Les buck Fairmount

J’ai parlé dans un précédent article de belles tenues proposées par Brooks Brothers dans les années 50. Les propositions s’appuyaient en partie sur le plaisir de souliers blancs, les buck, donnant un relief particulier à l’ensemble estival, et dans un cas, un rappel heureux du blanc de la veste.

Les américains disent buck shoes, sans -s. On aurait tendance en français à mettre un -s au pluriel, donnant bucks. Je n’ai pas trouvé de tendance claire sur le sujet, aussi vais-je rester sur la forme US.

Les buck donc, furent très populaire dans les années 30 et 50, en particulier chez les étudiants américains aisés, avec les desert boots, les saddle shoes et les penny loafers. Voici les quatre chaussures permettant de composer une tenue preppy ou Ivy League, du nom de ce groupement de prestigieuses universités américaines.

Le nom buck est directement lié à la matière de la chaussure, le daim, appelé en anglais buckskin. Le daim étant toutefois interdit depuis belle lurette, on utilise à la place du cuir suédé (veau-velours ou cuir-rectifié type nubuck). Et pas de n’importe quelle couleur : blanc! Une matière très salissante et qui explique majoritairement la discrétion actuelle de ce soulier. La tige blanche est classiquement attachée à une semelle de gomme rouge, un peu épaisse. C’est donc une chaussure très reconnaissable.

Il peut arriver que la suède soit colorée et non blanche. En 1956, Elvis Presley porte des modèles bleus sur la pochette de son album « blue suede shoes » contenant une chanson du même nom.  Au fait de sa gloire, le buck faisait « clean-cut, presentable and youthful » disent les anglo-saxons, soit propre, présentable et jeune. Il est vrai qu’il donne un air bien fini à une tenue.

~ + ~

J’avais acheté deux paires de buck il y a longtemps chez 7ème Largeur, à l’époque où c’était encore le haut de gamme de Markowski. Mais la lourdeur et la rigidité des modèles ne m’avaient que très peu convaincu. Elles sont vite allées au rebus. Sacré perte d’argent. Mais à la faveur de mon article sur Brooks Brothers, j’ai eu envie d’aller chez LE spécialiste du genre, en plus disponible à Paris : Fairmount. Il y a une boutique rue du Bac où je fus très bien reçu. J’ai donc acheté pour 165€, soit une somme plutôt raisonnable pour un soulier d’homme, une paire en blanc. Même si je vois maintenant qu’ils sont à 99€ en solde…! Arghhh!

J’ai du attendre un peu tant il a fait mauvais à Paris. Mais avec ces très fortes chaleurs, j’ai pu enfin les sortir! Et quel plaisir. Les impressions que j’avais eu en boutique se sont confirmées :

  1. la chaussure est très légère, poids-plume presque autant qu’une basket souple.
  2. la chaussure est très souple et ne serre pas le pied à la marche. Aucune sensation désagréable ne se manifeste. Le cuir est tendre.
  3. la semelle gomme est plutôt molle, ce qui est confortable en marchant, comme un petit coussin.

Par ailleurs, la forme derby (que je déteste normalement) n’est pas tellement marquée et la chaussure apparait comme assez élégante et bien proportionnée dans ses courbes.

Je ne les ai porté que trois fois pour le moment et je fais très attention de ne pas les salir, une attention de tous les instants. Je ne sais donc pas comment va évoluer la surface du cuir ni comment va s’user la semelle gomme, d’une pièce avec le talon. Il ne sera probablement pas possible de poser un patin ou un nouveau talon lorsque ceux-ci seront usés.

Toutefois à l’issu de ce test comme disent tous les blogs à la mode, je dois dire être tout à fait ravi de mon achat chez Fairmount. Ces buck sont un plaisir à porter et permettent surtout de composer de belles tenues estivales. Avec cette canicule, je porte beaucoup de pantalons et chemises en lin. Sans veste, la tenue manque un peu d’allure, mais ces chaussures blanches apportent une heureuse ponctuation, un relief rare. Je ne peux plus m’en passer. J’adore ces petites buck et j’envisage peut-être d’acheter le modèle en couleur sable. Ou une seconde paire blanche en solde… à voir!

Belle semaine, Julien Scavini

PS : je confirme bien avoir payé ma paire et avoir fait cette critique en toute objectivité, sans échange marketing et sans avoir été rémunéré par Fairmount avec qui je n’ai pas le moindre contact!

