J’ai testé Le Lavoir Moderne

Il y a quelques mois au cours d’une conversation avec un ami, celui-ci m’a parlé de son pressing pratique qui venait directement chez lui prendre les vêtements. Je suis toujours un peu suspicieux sur la modernité et ses méthodes disruptives. Assez hermétique à la nouveauté en fait. Bref, j’ai laissé l’idée en suspend.

Puis cet été, j’ai regardé un peu plus de quoi il me parlait : Le Lavoir Moderne. Je me suis inscrit simplement pour voir de quoi il retournait. A mon grand intérêt, j’ai trouvé le prix de nettoyage des chemises très intéressant. Il faut savoir que ce service propose trois types de prestations : Classique, Premium et Tradition, vous trouverez les explications sur leur site.  Pour chaque catégorie, vous pouvez choisir ‘vêtement au poids’ ou ‘vêtement à la pièce’, pour un traitement individuel.

LavoirModerne2LavoirModerne3

Pour ma part, j’ai toujours eu l’habitude de tout laver moi-même et pas de me considérer riche au point d’aller au pressing. A part pour les précieux costumes, qui y vont rarement de toute manière. Donc je lave mes chemises dans la machine, puis je les fais sécher sur des cintres métalliquse. Et chaque soir je repasse la chemise du lendemain. Ce ne sont pas des opérations très fastidieuses, mais c’est pas non plus très passionnant. Surtout  dans les petites surfaces parisiennes, la place n’est pas énorme pour faire sécher 5 ou 6 chemises hebdomadaires. En plus du reste du linge.

Donc, en y regardant avec attention, j’ai compris qu’en prenant le service basique, ici appelé Classique,  la chemise serait nettoyée et lavée pour 1,5€. Soit si je compte mes 5 chemises de travail hebdomadaire, 20 à 30€ par mois. (En rajoutant 1,5€, soit 3€ au total, la chemise peut aussi être pliée. Toutefois, sur un cintre, cela me convient mieux.)

J’ai donc décidé de sauter le pas début septembre. J’ai donc commandé un lavandier, l’expression consacrée par le site internet. J’ai proposé au lavage 4 chemises ainsi que 2 draps. Les chemises sont traitées comme des vêtements individuels et les draps comme du linge au poids. Soit. Je me demandais comment j’allais retrouver les draps alors? S’il fallait payer un supplément pour le pliage? Enfin je me suis lancé.

Le livreur est passé avec son scooter. En retard. Pas grave. Il a empaqueté dans deux sachets à mon nom, dotés d’une puce numériques, les différents types de linges. Le lendemain, je recevais un sms avec un lien vers mon compte pour procéder au paiement.

Là, douche froide, je ne comprends pas pourquoi cela coûte 18,80€. Je regarde la facture et je comprends qu’en dessous de 15€ de commande totale (j’en étais à 10,80€), ils rajoutent 8€ de frais de livraison. Argh. Sur le fond, j’ai trouvé ça normal, je suis un commerçant aussi. Il faut bien gagner sa vie. Sur la forme, j’ai trouvé cela moyen pour une première expérience, d’autant que l’info n’est presque mentionnée nul part. Il faut chercher dans les F.A.Q. pour trouver cette info sournoise. Bref.

LavoirModerneFact1

 

Deux jours après, nouveau sms avec un autre lien pour prévoir la livraison. J’opte pour le jour même. Le livreur passe… en retard. Pas grave, mes horaires sont vastes à la boutique.

J’ai retrouvé mes 4 chemises bien repassées (mieux que je ne l’aurais fait) et les 2 draps bien pliés et serrés dans un sachet plastique. Parfait. Peut-être pourrait-on ergoter de l’imprécision au niveau des cols, mais à ce prix…!

Ainsi, j’ai préféré pour la seconde fois attendre afin d’éviter la surtaxe. Une fois atteint mon quota, j’ai redemandé un passage. Cette fois-ci pour 12 chemises, 1 pantalon, 1 polo et 2 draps. Puis j’ai reçu la facture le lendemain. 31,80€. Gloups ai-je fait. Le pantalon coûte 5 et le polo 4. Au fond, c’est vraiment rien. Mais j’étais toujours sur mon calcul chemisier uniquement.

