Une pensée pour Notre-Dame

Alors que cette soirée nous inonde d’une profonde et infinie tristesse , je repense à ce couplet final de la symphonie n°2 « La Résurrection » de Gustav Mahler :

« Lève-toi, oui, tu te lèveras à nouveau, Ma poussière, après un court repos !

Alto : Oh, crois, mon cœur, crois : Rien ne sera perdu ! Ce que tu as désiré est à toi ! À toi, ce que tu as aimé, ce pour quoi tu t’es battu !

Chœur et alto : Ce qui est né doit disparaître ! Ce qui a disparu doit renaître ! Arrête de trembler ! Prépare-toi à vivre !

Soprano et alto : Oh, douleur ! toi qui pénètres tout, Je suis arraché à toi. Oh, mort ! toi qui conquiers tout, Tu es vaincue enfin ! Avec les ailes que j’ai gagnées Dans une lutte ardente pour l’amour, Je m’élèverai Vers une lumière qu’aucun œil n’a jamais vue !

Chœur : Avec les ailes que j’ai gagnées, Je m’élèverai ! Je vais mourir pour vivre ! Lève-toi, oui, tu te lèveras à nouveau, Mon cœur, en un clin d’œil ! Ce que tu as vaincu À Dieu te portera ! »

Les choses humaines peuvent se reconstruite. Pensez à cette grandiose interprétation par Léonard Bernstein en pensant à la futur renaissance de Notre-Dame :

 

4 réflexions sur “Une pensée pour Notre-Dame

  1. Jean Perrot 15 avril 2019 / 23:33

    Merci

  2. Aude 16 avril 2019 / 04:31

    Magnifique, merci

  3. Frederic 16 avril 2019 / 05:47

    Quelle tragédie…

    Nous sommes capables des pires déchirements…
    Nous sommes aussi capables d’élans de solidarité décisifs…

    Nous allons la reconstruire !

    • CHANTAL 16 avril 2019 / 11:58

      Merci

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s