Le poids des manteaux

Le manteau est une belle pièce de la garde-robe, et un investissement sûr si l’on regarde les nombreuses années où il sert. Pourtant, c’est une sorte de parent-pauvre et rares sont les clients à prévoir la saison hivernale à l’avance. Le directeur de Mario Dessuti m’avait raconté qu’il vendait des manteaux uniquement les jours de pluie. Comme si c’était le déclic obligatoire. Cette statistique était réellement stupéfiante. De son côté, mon fabricant réalise très peu de manteaux, à peine 1% du volume général de son service Demi-Mesure.

Le mois d’octobre est idéal pour commissionner un manteau, même si le pic semple être un peu plus tardif cette année, je pense à cause de la relative chaleur.

Si vous souhaitez commander chez votre tailleur un premier manteau, vers quoi s’orienter?

J’aurais tendance à penser qu’un bon drap bleu marine est idéal, car cette couleur est un peu plus polyvalente que le gris. En particulier, le week-end. Le bleu fait assez sport. Le gris ramène toujours à la notion d’urbanité, de sobriété triste. Un peu. Le bleu est un peu moins formel. Toutefois, si vous portez plutôt des jeans gris le week-end, le manteau gris sera très bien.

Est-ce que le manteau bleu ira bien avec un costume gris? Oui, bien sûr je n’y vois aucun inconvénient. Et puis, il est difficile d’avoir autant de couleurs de manteaux que de couleurs de costumes…

Le beige, tendance poil de chameau, plait énormément ces temps-ci. Très à la mode dans les années 90, il avait ensuite été délaissé. Mais voici que les jeunes le remettent sur le devant de la scène. Ce ton chaud a le même avantage que le marine, il fait habillé avec un costume et fait décontracté avec un chino.

Bleu, gris, beige, marron, les choix classiques chez Caccioppoli :

 

Question poids

Les drapiers proposent de moins en moins des draps 100% laine. Holland & Sherry, Loro Piana et les autres mettent toujours un peu de cachemire, entre 10 et 20% pour donner un peu de chaleur et de douceur en plus. Le cachemire apporte de la fluidité également.

Mais les poids sont de plus en plus légers. Généralement, les étoffes pèsent 480 à 580 grs au mètre. Ce qui est idéal pour les 5 à 6 mois d’hiver, surtout en France où le climat est doux. Mais qui est juste pour la période mi-janvier à mi-février, où la bise se fait ressentir. Je conseille alors toujours d’acheter un petit gilet matelassé sans manche, type Uniqlo, à la fois léger et très chaud. Il permet de compléter le manteau lors des grands froids.

En prêt-à-porter, les draps sont très légers. Parfois épais, mais ce n’est que de l’air. Un industriel m’a raconté un jour qu’il était préférable de faire des manteaux légers, car cela coûte moins cher en transport. Évidemment, si pour le même poids, il est possible de mettre 25% de manteaux en plus dans un conteneur, y’a pas à hésiter… Chez les  tailleurs, ce problème n’existe toutefois pas.

Je n’ai qu’une seule liasse vraiment à l’ancienne, et d’ailleurs les draps les moins chers, chez Dugdale Bros. Les manteaux classiques pèsent 640 grs et les motifs discrets (chevrons) 760 grs. Là c’est du très lourd et du très chaud. Du solide et du durable. Mais évidemment, ça n’a pas la luminosité des mélanges avec un peu de cachemire.

 

Un client me demandait la semaine derrière ce que j’en pensais. A vrai dire, ce n’est pas une question simple. Le très lourd est parfaitement chaud, mais le sera trop en septembre et en mai. C’est donc une question d’équilibre. Si pour vous le manteau représente déjà un investissement lourd, alors il vaut mieux profiter d’un drap solide et durable. Si vos moyens le permettent, faîtes aussi un manteau mi-saison, genre gabardine. Et si vous n’êtes pas frileux et que vous voulez un peu de préciosité, le mélange avec du cachemire est très bien.

Quant au 100% cachemire, il n’est généralement pas extrêmement lourd. Mais généralement, si on en a les moyens, on ne fait que passer de la moquette de l’auto à la moquette d’un intérieur confortable. Ce n’est donc pas une question de chaleur, mais de pure luxe.

