Le smoking dans tous ses états

Mais quel est donc la signification de ce dress code indiqué en bas de mon carton d’invitation : Black Tie? Tout simplement si l’on traduit, cravate noire, par opposition à la cravate blanche, white tie. Cette notion renvoie à la couleur du nœud papillon en fait, noir avec le smoking, blanc gaufré avec un frack.

Le smoking est une invention récente, datée aux alentours de 1884. Il fut développé par le tailleur Henry Poole à Londres sur la commande du Prince de Galles, futur Édouard VII fils de la reine Victoria. Le jeune prince voulait en effet une veste courte à mettre pour le fumoir, qui permettrait au frack ou à une autre veste de ne pas prendre les odeurs de fumée, qui incommodent ces dames. Cela sous-entend évidemment que jamais l’on ne se présente en bras de chemise, c’est-à-dire sans veste.

L’un des traits notables du smoking est son revers couvert de soie ou de satin. Cette invention fut mise en place pour palier à un problème récurrent au fumoir, les cendres de cigares qui tombaient sur les lainages. Ainsi, les cendres, si elles tombent, glissent sur la soie sans bruler le revers. Cette soie se retrouve sous forme d’un galon simple le long de la ligne extérieure des jambes du pantalon.

Dénommé black tie comme nom codifié, ce vêtement porte d’autres appellations: smoking en France, dinner jacket au Royaume-Uni et tuxedo aux Etats-Unis. L’appellation anglaise diner jacket désigne à la fois la veste et le pantalon par extension. Mais attention, le smoking est un habit décontracté, qui n’a rien de formel. C’est l’équivalent du costume en ville. Comme son nom l’indique, c’est une veste de diner et de soirée. Les grandes cérémonies appellent plutôt à porter le frack ou habit queue de pie ou white tie donc. Le porter en extérieur ou à un mariage (excepté au diner du soir) n’est pas approprié.

Historiquement, le smoking est réalisé en laine barathea de 8 oz. C’est un tissus grain de poudre composée de 70% de laine et de 30% de mohair,  extrêmement fine qu’il est difficile de trouver de nos jours, la barathea 16 oz (plus épaisse) étant plus facile à travailler.

Il existe plusieurs coupes pour le smoking. Voici par le dessin une démonstrations des classiques :

Smoking droit cran aiguë

Le grand classique, coupe droite et cran aiguë. On dit que c’est le modèle des français.

smoking2

Un autre classique, le smoking croisé ou double-breasted. C’est dit-on le modèle favori des anglais.

smoking3Et enfin le modèle apprécié des américains, le smoking droit à col châle.

Dans toutes ces coupes, il existe des invariants, qui définissent la tenue de smoking: les poches sont sans rabats, toujours! Elles sont appelées poches passepoilées simples. Le dos ne présente jamais de coupe d’aisance. La veste n’a qu’un bouton de fermeture (sauf pour le croisé), recouvert dans le tissus du smoking. Le pantalon porte un pli et se porte haut, avec des bretelles. Pour cacher les bretelles, les gentlemen avaient l’habitude d’arborer un gilet sous la veste, mais la tradition s’est perdue. Il se porte maintenant avec une ceinture de soie ou de satin pour recouvrir le ceinturage du pantalon. Enfin les souliers sont soit vernis soit glacés. Le richelieu est la seule chaussure de ville que l’on peut porter, et surtout sans fleuri. Le mocassin à nœud appelé opera pump est aussi d’un grand raffinement.

Pour ce qui est de la chemise, il en existe beaucoup de variétés différentes dont il serait difficile de faire le tour. Pour ce qui est du col, l’agrément commun va au col turn down popularisé par James Bond, le col cassé paraissant au goût de nombreux de critiques comme trop formel et un peu désuet pour le smoking.

Enfin, voici une présentation de ce qu’il ne faut absolument pas faire. Cette image contient quatre erreurs, lesquelles?

smokingerreurs

Exemple de ce qu’il ne faut pas faire avec un smoking:

– le revers à cran simple dit cran sport est une hérésie sur un smoking, par son nom vous comprendrez pourquoi.

