J’aime assez le noir

Shocking! What!? Stiff Collar prône le noir???

Rassurez-vous, je ne bouge pas sur mes fondements! Explication. Hier soir, France 2 diffusait le dernier volet du téléfilm avec Lòrant Deutsch consacré à la vie de Fouquet, ce fameux sur-intendant de Louis XIV qui fut emprisonné pour crime de lèse-majesté. Les films en habits me plaisent toujours, moi qui cherche constamment des pistes pour renouveller ‘le style français’ grand siècle.

Dans ce téléfilm, j’ai noté la grande différence vestimentaire qu’il existait entre Fouquet ou Colbert et le reste de la cour. Ces deux personnages influents étaient vêtus de noir, de manière très présente, comme les ecclésiastiques du reste. Ce n’est pas une découverte que je fais là, le noir étant historiquement et traditionnellement la couleur des gens d’église, de justice et de service : clercs, avocats, banquiers ; bref, des bourgeois travailleurs et autres porteurs de ‘charges’ se différenciant là des aristocrates. Ce principe a continué jusqu’à nos jours. Ci-dessous, Jeeves en noir, la majordome, accompagne Wooster, en prince de Galles, le maître.

J’ai toujours condamné le port du vêtement noir uni, à l’instar du Chouan des villes ou de For The Discerning Few. Un gentleman ne porte pas de noir, sauf si celui-ci est entrecoupé de rayures ou alors pour certaines occasions comme les enterrements, ou alors s’il vit en 1930 et travaille dans une banque de la City.

Mais au fond, si les gens veulent porter du noir, cela ne me dérange pas le moins du monde. Architectes, artistes, présentateurs de tv ou cadre moyen : aucun problème, portez du noir!

Car se vêtir de noir, c’est accepter une chose : sa condition de subordonné (dans le système général ou dans le système judiciaire où la justice prédomine sur les hommes ou dans une chaine, par exemple, l’entreprise). Être un modéré (ce que je cherche), c’est ne pas en vouloir aux autres de ne pas faire ce que vous prônez. Dès lors j’accepte et lis leur comportement comme un aveux d’infériorité, un indice d’expression sociale.

Alors ne crachons pas sur les gens en noirs, ce sont nos obligés!

Julien Scavini

17 réflexions sur “J’aime assez le noir

  1. Sébastien 8 mars 2011 / 09:54

    Confondre gens de Justice et gens de service ? Cher Julien, non !

    • Julien Scavini 8 mars 2011 / 11:20

      Oui vous avez raison. J’ai corrigé cela. Je ne cherche pas à être méchant, juste à expliquer, de manière paradoxale et amusante 😉

  2. Le Chouan 8 mars 2011 / 14:10

    « La vie est trop courte pour s’habiller triste. »
    Il était vraiment bien ce slogan de Newman.
    Tous ces veufs et ces veuves dans les rues de nos villes – ça me fiche un de ces bourdons !
    Et puis c’est laid.

  3. Virgile 8 mars 2011 / 17:24

    Comme tu t’en doutes, je ne peux qu’être d’accord avec toi.

    Belles illustrations, une fois de plus (à l’instar de celles qui paraissent dans Monsieur 😉 )

  4. Nicolas 8 mars 2011 / 18:06

    Pourquoi le noir serait une couleur à part ?
    Je suis le premier à prôner l’usage et le mariage des couleurs, et aussi l’idée de vivre avec son temps. Nous sommes justement à une époque ou le noir s’est banalisé. Je suis d’accord qu’il est mis en exergue à l’excès, dans le prêt-à-porter, tout comme le gris d’ailleurs. Mais je ne crois pas qu’il faille non plus le vouer aux gémonies. Le noir et le gris peuvent être très utiles pour servir de base afin justement de porter des couleurs très différentes, vives, chatoyantes (et éviter le total look flashy d’encore plus mauvais gout). Je viens d’investir dans un pantalon de velours rouge que je porterai avec une veste et des souliers noirs. Et je ne crois pas que cela sera triste ! Et je ne crains pas non plus de passer pour l’obligé de quiconque. Bref total look noir, ou s’habiller sans noir me semblent deux positions extrêmes. Julien je vous suggère une prochaine planche sur la manière d’accommoder le noir, car nous en avons tous dans notre garde robe ! Même le Chouan j’en suis sur.
    Voici quelques suggestions :
    – pantalon velours noir, pull col V bleu ciel ou framboise (chemise unie ou a rayures assortie au pull)
    – pantalon beige ou rouge (chino ou laine), veste noire en coton
    – pantalon gris anthracite de flanelle, pull noir en cashmir, chemise blanche, foulard rouge et blanc
    – etc…
    – a éviter : le costume noir, ca fait garçon de café !

