vous aimerez une taille naturelle ou une taille basse, une cuisse fine ou étroite, un genoux affiné ou généreux, un bas étroit ou large. Ces points peuvent être liés entre eux de manière variée, ce qui donne une infinité de combinaisons en fait. Un petit gros ou un grand mince, un grand et gros et une petit mince ne partagent pas la même coupe. C’est bien le vêtement le plus dur à vendre, car la coupe fait tout. Et les hommes qui ont de la cuisse et un fessier développé sont aussi nombreux que ceux qui sont filiformes. Diantre.

L’un des détails qui chagrine le plus le porteur est la façon parfois incontrôlable qu’ont les poches d’ouvrir. Il existe deux manières de placer les poches sur le côté d’un pantalon classique, en biais ou dans la couture. Ces deux manières n’ont pas vraiment d’incidence sur la coupe. En revanche, elles constituent une interruption de la couture du côté. Il s’agit d’une percée faite pour y glisser ses mains. Dès lors, la continuité de la ligne n’est pas assurée. La construction interne de la poche garantie que celle-ci plaque au mieux le flanc. Toutefois, il arrive parfois que la poche ouvre, qu’elle fasse des oreilles me disent certains clients.

Il faut le dire tout de suite, sur les pantalons très serrés, comme aiment porter les jeunes, c’est normal jusqu’à un certain point (une ouverture légère disons). Il est en effet impossible d’avoir à la fois le fessier mis en valeur et une cuisse fine et juste la dose d’aisance pour que la poche plaque le flanc. Le dessin A présente un pantalon à la taille naturelle un peu ample. La poche en biais se présente droite. Le dessin B présente un pantalon semi-slim assez ajusté. Dès lors, sa poche est légèrement tendue, ce qui dès lors normal.

ILLUS131a

Car ce qui permet à la poche de se positionner correctement est le volume d’aisance du bassin. Sur un pantalon à pince généreux, la poche se positionne généralement bien. Sur un pantalon slim, elle baille légèrement, c’est normal. Point.

Si la poche baille plus, il existe deux causes. La première est évidente (un bassin trop serré), la seconde l’est moins. Et souvent cette cause oubliée explique largement la moitié des cas constatés. Le plus souvent, le pantalon est bien placé à la taille. Semi-taille basse pour certains, taille naturelle pour les classiques. Visuellement, de face comme de dos, le pantalon tombe bien, il est beau et se place correctement. Pourtant la poche s’affaisse.

Cela provient peu provenir d’un bassin un peu serré ou alors du flanc qui appuie sur la ceinture, poussant celle-ci vers le bas. Les deux cas peuvent être constatés, corrélés ou non. Un pantalon peut être trop serré ou bien le ventre appuie sur la ceinture. Ou les deux.

Ces flancs qui appuient sur la ceinture sont les fameux « poignées d’amour », petites bouées qui ceinturent le ventre de ces messieurs. Le plus souvent, c’est cette petite bouée qui est responsable de l’affaissement des poches. Il ne faut pas chercher plus loin…

Lorsque je fais un pantalon en demi-mesure à un client, je règle généralement le bassin pour lui donner le juste confort (serré ou avec un peu d’aisance). Je règle aussi la hauteur de port, entre semi-taille basse et plus haut sur la hanche. En revanche, je ne peux pas faire grand chose pour les poignées d’amour, qui sont de la seule responsabilité du client. Du coup, si le pantalon est théoriquement parfait, des plis horizontaux se forment sous la ceinture, au niveau de la poche, écrasant celle-ci.

Hélas, il n’y a pas grand chose à faire. Le port des bretelles ne règle même pas tellement ce point, car celles-ci soutiennent l’avant et le dos du pantalon et donc au milieu, l’affaissement peut toujours se produire, même s’il est amoindri.

