Boutiques italiennes

Une fois n’est pas coutume, l’article est photographique ce jour. J’étais en fin de semaine en Italie, dans une ville moyenne des Dolomites pour mettre l’avant dernière main à mon projet. L’occasion de faire un tour nocturne dans la ville et d’être étonné par la qualité des boutiques pour homme. Voici les photos, uniquement des revendeurs indépendants. J’ai laissé de côté les boutiques de grands groupes, comme Trussardi ou Calvin Klein. Figurent donc seulement les vitrines des magasins de vêtements classiques (hors sportwear et vêtements techniques) ; de toutes les vitrines que j’ai pu voir (7 échoppes dans le centre ville). Je reste bouche bée devant la qualité des produits et l’excellence de leur présentation, sobrement, efficacement. On sent qu’ils ont lu Apparel Arts, ce fameux magazine qui éduquait les boutiquiers.

Commençons par la première, vendant entre-autres de magnifiques costumes de marque Kiton et St Andrews (un des plus grands façonniers italiens, pour 950€ en solde) :

La suivante, un chouillat plus contemporaine, mais efficace également. Notons toujours les étiquettes de prix directement sur les vêtements :

La quatrième. Nous sommes dans un même rayon de 50m depuis le début. Très classique, pour un prix modéré ici (350€ la veste) :

Encore 50m plus loin (la densité de tels commerces est incroyable pour une ville moyenne), une fastueuse maison, qui distribue des souliers Tricker’s :

Plus loin, c’est au tour des chemises sur mesure :

Puis, d’une autre boutique de vêtement masculin/féminin à la rencontre entre classique et sportwear :Et enfin :

Quel étonnement de trouver à chaque coin de rue une nouvelle boutique de vêtements masculins, et plus encore quel émerveillement de constater la qualité visuel de l’ensemble. Difficile de trouver un équivalent en France et même au Royaume-Uni. Les italiens sont passés maître dans la démarche personnelle qu’est l’habillement. Ceci-dit, ils y mettent le prix. Non pas que les prix généraux soient plus hauts qu’en France, mais plutôt que de nombreuses boutiques proposent des produits nettement plus chers, mais de qualité !

Julien Scavini

9 réflexions sur “Boutiques italiennes

  1. franck 14 février 2011 / 23:30

    julien,

    outre la densité des belles vitrines, vous avez aussi surement constaté l’élégance quasi naturelle et toute en facilité de l’ italien de la rue.
    l’écart qui les sépare de nos concitoyens saute cruellement aux yeux, je ne pense pas qu’il soit jamais comblé.

    respectueusement.

    franck

    • Julien Scavini 15 février 2011 / 09:17

      Absolument, l’un ne va pas sans l’autre, qui de la poule ou de l’œuf est arrivé avant… Il est d’autant plus facile d’être élégant lorsque l’on trouve les bons produits.

      En revanche, l’un des très légers travers des italiens est de se regarder souvent, de se jauger mutuellement, nous n’en avons pas tellement l’habitude, mais est-ce seulement une impression?

      • Hebe 16 février 2011 / 00:59

        Allez à Nice, passez-y la matinée. Passez la frontière italienne, et arrêtez-vous dans la première ville. Le dépaysement est complet. Oui, les Italiens s’habillent. Oui, ils se regardent, se jaugent. Mais n’est-ce pas une forme de «self respect»? Essayer de se dépasser plutôt que de se fondre? Oui, c’est valable pour tous les Italiens, les cadres, les employés, les ouvriers, qui savent faire la différence entre vêtements de travail et de, disons, flânerie. Les gens traînent, se promènent, boivent un coup, discutent et sont bien mieux habillés que les Niçois. Et les boutiques sont aussi mieux garnies, avec un service beaucoup plus avisé et agréable. En France, j’habite à Lyon. Je n’y trouve plus que de la patouille dans les boutiques de prêt-à-porter.

      • Julien Scavini 16 février 2011 / 11:36

        Absolument, je crois que vous résumez très bien le fond de l’idée… Les commerçants se plaignent de soldes décevantes. Mais il faut voir ce qu’ils nous vendent pour la plupart, sans discernement et rarement avec conseils…

  2. Nicolas 16 février 2011 / 17:51

    Bravo, bravissimo même pour cet article.
    Rien à ajouter, je suis d ‘accord avec tout ce qui a été dit ci dessus.

    Nicolas

  3. Guillaume 17 février 2011 / 11:11

    « Les commerçants se plaignent de soldes décevantes. Mais il faut voir ce qu’ils nous vendent pour la plupart, sans discernement et rarement avec conseils… »

    C’est un son de cloche que l’on aimerait entendre plus souvent!

    Grâce à mon début d’éducation sartoriale, je prends désormais un malin plaisir à mettre les vendeurs à mal avec mes questions techniques. C
    ‘est affligeant de constater que la médiocrité à envahit des boutiques que l’on pensait honnêtes.

  4. David Vinatier 13 avril 2012 / 10:33

    Très vrai. Je fais un constat identique quand je passe la frontière. Ma femme est italienne, je suis régulièrement en Italie, dans les cafés on sent ce soin constant de s’habiller avec élégance. Bravo pour votre site, je l’ai découvert il y quelques mois. Continuez !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s