Un costume vintage

Récemment, un jeune lecteur m’a écrit pour me poser une question à propos d’un ancien costume, qu’il a récupéré de son grand-père. Cette pièce qui fut réalisée par un tailleur de Savoie est pour notre goût contemporain (dont les sources sont principalement anciennes) difficile à utiliser, c’est pourquoi je me tourne vers vous.

Ce costume trois pièces est réalisé en velours noir. Le pantalon et le gilet sont de facture classique. En revanche, la veste arbore trois poches plaquées et ses revers sont généreux, dans la goût des années 70. La fermeture est réalisée par deux boutons sur l’avant et trois boutons aux pieds de manche (factices). Le dos présente une fente.

Le jeune homme pensait porter ce costume pour l’opéra ou encore un rendez-vous de travail.

De prime abord, je ne sus quoi répondre tant cette pièce est loin de mes a priori esthétiques. Si l’opéra ne me semblait pas le lieu approprié, où le frac et le smoking seraient plus ad hoc, il me fallait tout de même esquisser une réponse.

Les poches plaquées me font indéniablement penser à un usage sportif, même si à cette époque, il était d’usage de les placer sur nombre de modèles. De même pour le cran de revers classique (ou droit ou sport). Et le noir étant une couleur, traditionnellement réservée aux deuils ou aux cérémonies, j’émis l’idée que ce costume serait adéquat pour une soirée du motor-boat club, bref pour une soirée dans un environnement sportif… Pourquoi pas, mais à essayer de catégoriser une telle pièce, on en devient forcément restrictif, ce qui n’est plus dans le goût de l’époque.

Donc évidemment, que voir au delà de cette lecture classique? Faisons abstraction des poches plaquées et concentrons-nous sur l’élément le plus fort, le noir. Il oblige à porter ce costume dans des conditions spécifiques dont effectivement les soirées font parties. Le velours ras est une très belle matière, dont les reflets soyeux provoquent évidemment l’admiration. D’ailleurs, petite anecdote de tailleur: il est connu que les industriels cousent leurs velours avec le poil vers le haut (au lieu logiquement, de le disposer vers le bas). Car il se sont rendus compte, notamment pour les pantalons, que le poids de l’eau au séchage, arrachait les poils, d’où une durée de vie moindre, propice aux achats.

Bref, pour en finir avec ce complet, je finis par proposer toutes sortes de ports, surtout en soirée où il pourrait faire merveille. En journée, difficile d’arborer du noir. Peut-être serait-il possible de le porter pour le travail? Les classiques grinceront évidemment des dents, les limites de ce goût étant dépassées. Ceci dit, bien porté, il peut aussi être d’une grande élégance, bien loin de l’élégance à minima que nous cotoyons tous les jours!

MàJ: de récentes photos nous en disent plus. Le marchand à Paris est Ivy oxford Co. Je pense qu’il s’agit plus d’un faiseur que d’un tailleur, car je ne connais pas cette maison. En ce qui concerne la veste, la poche poitrine n’est pas plaquée, mais traditionnelle. Cela change-t-il grand chose? oui peut-être, attenuant l’effet sport. Quant aux revers, ils sont encore bien plus large que dessiné, ce qui en fait une belle pièce d’histoire du vêtement!

Julien Scavini

9 réflexions sur “Un costume vintage

  1. L'amateur professionnel 31 mai 2010 / 21:25

    Jamais de costume noir, hors l’habit et le « smoking ». C’est une règle d’or. 🙂

    Cela dit, et parce qu’il faut parfois faire mentir les règles, je possède moi-même un étrange costume noir, en velours côtelé, croisé sur trois rangs de boutons, que j’ai acheté il y a quelques années chez John Preston, lorsque cette maison proposait encore des choses convenables. Je voulais un costume bleu marine droit à trois boutons avec un gilet à revers, mais cette année, ladite maison n’en proposait pas (ou plus, je ne me souviens pas). Je me suis donc rabattu sur cette curiosité, que, ma foi, je porte assez volontiers lors de dîners chez des amis ou à des vernissages. Voilà pour mon expérience personnelle.
    Mais de là à recommander ce type d’achats… 🙂

    • Le Chouan 1 juin 2010 / 20:44

      Un costume croisé en velours… et, qui plus est, en velours côtelé noir… Quand vous « corrigez » les règles, vous n’y allez pas de main morte ! « Etrange », c’est le mot.

  2. L'amateur professionnel 2 juin 2010 / 16:44

    Je savais que vous tiqueriez. 🙂 Du coup, je ne regrette pas d’avoir fait ce coming out. Je suis décidément trop un rebelle.

    Faute avouée, à moitié pardonnée, disait ma chère vieille grand-mère. N’est-ce pas ?

    • Le Chouan 2 juin 2010 / 20:17

      Je fais une allergie au velours côtelé noir. Arnys, cet hiver, vendait par l’internet sa Forestière dans ce tissu et cette matière : ça m’avait donné des boutons. Et d’avoir vu Serge Moati porter à la TV une veste semblable avait aggravé mon mal…
      Vos péchés contre le bon goût sont ceux d’un connaisseur : je vous donne mon absolution !

  3. tuillet 27 septembre 2013 / 21:07

    bonjour en temps qu’étudiant en design de mode je dois rectifier les commentaires de certains. tout est possible et le velours côtelé a beau être une ignominie c’est tout à fait portable. la règle avec le retro, c’est qu’il ne faut jamais s’en servir comme on s’en servait à l’époque sinon c’est vraiment ringard. s’il ca en soirée avec tout le costume on va juste penser qu’il n’a pas d’argent pour s’en payer un et qu’il l’a emprunté en pensant que ca passerait inaperçu il faut jouer sur le décalage de style, qu’il mette un jean et une chemise blanche très simple, ca peut paraitre abominable à un tailleur de ne pas assortir le haut et le bas et encore plus de porter un jean avec une veste de belle facture. mais le fait de porter une tenue contemporaine avec une pièce ancienne fait paraitre cette pièce encore plus contemporaine. en le voyant on comprendra qu’il s’habille en fonction de la mode et la veste retro le fera passer pour un dénicheur de bonnes idées à suivre.

    • Julien Scavini 28 septembre 2013 / 12:49

      C’est très juste et j’apprécie 🙂
      En fait, tout un chacun peut être styliste et dénicheur de mode donc? éhéhéh

      Votre analyse est très juste dans ce cas ! Merci.

  4. tuillet 29 décembre 2013 / 16:17

    tout le monde ne peut pas être styliste mais tout le monde peut avoir du style ! il suffit de prendre conscience des tendances actuelles, d’en retenir les basiques et ensuite de les assortir avec une pièce plus personnelle, comme ca c’est tendance mais pas banal 🙂

    • Julien Scavini 6 janvier 2014 / 21:48

      +1 . Attention à l’idée d’avoir ‘du style’, l’expression fait vendeur aux puces du vêtement 🙂

  5. tuillet 7 janvier 2014 / 15:03

    lol c’est un peu vrai mais ça faisait une bonne formule, quand je dis avoir du style c’est avoir un habillement charismatique qui permet aux autres d’appréhender votre personnalité au premier coup d’œil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s