9 réflexions sur “Les buck Fairmount

  1. charlesbilger 1 juillet 2019 / 21:15

    Merci pour cet article. Interessante alternative aux stan smith que les pdg portent aux reunions pour faire jeune! on trouve aussi la chaussure sur un uniforme de marins aux us.
    Je trouve la semelle brique tres USA, c’est ce sui
    me dérange le plus.
    Une autre alternative pour le chaud sont des espadrilles mais qui garde le risque de sentir un peu gaston lagaffe quand on va dans un endroit smart ou formel. Sinon les deck shoes (chaussures bateaux) sont des 4 plus preppy, vous ne les avez pas mentionnées. (Et les Duck shoes pour l’automne.)

    ps: désolé d’apprendre pour la sur-dépense avant les soldes. Quand ca m’arrive je ferme les yeux mais quand ca arrive aux autre je suis encore plus desole que pour moi.

    ps2: le fait de ne pas pouvoir porter de veste quand il fait trop chaud, quel casse tete!!

  2. emmanuel 1 juillet 2019 / 22:01

    J’aime beaucoup les Bucks également. Je ne sais pas ce que valent les Fairmount aujourd’hui en terme qualitatif, mais le style demeure.
    En revanche, j’aime bien aussi lorsqu’elles perdent un peu de leur caractère immaculé. Cela renforce le côté casual, avec un Chino ou un Jeans (je sais, vous n’aimez pas ce type de pantalon).

  3. Rochat Philippe 2 juillet 2019 / 12:02

    A la première tache vous aurez des dirty buck!

    • Julien Scavini 3 juillet 2019 / 21:36

      Hihih !

  4. Ismaël 4 juillet 2019 / 09:53

    Merci pour cette article.
    Concernant l’usure de la semelle, j’ai une paire de Tribeca (chaussures casual en daim beige à semelle gomme) dont les semelles se sont usées en moins de 6 mois pour une trentaine de port, principalement le WE. Elles sont devenus glissantes et j’ai hésité à les jetter.
    Seule la qualité du veaux-velour m’a poussé à chercher une alternative, trouvée auprès d’un cordonnier. Ce dernier a découpé quelques millimètres usés de la semelle puis à réussi à joindre par thermocollage une « sur-semelle » (ou devrais-je dire sous-semelle) qui a donné une seconde vie à cette paire !

  5. Patrick LESUEUR 6 juillet 2019 / 06:59

    Cher Julien,
    Je « fréquente » les Bucks de Fairmount depuis de nombreuses années, un produit d’un excellent rapport qualité prix (un tarif toutefois en augmentation constante), et comporte en outre des coloris variés, il existe même des version bicolores nubuck et cuir très Ivy League. La seule faiblesse du modèle reste selon moi la semelle brique, qui n’a pas une durée exceptionnelle dans le temps.

    Bien cordialement

    Patrick Lesueur

  6. Pascal 12 juillet 2019 / 12:42

    Cher tous,
    J’aime également ce modèle que j’ai en plusieurs coloris, idéal pour l’été, à la fois légère et confortable, surtout pour moi qui marche beaucoup.
    La semelle a en effet tendance à s’user rapidement, mais la boutique parisienne permet de les changer assez facilement … pensez-y 😉
    Pascal

  7. jimbo 18 juillet 2019 / 11:17

    Vous écrivez que « sans veste, la tenue manque un peu d’allure ».
    Sur la photo où on vous voit en pied, il manque effectivement quelque chose, un côté « pas fini de s’habiller ».
    Peut-être une ceinture structurerait-elle mieux la tenue ? Je verrai bien une ceinture en tissu bicolore ou tricolore s’accordant aux chaussures comme au pantalon. Le rappel manquerait un peu de fantaisie mais complèterait la mise. Si le rappel n’est pas beau, on pourrait envisager des coloris plus audacieux comme on le ferait pour une cravate ou une pochette.
    Par contre il faudrait un pantalon destiné à en recevoir une. Pour moi, un pantalon sans passants a surtout l’avantage de se glisser sous un gilet sans faire de bosse ou bien, en l’absence de gilet, il permet de ne pas alourdir visuellement une tenue déjà chargée ce qui n’est pas le cas en l’absence de veste.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s