Conflit sartorial

Récemment, un ami me pointait une nouvelle page facebook déclinant à l’envie des petites blagues sur le thème sartorial. L’humour est similaire à celui  de Rosace, qui chaque semaine dépeint une situation cocasse, mettant souvent en relief la vanité et le tapage vestimentaire. Si Croquis Sartoriaux recourt aux dessins, Sartorial Meme – c’est son nom – recourt aux photomontages, pour pointer les dérives des élégants. Pour ceux qui se demandent ce que signifie l’anglicisme ‘meme’, wikipédia donne la définition sur cette page. Si l’humour y est la plupart du temps fort amusant, les piques deviennent parfois méchantes. C’est l’écueil principal de l’humour corrosif, surtout parlant d’élégance, qui peut devenir si l’on y prend pas garde, inélégant. Taper sur les amateurs de costumes De Fursac ou du style The Kooples peut être blessant. Surtout qu’il y a pire…

La plus grande des élégances est de ne pas le faire remarquer à ceux qui n’en ont pas ai-je toujours pensé. C’est un paradigme qui peut d’ailleurs se décliner à l’envie.

Pour exemple, Sartorial Meme a récemment mis en ligne ce détournement de la couverture du livre de Rose Callahan, intitulé I am Dandy.

sartorialmeme.jpg

Nous serions au XIXème siècle, le personnage de la photo détournée, le dandy parisien Massimiliano Mocchia di Coggiola, aurait pu demander en duel l’auteur de ce billet. Même pour un bien innocent combat de cannes. Mais la magie d’internet est de rendre anonymes les auteurs. La magie d’internet est en même temps de pouvoir écrire soi-même ses tribunes. Ce qu’à fait notre cher dandy, dans un billet très drôle, très osé voire excessivement piquant, à lire ici.

L’excès bien sûr caractérise les deux bords ici en présence. Et m’amuse. Il est étonnant de voir à quel point le vêtement peut soulever la fougue. Viscéralement. Comme si le monde en dépendait. Certes, vivre en beauté comme disait Saint-Laurent est impératif, mais il me semble inutile de se mettre dans de tels états. Chacun fait bien comme il veut tant que c’est dans le respect de l’autre.

L’élégance est justement un respect de l’autre, mais les élégances sont plurielles et nul n’est prophète en la matière.

Ce débat d’anciens et de modernes, d’orthodoxes et d’avant-gardistes, de précis et de fantaisistes n’en finira jamais. Lisez avec délice cet article scanné dans le Vogue Homme de novembre 1988. Il est de la main de Farid Chenoune, LE spécialiste de l’élégance masculine depuis la publication de sa bible Des Modes et des Hommes. Il n’est pas tendre avec les classiques gnangnans de mon genre. J’aurais fini sur un cintre au vestiaire à le lire. Son sujet est à la fois très classique, ses références érudites mais sa thèse est progressiste. Le pauvre Prince Charles que les élégants adulent en prend pour son grade. Alors que Bryan Ferry est donné comme exemple d’une simplicité sophistiquée…

Délicieuses batailles…

nov88 VH 1

nov88 VH 2

 

Je vous souhaite une excellente – et amusante – semaine. Julien Scavini

4 réflexions sur “Conflit sartorial

  1. emmanuel 22 mai 2018 / 17:41

    Rien de mieux que la passion pour créer toutes les formes possibles de l’excès, y compris un jansénisme bien tempéré qui pourrait (voudrait) se situer au dessus, en dehors, de la mêlée (Sartoriale, dans le cas qui nous occupe).

    On retrouve ces passions dans bien d’autres domaines : musique, autres arts, sport, politique même. Etc.
    En France, notre goût pour la bagarre rhétorique constitue un terreau idéal. Et le snobisme qui va avec n’est jamais très loin tant nous aimons constituer des tribus exclusives, chacune porteuse de la seule vérité révélée.
    Tous les autres ont au mieux presque autant raison que nous. Tout est dans le presque car il s’agit des autres.
    Au fond, c’est comme le goût pour le vêtement: totalement futile.
    Donc indispensable.
    Et finalement très amusant, tant que la passion est là.

  2. Gouhouf 26 mai 2018 / 13:10

    Coucou,

    Juste un petit mot pour dire que j’ai découvert votre blog assez récemment. Je me suis plongé dedans, avec beaucoup de plaisir. J’aime beaucoup votre façon de parler des vêtements, très humaniste finalement, surtout loin des « fait-pas-ci », « fais-pas-ça » de certains blogs de vêtement, ou de ceux qui semblent mépriser 99% de l’humanité parce qu’ils n’achètent pas telle ou telle marque qui est « tellement mieux que les autres ». J’avoue ne pas tenir, dans ce cas, plus de quelques posts.

    Ce blog est rafraichissant à lire. Plein de choses intéressantes, de petites histoires, de rappels historiques, un blog qui dit « faites ce que vous voulez, amusez-vous ! ». Mais qui donne aussi des petites idées pour aller plus loin dans l’expérience vestimentaire. C’est cool.

    Quant aux sites mentionnés, je ne connaissais pas non plus. Le « Sartorial Meme » est assez rigolo, même si assez geek ! Parfois peut-être un peu blessant, mais, je trouve, plein d’autodérision, donc l’un compense l’autre.

    L’autre, « Croquis Sartoriaux » me semble au contraire assez méprisant, surtout envers les femmes. Du coup, je ne trouve pas ça drôle. C’est typiquement le genre de blog que je trouve lassant. Le dernier du 14 mai, par exemple, est une blague s’attaquant aux féministes, que l’on a déjà lu des dizaines de fois d’une façon ou d’une autre dans des commentaires mal inspirés (et le tag « sjw stupidity » est, disons,… en phase avec le reste du site).

    Vous souhaitant également de bons moments,

    Gouhouf

    • chiffon 4 juin 2018 / 16:46

      C’est curieux que Croquis Sartoriaux se soit mis à la critique (virulente et assez vide) sur ledit post du 14 mai, quand celui juste avant était plutôt fin, tout comme un certain nombre de posts progressistes et fins.

      Sinon, concernant Sartorial Memes, ça ressemble quand même fichtrement à de « l’humour » du forum 18-25 (du site Jeuxvideos.com), forum extrêmement actif dont la nocivité est assez notoire (repaire entre autres joyeusetés militant d’extrême-droite dure (et de dérivés plus ou moins politiquement corrects, par exemple une partie de la fanbase de De Lesquen y est établie), modération quasi inexistante et épicentre de vagues de harcèlement sur le net, notamment les réseaux sociaux). Leur ton est volontairement *très* corrosif et peu bienveillant (y compris concernant l’autodérision) et ils jouent volontairement sur le flou entre premier et second degré en permanence (ce qui leur offre une confortable porte de sortie à la moindre critique, diront les mauvaises langues dont je fais partie). C’est leur marque de fabrique, et il faut composer avec (tant que la politique de gestion des commentaires sur internet restera ce qu’elle est en France).

      Après, perso j’aime bien l’idée que la culture sartoriale devienne plus « grand public », et ça passe entre autres par ce genre de pages (Croquis Sartoriaux comme Sartorial Memes) ça fait partie du processus.

      Au plaisir de vous lire.

      • Julien Scavini 4 juin 2018 / 18:42

        Excellent !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s