– la veste possède trois boutons, c’est deux de trop

– les poches de la veste sont à rabats

– enfin, les souliers sont des derbys, absolument inappropriés pour une tenue de ville

Voilà qui clôt ce petit tour des smokings suivant les codes classiques qu’il convient de maîtriser. Une soirée ne sert pas à se mettre en avant, bien au contraire. Le gentleman reste discret, ce qui fait son élégance et renforce la beauté et la diversité des toilettes féminines. Enfin, ne portez pas de smoking blanc en dehors de la ville de Nice l’été, vous seriez simplement ridicule.

39 réflexions sur “Le smoking dans tous ses états

  1. R. 16 octobre 2009 / 10:52

    J’ai beaucoup apprecie le petit test final. Tres pedagogique 🙂

  2. Savannah 17 octobre 2009 / 13:15

    Awesome blog!

    I thought about starting my own blog too but I’m just too lazy so, I guess Ill just have to keep checking yours out.
    LOL,

  3. Odysseus 20 avril 2010 / 20:59

    Exemple de ce qu’il ne faut pas faire avec un smoking:

    Et pourquoi ?

    La mode évolue et ces recommandations sont tout à fait sans intérêt.

    C’est un peu comme la mode du « penny » sur les mocassins américains dans ma jeunesse, une codification très « petit bourgeois » qui se cooptent entre gens « pratiquant les fausses bonnes manières »

    Le smoking blanc l’été c’est aussi superbe, mais les snobs ont décrété que cela faisait « plouc » ou maître d’hôtel.

    Le vrai plaisir est de se moquer des « fausses convenances » et de porter si on aime un superbe smoking blanc avec un bracelet au poignet (je sais, la gourmette c’est pouah et çà sent le pecnaud ») ou le smoking sombre avec 3 boutons ou des poches à revers.

    Il n’y a aucune règle sur la bienséance du smoking.

    On peut juste dire qu’il s’agit d’un costume sombre, le plus souvent noir par goût esthétique, qui se distingue par des revers de soie et un pantalon avec ou sans liserée de soie selon ses goûts.

    Le reste col châle, large revers etc.. dépend de votre tailleur et de la mode.

    On peut porter ses décorations sur le smoking, sauf dans le secteur Neuilly – Porte Maillot; enfin toutes les chancelleries du monde trouvent cette pratique tout à fait protocolaire sauf dans les zones sinistrés ci-dessus où l’on en est resté au « smoking » tenue de club et de fumoir.

    Bon faites bien ce que vous voulez, pour ma part je porte le smoking selon mon plaisir et ma convenance et j’adore porter des gourmettes ou bracelet de plouc.

    • Julien Scavini 21 avril 2010 / 18:17

      La mode évolue donc, certes, mais ici, nous sommes contre la mode 🙂

      La tradition, effectivement n’est pas grand chose en tant que telle, si on la prend comme un réflexe de petit-bourgeois mal dégrossi… Ce que je défends en revanche, c’est une tradition porteuse de sens. Le galon (et non pas le liseré) de soie sur le pantalon est d’origine militaire et est arrivé sur le smoking via le frack, voilà pour ce point. Les revers de satin découle quant à eux des vestes de fumoirs, courtes (en non pas longue, car le smoking est normalement rat-de-pets pour s’asseoir aisément, car pas de fentes (elles sont trop décontractées)).

      Mon cher Odysseus, il existe un sens historique derrière les choses matérielles, sens qui découlent souvent de déterminismes de fonctions, d’utilisations ou de fabrications, que les ans ont consacrés, quelques fois avec la perte du sens ancien, sens devenu entre-temps un symbole. Bref, il convient de s’interroger plus avant (ou plus en arrière) sur les choses qu’au niveau purement actuel (et matériel) du stylisme. Les faiseurs vous vendent des produits industrialisés standards, expliquant certaines erreurs de style, bien à vous… Quant au smoking, il reste de mon avis une tenue de l’intimité effectivement, un protocole d’état étant mieux servi en queue de pie, white tie…

      Reste que le col châle et le revers en pointe sont les plus appropriés, mais il existe une tradition du col normal aussi… Je tentais une explication grand public, après chacun fait son choix… cela ne me regarde pas, je ne fréquente que des suiveurs de la ‘règle’ 🙂

      Et pour ce qui est du smoking blanc, vous avez tout à fait raison sur son intérêt, j’y consacrerai d’ailleurs un article cet été…

      • Philby 20 février 2014 / 03:25

        Voilà, c’est dit et bien dit. La mode est ce qui se démode. Aussi, restons tradi, c’est la sécurité et le bon goût.