Entre les deux, on trouve le poil de chameau. La même douceur que le cachemire (presque) et un peu plus de solidité. Une merveille, qui évidemment se trouve généralement uniquement dans la couleur d’origine, camel. Sauf chez Loro Piana qui arrive à le teinter, mention spéciale pour le bleu air-force superbe, de douceur et de fluidité, ci-dessous.

IMG_5789

Et puis il y a les fantaisies. Un manteau n’est pas obligé d’être uni. Un beau-chevron, une texture de laine bouilli, de l’ocre, du vert, on peut s’amuser !

Belle semaine, Julien Scavini

7 réflexions sur “Le poids des manteaux

  1. Maxime. 12 novembre 2018 / 18:56

    Bonsoir et merci pour cet article.

    Le problème des draps lourds, c’est qu’ils font des manteaux régulièrement importables si l’on n’est pas très (très !) frileux. Les transports (personnels ou en commun) tout comme les lieux de travail, administrations et autres services publics, boutiques sont littéralement surchauffés et le risque est grand de subir des chocs thermiques très désagréables.

    J’ai un par-dessus croisé anthracite et assez long pour l’hiver froid. Il doit peser entre 2,5 et 3 kg. Hélas, je ne le porte pratiquement jamais.

    Vous rencontrez encore des clients qui vous commandent des par-dessus si lourd ?

    Belle semaine.

    • Julien Scavini 12 novembre 2018 / 19:51

      Peu. Mais tout de même c’est intéressant à proposer je trouve.

  2. Marc 13 novembre 2018 / 15:08

    « un petit gilet matelassé sans manche, type Uniqlo ». Cette mode actuelle est catastrophique. Ces vêtements sont laids, ils sont jetables et pas durables, sont connotés socialement (bourgeois de droite-SUV Volvo-faussement cool) et d’ici quelque années seront terriblement à l’image d’une époque. Autant une doudoune en duvet peut être justifiée en haute montagne ou dans des régions boréales, autant en ville c’est ridicule. Quel mal y-a-t il à utiliser un vrai gilet?

    • Muskar 22 novembre 2018 / 14:42

      Permettez moi d’abonder dans votre sens. C’est encore plus grave que votre très juste descriptif : je connais même des bobos de gauche (enfin un peu de gauche) qui en portent !

      • chiffon 26 novembre 2018 / 09:44

        Grand amateur de matériel de montagne (doudoune comprise), parce que dans certaines situations c’est ce qui sépare la vie de la mort (ou moins dramatiquement, une pause agréable d’une pause douloureuse transis par le froid), et probablement bobo de gauche sur les bords (selon le référentiel), je vais aussi abonder dans votre sens.
        Surtout que :
        – de beaux gilets font plutôt bien le travail (et sont autrement plus durables),
        – au pire un bon manteau conserve bien mieux la chaleur, et
        – une doudoune en vrai duvet, ça coûte cher (de même qu’un bon cuir), que c’est plutôt fragile et pas adapté à un port quotidien, sauf si la montagne est notre métier.

  3. Clément 26 novembre 2018 / 14:15

    J’ai le plaisir de porter un ancien manteau de gendarme au plus froid de l’hiver. 2.3 kg de laine épaisse, combiné à la fermeture croisée, à l’immense col et à la longueur mi-mollet, c’est le genre de pièce dans laquelle on se sent prêt à tout affronter…

  4. Boutdeficelle 27 novembre 2018 / 13:02

    Je me pose une question très technique sur le grammage des tissus. Y a-t-il une différence chez les anglais, en plus de la conversion des grammes en onces, au niveau de la surface de tissu considérée ? Si une laize représente 1,50 m sur le continent, quelle est la norme (en yards) en Grande-Bretagne ? Ainsi, le tissu Dugdale dont vous donnez la photo est décrit comme ayant un grammage de 570 g sur le site du drapier (http://www.dugdalebros.com/coatings/product/6301-navy-wool-coatings/colour/navy_wool_coatings/page/71/) au lieu de 640.

    Mis à part cela, votre article et le suivant sur la longueur me conforte assez dans la commande que j’ai faite récemment d’un manteau croisé bleu marine dans un drap de 700g et arrivant, non pas tout-à-fait à mi-mollet, mais au dessous du genou néanmoins. Ce choix m’a paru très équilibré (toute subjective que puisse être la notion d’équilibre) !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s