Le dessin C présente un pantalon semi-slim avec un bassin un peu serré, les poches baillent. Le dessin D présente un pantalon qui n’est pas forcément trop serré au bassin. Mais regardez la ceinture, elle appuie sur la poche. Pourquoi la ceinture est-elle poussée comme cela? A cause d’un petit poignée d’amour? Enfin sur le dessin E, le ventre appuie cette fois sur le devant de la ceinture. Plus de poignet d’amour ici, mais un ventre qui « pèse » sur le devant du pantalon, qui plisse.

ILLUS131b
Donc, lorsque vous verrez vos pochez bailler, vous pourrez vous interroger sur trois points :
– le bassin est il trop ajusté ? (auquel cas il faudrait agrandir le fessier, ce qui donnera pour les plus jeunes plus de tissus qui « flotte », eh oui…)
– la hauteur du pantalon est elle adaptée à la morphologie et à la position des hanches ?
– un petit excès de graisse périphérique appuie-t-il sur la ceinture ? Auquel cas ce n’est pas au tailleur de travailler !

Bonne semaine, Julien Scavini

7 réflexions sur “Les poches du pantalon qui baillent

  1. @d@v 25 avril 2017 / 10:11

    Encore une fois, merci pour cet article technique.
    Est-ce qu’on ne pourrait pas trouver une solution pour les messieurs ventrus dans les poches que les anglais appellent « frogmouth » ? Ainsi la couture de côté n’est pas interrompue. Bien sûr l’effet est plus sport et convient peu à un costume, mais pour un dépareillé…

    • Julien Scavini 25 avril 2017 / 15:15

      En effet, les poches cavaliers disposées à l’horizontale règlent le problème. C’est une variante de la poche adoptée sur les jeans. La poche du jean ne présente pas ce problème.

      En plus pour aller plus loin, la poche du jean n’est pas une simple poche à parement. Car en effet une petit valeur de pince est passée dans la couture de la poche. Le fond de poche (visible) sert donc à tendre le flanc pour éviter l’ouverture. Malin 😉

  2. NicK 25 avril 2017 / 10:37

    « un petit excès de graisse périphérique appuie-t-il sur la ceinture ? Auquel cas ce n’est pas au tailleur de travailler ! »
    euh … C’est au tailleur de proposer la meilleure solution pour la morphologie du client, non ?
    Après si le client ne suit pas les conseils, tant pis si c’est pas parfait.

    (et puis je ne suis pas gros mais enveloppé … comme Obelix ! 😛 )

    • Julien Scavini 25 avril 2017 / 15:12

      Bien envoyé cher ami. Hélas non. Si le client demande taille semi-basse, je ne peux rien faire. La seule chose qui règle problème est de faire un pantalon taille-haute, qui passe donc au-dessus des poignées d’amour et qui tient avec des bretelles. Au dessus des poignées d’amour, aucun problème à constater. Mais les clients ne veulent pas.

  3. Alexis Rouxel 25 avril 2017 / 16:50

    Le problème est surtout flagrant avec l’ouverture des poches dans la continuité de la couture du côté du pantalon, cela peut donner une allure « féminine », les poches qui baillent donnent l’impression de hanches larges. Quand la poche est en biais, c’est moins gênant, ou en tout cas moins voyant.

  4. Matthieu Gilot 6 juin 2017 / 08:24

    En parlant de bailler, un problème récurant que je rencontre sur tous les pantalons du prêt à porter c’est la ceinture qui a tendance à glisser en position assise et le dos du pantalon qui se met alors à bailler. J’ai essayé de comparer les coupes de mes pantalons sur lesquels le problème est exacerbé, avec celles de mes pantalons sur lesquels le problème est minime ; la différence semble se faire au niveau de la hauteur de la fourche, et sur la longueur de la pointe. Le problème est plus important sur les modèles dont l’écart entre la ceinture et la fourche est plus petit, et dont la pointe est plus courte. Ai-je vu juste ?

    • Julien Scavini 6 juin 2017 / 19:25

      Bien sûr, bonne hypothèse, bonne conclusion. Plus le pantalon monte haut sur le hanches (ce qui se manifeste par un montant dos plus important) moins la chemise fuit lorsque vous vous asseyez.
      Il faut savoir aussi que les chemises dans le commerce sont souvent courtes 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s