  4. Ulysse 10 novembre 2012 / 17:49

    J’ai l’habitude d’aller à des soirées en smoking. Par contre, quand il pleut, je ne sais pas quoi mettre pour me protéger du froid et de la pluie. Quel est le vêtement le plus adapté à mettre au dessus du smoking?

    • Julien Scavini 12 novembre 2012 / 11:02

      Un manteau du soir, noir, avec pourquoi pas les revers en soie, à l’instar du smoking. L’un se combine avec l’autre. Je pourrais aussi vous conseiller la cape, du plus bel effet 😉

      • Ulysse 12 novembre 2012 / 21:55

        Merci du conseil, et encore bravo pour ce site qui fait partie de mes références quand j’ai un doute en habillement ;-).

    • Honoré 12 novembre 2012 / 20:45

      Cher Ulysse,

      Vous semblez aller régulièrement à des soirées en smoking, quelle chance vous avez ! J’ai 25 ans et j’ai bien peu l’occasion de porter le mien (ou du moins pas assez à mon goût !). Serait-il indiscret de vous demander dans quel cadre ces soirées ont-elles lieu ? Réceptions privées, publiques ? Mais peut-être les organisez-vous vous même et recommandez la cravate noire… Quel plaisir de voir les toilettes des dames briller lorsque tous les hommes sont sobrement vêtus !

      Merci d’avance pour votre réponse et votre partage d’expérience.

      PS : merci Monsieur SCAVINI pour vos connaissances, je passe toujours un bon moment en vous lisant.

  5. Ulysse 19 novembre 2012 / 19:11

    Cher Honoré,

    La plupart de ces soirées sont privées, et communément appelées « rallyes » chez moi, en Belgique. Ceci me permet de sortir mon smoking 1 à 2 fois par mois. Je sais que les français préfèrent le simple costume-cravate. J’ai d’ailleurs une anecdote à ce sujet. Une amie organisait une de ces soirées à Tournai, près de la frontière française. Une partie des invités était donc française, et l’autre belge. Le résultat était que 50% étaient en smoking et les autres en costume…Ce qui était assez bizarre et pas très distingué. De plus, ça ne favorisait pas le mélange franco-belge , car nous étions tous en petits groupes « smoking » ou « costume-cravate » :-D.

    Il m’arrive aussi de sortir le smoking pour des œuvres caritatives par exemple.

    Bien à vous,

    Ulysse

  6. Bibi 6 mars 2013 / 12:49

    Bonjour,

    Vous dites que le smoking doit comporter 1 bouton uniquement.
    Est-il possible de se présenter en soirée avec un smoking comportant 2 boutons (si cela peut avoir une incidence, je précise que le smoking dispose d’un cran parisien) ? Est-ce une erreur ou non ?

    Pour ma culture personnelle, il y a t il une raison historique attachée au nombre de bouton du smoking ?

    Merci d’avance pour votre retour.

    Bien cordialement.

    • Julien Scavini 6 mars 2013 / 18:16

      Bonjour,
      En effet, toutes les versions historiques que j’ai vu n’en avais qu’un. Un reliquat de la veste de fumoir? Je ne sais exactement.

      Après, est-il possible de se présenter avec un tel ou un tel, ça c’est tout votre charme et votre appréciation de l’élégance qui parlera. La règle n’impose pas, elle ouvre des possibles 😉

  7. Jim 22 mai 2013 / 10:37

    Bonjour,

    Merci pour votre article. Une petite question. Si on prend comme exemple cette dinner jacket (http://www.thekooples.com/fr/homme/tous-les-produits/veste-homme-13.html) et le fait que vous dites que l’habit n’est pas formel, est-il possible de l’associer avec un look plus casual (avec un jean par ex comme on pourrait le faire avec une veste de costume) sans être une hérésie ?

    • Julien Scavini 22 mai 2013 / 17:14

      Aucune idée, ce n’est pas vraiment le style du blog 😉
      Mais vu la couleur de cette veste grise, oui avec un jean, c’est possible…

      • LAVINAY 24 juillet 2013 / 14:33

        Je trouve votre article très intéressant mais il me vient une question : je sais que le smoking se porte logiquement le soir mais tenant compte des nouvelles tendances peut-on porter le smoking l’après-midi pour un mariage ?