LavoirModerneFact2.jpg

J’ai remarqué que le pantalon de velours est revenu repassé, sur cintre, mais plié comme un chino sans le pli marqué au fer. C’est une façon moderne de procéder. J’imagine qu’ils font de même pour les chinos et jeans. Et que pour les pantalons de ville, ils marquent le pli au fer et replient différemment sur le cintre. A vérifier.

Le polo lui est revenu sur un cintre de chemise.

Voilà donc mes deux expériences.

 

En conclusion, je dois reconnaitre la grande efficacité de l’affaire. Je suis ravi, car mes chemises sont maintenant très nettes. Comme elles ne sont jamais vraiment sales, il n’y a pas besoin d’un lavage très extensif. Et je pense qu’à 1,5€, en comptant la lessive que j’économise, l’électricité et l’usure de ma machine, l’affaire est assez intéressante. Le pressing traditionnel à côté de ma boutique traite les chemises pour 8 à 10€ suivant la saleté. Ce n’est pas une paille, même s’il faut reconnaitre l’immense qualité du travail et le plaisir qui y est mis. Enfin pour les draps, c’est quand même formidable, plutôt que d’utiliser tout le séjour pour les faire sécher entre deux chaises.

Donc pour ces deux usages (chemises et draps), je dois reconnaitre l’immense avantage du Lavoir Moderne. Pour mes pantalons et polos, je continuerai de les faire moi-même. Ils sont plus rare de toute manière.

Au final, je n’ai trouvé qu’un seul bémol au Lavoir Moderne : comme c’est facile, on a tendance à en donner plein. Et c’est là qu’arrive une facture plus salée qu’on ne le voudrait. Donc à partir de maintenant, je m’y tiens : chemises et draps uniquement et point. Restons sage sur la carte bleue.

Hélas, trois fois hélas, et je m’en excuse auprès de tous les lecteurs hors de Paris, Le Lavoir Moderne n’agit pas encore partout. Ils ne servent même pas tout Paris d’ailleurs, les arrondissements ‘moins riches’ de l’Est n’étant même pas desservis. Ils ont bien étudié leur business plan, c’est amusant à constater. Sur cette carte, seules les parties bleues sont desservies. Toutefois, ils ont un point de dépôt / collecte dans le XVème arrondissement pour ceux qui veulent.

LavoirModerne1.jpg

Mon ami de son côté a arrêté de recourir au Lavoir Moderne pour ses costumes. Il utilisait le service dit Traditionnel qui suppose un repassage manuel mais n’a pas vu grande différence avec le Classique et surtout avec le pressing au coin de sa rue (Paris 8). Et je dois admettre que pour ces belles pièces de valeur, un bon artisan teinturier que l’on connait est toujours préférable à un traitement automatisé à la chaîne.

Bonne semaine, Julien Scavini

PS : encore une fois, je ne suis aucunement en contact avec Le Lavoir Moderne pour cet article, fait de manière impartiale, sans aucune contrepartie!

2 réflexions sur “J’ai testé Le Lavoir Moderne

  1. Maxime Chaigneau 27 septembre 2019 / 10:57

    Bonjour,

    Je m’interroge sur la qualité des services pressing pour costume proposé par le lavoir moderne. Je viens d’arriver à Paris et en cas de besoin, il faudrait que j’envoie mes costumes au pressing. Avez vous une bonne adresse? En cas de tache ponctuelle, avez vous un tips?

    Vous en remerciant par avance

    • Julien Scavini 30 septembre 2019 / 08:50

      Bonjour,
      difficile de trouver un bon pressing hélas pour un costume. Il faut fuir les modèles industriels et préférer les pressings artisanaux. Ils existent, faut seulement les trouver au compte-gouttes. Et tester.

      Pour une petite tâche, hélas aucune astuce. Et tout dépend de la tâche, entre de la sauce grasse ou du sang ou autre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s