    • Julien Scavini 8 mars 2011 / 22:18

      Vous avez raison Nicolas. Ce qui est critiquable, c’est l’idéalisation du noir dans le PàP ou les grandes marques de ‘haute couture’. Qui veut faire ‘modeux’ maintenant s’habille dans un costume noir, un peu trop étriqué genre ‘The Kooples’ et s’étrangle avec une cravate slim noire (parfois même avec des rayures horizontales grises genre zèbre ethnique chic made in China)…

      Après, les mélanges de couleur sur une base de noir sont de votre entière responsabilité et ne rentre pas dans le cadre de cet article 😉

  5. Space Cowboy 8 mars 2011 / 20:04

    Le noir est une vraie plaie.

    Certains l’institutionnalise comme l’enseigne Celio qui vient d’ouvrir des magasins dédiés à la couleur noire, sous l’appellation Celio Club.
    L’enseigne qualifie ce nouveau style « plus sophistiqué, un savant mélange d’élégance et d’audace tout en restant très accessibles ».
    Je vous laisse quelques photos de la devanture:
    http://www.meriadeck.com/celioclub,celio,76,boutique,bordeaux.html

    Tout est noir, absolument tout. Chemises, costume, cravates.

    C’est affligeant.

  6. Garcian 8 mars 2011 / 20:13

    Monsieur, vous m’avez bien fait rire. Je vous en remercie et approuve !

  7. Hebe 9 mars 2011 / 15:56

    Oui. L’autre jour, une personne, dans un centre commercial, parlait avec son épouse suffisament fort et suffisament près de moi pour que j’entendisse leur conversation portant sur le choix d’un costume. «What about all black?» a soudain demandé cette personne, les yeux pétillants de plaisir à l’idée de ressembler enfin à un croque-mort…
    C’est comme ça.

  8. Giorgio 9 mars 2011 / 21:08

    Bonjour,
    je me faisais la même reflexion, en contemplant les autres passagers du métro l’un de ces matins : c’est le triomphe du puritanisme ! Tous en noir comme des austères Pilgrim Fathers à peine debarqués du Mayflower ! J’avais presque envie d’accrocher une pancarte à mon manteau ‘un crombie coat, à en croire mon Roetzel) en cachemire anthracite : « ATTENTION ! CE MANTEAU N’EST PAS NOIR » !

  9. goldfinger 17 mars 2011 / 14:20

    Hello,
    Mais que faire alors de mon beau costume noir! N’y a-t-il pas moyen de le mettre pour aller au bureau (banque) ou lors d’une soirée (j’imagine que non!)… je veux eviter d’être le majordome!
    Cordialement,
    Goldfinger

  10. Soren 28 avril 2011 / 13:11

    >Ce n’est pas une découverte que je fais là, le noir étant historiquement et traditionnellement la couleur des gens d’église, de justice et de service : clairs, avocats, banquiers

    Tout cela n’est pas clair : ne parlez-vous pas plutôt des clercs ?

    • Julien Scavini 28 avril 2011 / 13:17

      Très juste, personne n’avait relevé 🙂

  11. Hebe 28 avril 2011 / 15:13

    Moi, l’orthographe, je laisse tomber. Et quand c’est tombé, je ne relève pas….

  12. G 1 mai 2011 / 12:27

    Je ne peux qu’adhérer à ce genre de posture.
    A lire d’ailleurs les ouvrages de Pastoureau et plus particulièrement celui sur le…noir ou l’ancien noir…le …BLEU!
    Bravo en tous cas (« 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s