      • Julien Scavini 18 août 2013 / 10:40

        je pense oui, c’est tout de même assez chic. Ce sera mieux qu’un simple costume d’un sens… question d’appréciation personnelle !

  8. BM 5 juin 2013 / 17:39

    Je n’ai pas su trouver l’information concernant les boutons des manches. Y en a t-il historiquement pour le smoking ? Si oui, combien estimez vous qu’il en faut ?

  9. Marie Claude Dumay 9 juin 2013 / 15:09

    Merci de ces informations. Sensible à l’élegance générale du propos, je me permets d’y ajouter un commentaire grammatical: le verbe « palier » est transitif, et il convient d’écrire  » palier les inconvénients du fumoir.. » Trop communément confondu avec le verbe  » parer (à) « . Sans rancune!
    MCD

  10. Bruce 16 octobre 2013 / 22:51

    Cher Julien Scavini,

    Je vous prie de bien vouloir répondre à cette question :

    Je cherche à me confectionner une « tenue du soir », et par manque de moyen, soyons clair, aussi par connaissance des règles standards et désir de les briser, je souhaite que cette mise soit un brin audacieuse. Pas de smoking ou tuxedo « tout de même » mais deux pièces, belles je l’espère, que je veux marier.Votre expérience, votre goût et votre humilité déconcertante sauront sans doute m’aiguiller.
    Puis-je marier une veste « 50’s » authentique, D/B dinner jacket en Barathea, noire (de chez qui vous savez) avec un pantalon en velours côtelé bordeaux ? Le tout avec paire de chaussures noires et nœud Barathea.
    Le « côtelé » est orienté sport n’est-ce pas ? Trop, peut-être pensez-vous ? Le velours lisse est préférable ? Hélas, je ne trouve pas de pantalon bordeaux lisse et je crains que le velour lisse noir « jure » avec la veste noir barathea.

    A vous de juger !

    Un grand merci d’avance !

    P.S. : Pour l’anecdote, j’avais été à l’époque le 100 ème  » likeur » de votre page FB, et vous m’aviez à l’époque promis une jolie remise sur vos confections.Bien que je n’espère plus tellement que cette belle remise me soit faite aujourd’hui – du temps ait passé – mais j’ai toujours le désir ardent de venir faire faire chez vous mon premier complet « à mes mesures ».J’en rêve pour être honnête.

    Tout mon respect pour votre travail.

    Boris.

    • Julien Scavini 17 octobre 2013 / 07:22

      Bonjour,

      ahh une bonne question. A vrai dire je ne serais pas très à l’aise avec ce sujet. L’idée de vouloir aller à une soirée smoking sans smoking est… choquante 🙂

      Je vous aurais conseiller trois choses :
      1- faire faire un pantalon de smoking pour aller avec cette veste. Cela ne doit pas être sorcier de pouvoir trouver une barathea identique…?
      2- vous auriez pu volontiers porter une veste en velours -type d’intérieure – avec un pantalon de smoking. Dans ce sens, dépareiller est plus logique
      3- porter avec un pantalon en Tartan, à la manière de Ralph Lauren ou Crémieux…

      Cette option du velours côtelé me parait en effet un chouillat trop sport… Ceci dit, je demande à voir !

      Quand aux réductions, j’aurais prochainement une offre tarifaire moins chère – mais qualitative – à vous proposer 😉

  11. Bruce 17 octobre 2013 / 09:52

    Un autre détail me vient en tête :
    Et les chaussures ?
    Pas de derbys c’est entendu mais est-il approprié de porter des richelieus noires « de ville » ? Les chaussures « evening » (vernis et nœud en soie) ne sont-elles pas de rigueur ?

  12. Bruce 17 octobre 2013 / 09:53

    Erratum : vernies.

  13. Francois 24 décembre 2016 / 15:04

    M. Scavini,

    Ayant un doute sur les différences « white tie »/ « black tie », je relis avec plaisir cet ancien article. Une question me turlupine cependant, ou plutôt deux questions :
    1) Un smoking bleu est-il autorisé ou est-ce une faute de goût ?
    2) Le tissu doit-il être uni ou peut-il être à motifs (petits carreaux par exemple) ?

    Je pense notamment à cette pièce proposée par Suit Supply :
    http://eu.suitsupply.com/fr/suits/bleu-carreau-smoking/P5011.html?cgid=Suits&prefn1=styleFit&prefv1=Soir%C3%A9e-Manhattan|Soir%C3%A9e-Morning%20Coat|Soir%C3%A9e-Smoking|Soir%C3%A9e-Verona

    En vous souhaitant un joyeux Noël,

    François

    • Julien Scavini 29 décembre 2016 / 10:53

      Bonne question. Pour être vraiment dans le ton, et vu que nos contemporains ont l’esprit déjà fort étroit, sortir un smoking noir uni est déjà une marque d’élégance importante. Du coup, tout le reste m’apparait comme costumé à vrai dire… Si l’on est à une soirée de l’Automobile Club où les gens sont éduqués au vêtement, avoir un smoking bleu peut être la marque de raffiné de plus. Dans un cadre moins savant, cela passera pour une énième entorse au goût classique… Comme porté un smoking Dior avec des bizarreries brodées au revers… On peut mais pourquoi ?

      • Francois 30 décembre 2016 / 08:41

        Merci pour ces précisions. J’ai regardé entre temps ce qu’écrivait Bernard Roetzel dans « Gentleman – A timeless fashion » et il précise que sa couleur peut être « black or midnight blue ». Par ailleurs, je dois avouer que je suis assez influencé par le smoking bleu nuit de James Bond dans le récent « Skyfall ». Mon goût penche assez nettement pour le bleu au détriment du noir mais la volonté de ne pas choquer mes contemporains a son importance. Un vrai choix cornélien !

        Si cela vous intéresse, j’ai trouvé une infographie résumant les caractéristiques des « dinner jackets » portés par 007 depuis « Dr. No ».

        http://www.bondsuits.com/50-years-james-bond-black-tie-inforgraphic/

  14. jean 25 février 2017 / 20:00

    Pour le trente un decembre avec mon costume noir chemise blanche et noeud papillon noir est ce que je peux mettre des mocassins noirs , des boots noirs et c’est tout simplement obligatoire des richelieu noirs c

    • Julien Scavini 26 février 2017 / 22:52

      Le costume noir est une hérésie de style qui ne devrait être sorti que pour un enterrement. Dès lors, tous les choix que vous ferez seront uniquement laissé à votre appréciation personnelle.

  15. jean 26 février 2017 / 12:46

    Avec un smoking bleu marine chemise bleue et noeud papillon bleu marine j’ai vu qu’on portait des chaussures marrons fonces , moi je préfère dans de cas mettre mes richelieuxnoires qu’en pensez vous

    • Julien Scavini 26 février 2017 / 22:51

      Un smoking bleu nuit appelle 1- une chemise blanche 2- un papillon bleu nuit 3- des souliers vernis noirs. Tout autre assortiment de couleur est une horreur à éviter. Ce que vous me décrivez là est un cauchemar vestimentaire.

  16. jean 27 février 2017 / 23:36

    Bonsoir vous avez entièrement raison, le smoking je le mets uniquement aux soirées. Il est noir avec chemise et noeùd papillon noir et bien sûr des chaussures noires. En tous les cas , votre article est très intéressant. Et il est si difficile à un homme de s,habiller même en soirée.

  17. jean 1 mars 2017 / 14:17

    De très articles à savoir , comment s’habiller en tenue de soirée le smoking la plupart du temps en chaussures noires vérnies vous parlez des richelieu marrons et quand les met on

  18. jean 1 mars 2017 / 19:58

    Avec un smoking bleu marine chemise bleue clair noeud papillon bleu marine, j’ai vu que quelqu’un portait des chaussures marrons fonces. Moi franchement j’aurai préféré mettre des chaussures noires vérnies . Qu’en pensez vous

  19. jean 3 mars 2017 / 09:28

    Monsieur julien scavini , deux questions avec un smoking bleu marine , je mets quelles chaussures j’en ai vu avec des marrons foncés moi personnellement des noires. Avec un smoking blanc, et un noeud papillon noir je dois mettre quelles chaussures. Je vous en remercie d’avance.

  20. jean 3 mars 2017 / 20:08

    J attends votre, ré réponse. Je vous souhaite une bonne soiree

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s